Accueil

RAMAA II : de nouvelles perspectives pour une école doctorale sous-régionale pour l'évaluation de l'alphabétisme

26 mai 2017

Le projet RAMAA (Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation) va, dans le cadre de la seconde phase de ses opérations, soutenir la création d'une école doctorale sous régionale pour l'évaluation de l'alphabétisme.

Des acteurs et chercheurs représentant les universités nationales des 12 pays participants (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Mali, Maroc, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo) se sont rassemblés à l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL), à Hambourg en avril dernier, afin de discuter de la vision fondatrice ainsi que des prochaines phases de travail.

Veiller à la cohérence et à la durabilité

Lors de cette réunion, le directeur de l'UIL Arne Carlsen a rappelé que les universités nationales avaient un rôle crucial à jouer pour la durabilité de la RAMAA II grâce à ce partenariat de l'école doctorale sous-régionale. Il a décrit cette école doctorale comme une ressource vitale pour :

  • renforcer les capacités nationales en évaluant et en surveillant les programmes d'alphabétisation, et en développant des formations de qualité dans le domaine de l'évaluation de programmes d'alphabétisation à une échelle sous-régionales adaptée aux besoins de l'Afrique ;
  • encourager la production de thèses de doctorat dans le domaine de l'évaluation de l'alphabétisation satisfaisant aux critères reconnus par la communauté scientifique internationale ;
  • mobiliser l'attention des différents acteurs, décideurs et donateurs ;
  • favoriser des échanges nationaux et internationaux entre étudiants en doctorat et professeurs afin de créer une base de connaissances et de ressources sous-régionale.

Les participants ont discuté de cette vision lors des séances plénières et de groupes, en examinant la faisabilité d'une école doctorale, ainsi que les voies prometteuses à explorer afin d'assurer son bon fonctionnement en Afrique. Ils se sont accordés sur le fait que l'école doctorale sous-régionale constituerait une plateforme dynamique pour les étudiants en licence, master et doctorat issus des universités des 12 pays participants, et qui leur permettrait de bénéficier d'une formation internationale et inter-universitaire. L'objectif serait double : produire des thèses de doctorat de qualité dans le domaine de l'évaluation de l'alphabétisation dont les résultats de recherche s'appuieraient sur des éléments tangibles, et former des professionnels de haut niveau afin de développer des programmes plus efficaces, capables de relever les défis posés par l'alphabétisation dans les pays participants.

Prochaines étapes

Une note de synthèse sera rédigée sur la base des discussions de cette réunion et ensuite diffusée parmi les participants. Elle servira de point de référence pour le groupe restreint, formé sur la base d'un professeur par université, qui sera créé afin de poursuivre l'analyse pour la mise en œuvre pratique de l'école doctorale.