Alphabétisation et compétences de base

Le mandat de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) consiste à promouvoir l’apprentissage tout au long de la vie en se concentrant sur l’éducation des adultes et la formation continue, l’alphabétisation et l’éducation de base non-formelle. De plus, l’UIL contribue à la priorité accordée à l’alphabétisation par l’UNESCO en renforçant les capacités nationales afin de généraliser des programmes d’alphabétisation de qualité, inclusifs et respectueux de l’égalité entre les sexes.

Les activités principales de l’UIL en termes d’alphabétisation et de compétences de base

Le programme d’alphabétisation et des compétences de base de l’UIL entreprend les activités suivantes en se concentrant sur la parité des sexes, l’Afrique et les jeunes :

  1. Promouvoir des approches holistiques, intégrées, sectorielles et intersectorielles de l’alphabétisation à travers la sensibilisation, la mise en reseaux et les activités de partenariat
  2. Mener des recherches orientées vers l’action et guidées par la politique, et diffuser les résultats, afin d’améliorer la qualité et la pertinence des politiques et des programmes d’alphabétisation. L’UIL se concentre notamment sur les recherches actives, qui abordent les problèmes suivants :
    • Évaluer les résultats de l’apprentissage dans les programmes d’alphabétisation
    • Développer des approchesautonomisantes, qui encouragent l’intégration et la parité entre les sexes
    • Atteindre les jeunes vulnérables
    • Promouvoir la diversité via des approches multilingues et multiculturelles
    • Améliorer la pertinence grâce à des approches intégrées et intergénérationnelles
    • Assurer la qualité grâce à un développement professionnel, des cursus et matériaux améliorés, ainsi que des environnements alphabétisés enrichis, qui intègrent les technologies de l’information et de la communication (TIC)
  3. Mettre à disposition des connaissances factuelles et des exemples de politiques et de programmes d’alphabétisation et de numératie innovantes via la Banque de données sur les bonnes pratiques d’alphabétisation et de la numératie (LitBase)
  4. Développer les capacités des acteurs de l’alphabétisation, afin d’améliorer les politiques, la conception des programmes, la gestion, le suivi et l’évaluation. Les capacités renforcées des États membres seront utilisées pour :
    • Intégrer l’alphabétisation et les compétences de base dans les politiques d’éducation nationale et les stratégies de développement, afin de contribuer à la paix, à la cohésion sociale et au développement durable
    • Améliorer la conception des programmes, la gestion et l’évaluation, en intégrant notamment l’alphabétisation et les compétences de base dans des cadres et/ou mécanismes nationaux de reconnaissance, de validation et d’accréditation
    • Utiliser des stratégies et des outils qui améliorent l’accès à l’éducation et qui encouragent le bon développement de l’éducation (des compétences) de base, en particulier pour les jeunes et les adultes défavorisés.