Accueil

L’étude FIDA-UNESCO confirme l’importance de l’apprentissage intégré de la jeunesse rurale

7 mars 2014

En 2013, l’UNESCO a mené une étude sur les formes d’apprentissage des jeunes dans les communautés rurales du Cambodge, d’Égypte et d’Éthiopie. Elle a également examiné comment les jeunes perçoivent l’apprentissage générateur de revenus agricoles et ruraux. Ce projet a été financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA), et ses conclusions ont été présentées au séminaire mondial FIDA-UNESCO « Acquérir des connaissances et des compétences agricoles et améliorer les moyens d’existence ruraux », tenu à Paris les 27 et 28 février 2014.

Anna Robinson-Pant, coordinatrice mondiale de recherche et professeure d’éducation à l’université d’East Anglia (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord), et les membres des équipes de recherche nationales y ont exposé les liens existant entre apprentissage, agriculture et emploi dans la vie des jeunes ruraux. Ils ont également signalé les obstacles rencontrés par les jeunes les plus défavorisés et les moins lettrés. Cette étude met en évidence le fossé qui existe entre la perception des jeunes quant au développement rural et la mentalité de cloisonnement qu’ils rencontrent souvent dans les administrations et chez les prestataires de formation. À la lumière de cette constatation, les participants du séminaire ont échangé sur la nécessité de politiques et de programmes plus intégrés et systémiques d’éducation et de développement. Parmi les solutions proposées figure un système permettant de reconnaître les acquis antérieurs et d’impliquer les jeunes dans les centres communautaires d’apprentissage.

Lors de ce séminaire, Arne Carlsen, directeur de l’UIL, a présenté le travail accompli et programmé à l’Institut en faveur des jeunes des deux sexes. Rika Yorozu, spécialiste de programme à l’UIL, a animé une table ronde intitulée « Comment mieux doter les jeunes des deux sexes des connaissances et compétences souhaitées ? »

Liens utiles :

- page Internet du séminaire

- présentation de l’UIL

- L’importance de la communauté : réaliser les potentiels d’apprentissage des jeunes

- Robinson-Pant, A. (2000). Pourquoi manger des concombres verts juste avant de mourir ? Étude de la relation entre alphabétisation des femmes et développement au Népal. Hambourg, Institut de l’UNESCO pour l’Éducation.

Case studies

Related Document

Related Content