Accueil

L’Alliance mondiale pour l’alphabétisation dans le cadre de l’apprentissage tout au long de la vie

L’UNESCO a demandé à l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie, l’une de ses institutions spécialisées dont la mission principale consiste à promouvoir l’alphabétisation et l’apprentissage tout au long de la vie, de diriger le processus de consultation pour l’établissement de l’Alliance mondiale pour l’alphabétisation dans le cadre de l’apprentissage tout au long de la vie. Étant donné que l’alphabétisation jouera un rôle direct ou indirect dans la réalisation de nombreux Objectifs de développement durable (ODD), l’objectif de l’Alliance est d’aider les États membres à accélérer les progrès vers la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030. L’Alliance, qui sera composée d’experts et de représentants de l’ONU et d’agences gouvernementales, de donateurs, d’organisations non gouvernementales nationales et internationales ainsi que de représentants du secteur privé, travaillera pour améliorer l’alphabétisation pour le développement durable par des actions concrètes et des résultats tangibles.

Pourquoi créer l’Alliance ?

Dans Éducation 2030 : déclaration d’Incheon et cadre d’action, la communauté internationale reconnait que l’alphabétisation est un « fondement indispensable de l’apprentissage indépendant ». « Un monde où tous sachent lire, écrire et compter » est également une composante clé de la vision exprimée dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui a été adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies, en 2015. L’objectif du Programme, concernant l’alphabétisation, est de garantir que « tous les jeunes et une proportion considérable d’adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter » d’ici à 2030 (cible 4.6). l’Alliance a pour but d’aider les États membres à atteindre cet objectif ambitieux.

Quels défis pour l’Alliance ?

L’Alliance encouragera les politiques cohérentes et agira pour promouvoir la mobilisation des ressources, la disponibilité de données à jour et d’une grande qualité grâce à l’évaluation et au contrôle, l’utilisation efficace de l’information et des technologies de communication et la création de partenariats multipartites au niveau national et régional. De plus, l’Alliance sera triplement transversale : à travers les différents âges (de la petite enfance à l’âge adulte) ; à travers les langues et les cultures (avec une attention particulière portée au sexe, à la diversité, à l’inclusion et à l’autonomisation) ; à travers les différents secteurs (tels que l’éducation, la santé et l’hygiène, l’agriculture, l’environnement et le climat, l’emploi et l’industrie ainsi que l’urbanisation et l’immigration). En résumé, l’Alliance encouragera et promouvra les programmes collaboratifs qui mettent en lien l’alphabétisation et le programme de développement durable dans une approche d’apprentissage tout au long et dans toutes les dimensions de la vie.

L’Alliance sera définie par les États membres et les partenaires de développement comme une plateforme efficace pour une action durable à tous les niveaux. Certaines des voies les plus prometteuses sont :

  • promouvoir l’innovation et une utilisation créative de la technologie ;
  • soutenir les centres d’apprentissage décentralisés et gérés par les communautés ;
  • promouvoir les pratiques d’évaluation de l’alphabétisation qui augmentent la motivation des apprenants et qui améliorent les programmes ;
  • mettre l’accent sur l’utilisation des compétences en littératie et en numératie dans la vie de tous les jours ;
  • offrir une large palette d’options dans différentes langues pour répondre à différent besoins en apprentissage.