Accueil

Alphabétisation et apprentissage intergénérationnels et en famille en Éthiopie

23 octobre 2017

L’apprentissage intergénérationnel joue un rôle fondamental dans la promotion de l’alphabétisation, de l’apprentissage tout au long de la vie et du développement durable. Fort de cette conviction, l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) a lancé en 2016 un projet d’alphabétisation et apprentissage en famille afin de collecter et de diffuser les meilleures pratiques en la matière et d’appuyer les États membres dans la mise en œuvre de leurs programmes spécifiques d’alphabétisation et d’apprentissage en famille. C’est dans ce contexte qu’un atelier technique sur l’alphabétisation et l’apprentissage en famille a été mené du 18 au 20 octobre 2017 à Addis Ababa, Ethiopie. Cette atelier constituait une démarche initiale pour comprendre, concevoir et mettre en œuvre des programmes d’apprentissage familial et intergénérationnel en Éthiopie, adaptés au contexte du pays.

La publication de l’UIL intitulée Learning Together Across Generations: Guidelines for Family Literacy and Learning Programmes (Apprendre ensemble à travers les générations – Lignes directrices relatives aux programmes d’alphabétisation et d’apprentissage en famille) y a été utilisée comme principal manuel de formation. Lors de l’atelier, les participants ont collecté des informations sur le concept d’apprentissage intergénérationnel et ont acquis des connaissances pratiques sur la façon de concevoir et de mettre en œuvre des programmes d’alphabétisation et d’apprentissage en famille. Les participants se sont également engagés dans d’intensives et productives discussions sur la manière de mettre en œuvre cette nouvelle approche dans leurs propres contextes et au sein de programmes éducatifs gouvernementaux déjà en place tels que le Programme de soin et d’éducation de la petite enfance (ECCE) et l’Éducation fonctionnelle intégrée des adultes (IFAE). Des plans sont en préparation pour que chaque école/centre d’apprentissage communautaire sélectionné/e lance et mette en œuvre un programme d’alphabétisation et d’apprentissage en famille s’appuyant sur les plans d’actions élaborés durant l’atelier. L’UIL continuera de collaborer avec le Bureau de liaison UNESCO à Addis Abbaba afin de fournir une assistance technique à ces partenaires lors de la phase pilote de ces programmes d’alphabétisation.

L’atelier a été conjointement organisé par le ministère de l’Éducation de la République fédérale démocratique d’Éthiopie, le Bureau de liaison UNESCO à Addis Ababa et l’UIL[1]. Il a rassemblé 41 participants, y compris neuf experts en éducation de ce même  ministère, et plus précisément de la Direction de l’enseignement primaire, de la Direction du développement des curricula et de l’instruction, de la Direction de l’éducation des adultes et non formelle, de la Direction de la planification pour la mobilisation des ressources, de la Direction pour les enseignants et leaders en éducation, de la Direction du développement durable et de la Direction pour l’égalité entre les sexes. Parmi les participants figuraient également des représentants du département d’éducation de certaines zones et de bureaux d’éducation du district (wareda), des professeurs d’institutions de l’enseignement supérieur, des directeurs d’écoles/de centres d’apprentissage communautaires et des facilitateurs de programmes d’alphabétisation des adultes de trois écoles primaires/centres d’apprentissage communautaires de trois régions sélectionnées, à savoir Oromia, la Région des nations, nationalités et peuples du Sud (RNNPS) et Amhara. Des représentants de deux organisations internationales, DVV International et Geneva Global, étaient également présents.

 


[1] Le projet d’alphabétisation et d’apprentissage en famille de l’UIL a reçu un généreux soutien financier du ministère fédéral des Affaires étrangères de l’Allemagne. L’UIL continuera, sur demande, de fournir de tels ateliers techniques et d’autres formes d’assistance technique aux Etats membres, en particulier aux pays de l’Afrique subsaharienne, pour leur permettre de piloter des programmes d’alphabétisation et d’apprentissage en famille qui répondent aux besoins locaux. Entretemps, les Lignes directrices seront continuellement améliorées et enrichies par les matériels et expériences des pays où ont été menés les projets pilotes.