Accueil

Apprendre ensemble tout au long de la vie : renforcer les capacités d'alphabétisation familiale

18 décembre 2019

L'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL), en collaboration avec des partenaires nationaux et locaux dans certains pays d'Afrique et d'Asie du Sud, a achevé une série d'ateliers de renforcement des capacités sur l'alphabétisation et l'apprentissage en famille. Les acteurs de l'alphabétisation du Bénin, du Burkina Faso, de l'Éthiopie, de la Gambie, la Guinée-Bissau, la Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Pakistan ont participé aux ateliers sous-régionaux et nationaux tout au long de 2019.

Les ateliers se sont tenus  dans le cadre du projet d’alphabétisation et d’apprentissage familiaux et intergénérationnels (FILL) de l’UIL, parrainé par le ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne. Le projet explore l'alphabétisation familiale dans une perspective d'alphabétisation humaniste et d'apprentissage tout au long de la vie, en s'appuyant sur les pratiques familiales quotidiennes et les ressources développées au sein des communautés. L'objectif global est d'aider les pays participants à atteindre l'objectif de développement durable 4 relatif à l'éducation.

Le programme comprenait des ateliers sur l'alphabétisation et l'apprentissage familiaux et intergénérationnels en Afrique de l'Ouest (avec des représentants des gouvernement et de la société civile du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Sénégal, de la Guinée-Bissau et de la Guinée), en Éthiopie,  en Gambie et au Pakistan (avec le gouvernement et des représentants de la société civile du territoire de la capitale et de 5 régions provinciales). L'atelier ouest-africain, organisé par l'UIL à Dakar, Sénégal, en partenariat avec PAMOJA Afrique de l'Ouest, a aidé les participants à comprendre les fondements de l'alphabétisation familiale et à élaborer des plans et des stratégies pour les mettre en œuvre.

 

FILL facilitar Yvon Laberge

« Mon approche de l'apprentissage n'est pas du tout normative, mais plutôt un processus de construction de connaissances basé sur les expériences et les forces des participants. J'essaie de créer une atmosphère d'égalité entre les participants et moi-même - nous partageons des connaissances et nous construisons quelque chose ensemble. Je pense qu'une telle approche est particulièrement utile étant donné que les participants viennent de sept pays différents, chacun avec son contexte social, culturel et politique unique. »

M. Yvon Laberge, animateur de l'atelier de Dakar

 

La formation en Éthiopie et en Gambie a pris la forme d'ateliers de formation de facilitateurs, qui ont été adaptés pour répondre aux besoins spécifiques et au contexte des participants. Le pouvoir des relations et le sens de la communauté sont des atouts précieux pour promouvoir les initiatives d'alphabétisation familiale en Gambie. À la lumière de ce constat, l'animateur a encouragé les participants à travailler ensemble en tant que communauté et à discuter de l'utilisation de matériels d'apprentissage authentiques reflétant les expériences vécues quotidiennement par le peuple gambien. En Éthiopie, l'alphabétisation et l'apprentissage familiaux et intergénérationnels ont ensuite été intégrés dans les priorités du secteur de l'éducation grâce à des partenariats avec trois universités locales du pays.

Un atelier national a eu lieu au Pakistan en décembre 2019, en partenariat avec Allama Iqbal Open University (AIOU), Islamabad. Le Pakistan est l'un des pays de l'Alliance mondiale pour l'alphabétisation dont le taux d'alphabétisme national inférieur à 60% affiche de grandes disparités géographiques et de genre Cette situation exige des approches intégrées pour surmonter les défis persistants du désavantage, de l'inégalité et de l'exclusion. Le contexte multilingue des communautés qui ont besoin d'améliorer leurs capacités de lecture et d'écriture est une dimension importante, de l’avis largement partagé des participants à l'atelier. L’atelier les a guidés dans le développement d'une meilleure compréhension de la conception et de la mise en œuvre des stratégies d'alphabétisation familiale et intergénérationnelle et des programmes d'apprentissage, et de la façon de suivre et d'évaluer ces programmes. Quelque 80 participants de cinq provinces y ont assisté, y compris des représentants du gouvernement et des représentants de la société civile et des organisations locales travaillant ou ayant l'intention de travailler sur le terrain.

Mme Rakhat Zholdoshalieva, qui dirige le programme d'alphabétisation familiale à l'UIL, a déclaré : « L'alphabétisation et l'apprentissage familiaux et intergénérationnels est un concept évolutif qui traite chaque membre de la famille comme un apprenant à vie et a le potentiel d'engager les membres de la famille dans l'amélioration des compétences en alphabétisme. Grâce aux ateliers régionaux et nationaux, les capacités ont été renforcées au sein d’un ensemble diversifié de parties prenantes qui  adapteront cette approche dans leurs cadres contextuels et culturels. Les partenaires et les praticiens ont également contribué à élargir le réservoir de connaissances, de ressources et de meilleures pratiques. Les prochaines étapes consistent à renforcer davantage la base de connaissances en comprenant le rôle des connaissances autochtones, des pratiques d'apprentissage et de l'alphabétisation. »

 

Ressources

Apprendre ensemble à travers les générations : Lignes directrices relatives aux programmes d’alphabétisation et d’apprentissage en famille, et une Note d’orientation intitulée Impliquer les familles dans l’alphabétisation et l’apprentissage, ont été élaborés comme deux ressources clés en libre accès pour la promotion et la mise en œuvre de programmes d'alphabétisation familiale et intergénérationnelle.