Accueil

Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation

  • août 2015

« La recherche-action RAMAA a été initiée par l’UIL afin de mettre à la disposition des décideurs politiques et des partenaires de développement des données contextuelles fiables et exploitables, à même d’une part d’améliorer la qualité des différents programmes d’alphabétisation des jeunes et des adultes, de renforcer le plaidoyer factuel, et d’autre part de développer les capacités nationales dans une logique d’appropriation et de pérennisation. » (Arne Carlsen, directeur UIL)

La présente publication est une revue critique des premiers résultats de la recherche- action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation, connue sous l’acronyme RAMAA.

Cinq pays d’Afrique francophone – Burkina Faso, Mali, Maroc, Niger et Sénégal- se sont engagés dans ce défi de taille afin de développer et mettre en œuvre des outils communs pour mesurer le niveau de compétences réellement atteint par les bénéficiaires à la sortie des programmes d’alphabétisation. Accompagnés par l’UIL, les bureaux de l’UNESCO Dakar et Abuja, l’Association pour le Développement de l’Éducation en Afrique (ADEA), des experts externes de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), de l’Institut de Statistique de l’UNESCO (ISU), de Statistique Canada, des chercheurs des universités de Cadi Ayyad de Marrakech et de Hambourg, et des  consultants, les membres des équipes nationales ont mis à profit leur savoir, mais aussi renforcé leurs capacités afin de produire des outils de mesure contextuels.

Les résultats obtenus dans cette première phase sont encourageants puisque nous pouvons noter des impacts positifs visibles dans les pays participants. Toutefois les enseignements nous indiquent la nécessité de les améliorer. En addition des cinq pays de la première phase,  sept autres pays - Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, République centrafricaine (RCA), République démocratique du Congo (RDC), Tchad et Togo - ont marqué leur intérêt potentiel à participer à la deuxième phase de la RAMAA, planifiée pour 2015.

La contribution au plaidoyer factuel, mais aussi la pérennisation et la conduite d’une culture d’évaluation sont les stages ultimes qui devront contribuer  à l’intégration de la RAMAA dans les dispositifs nationaux d’éducation. La RAMAA se donne aussi pour but d’ouvrir des champs à la recherche scientifique appliquée.

Le publication est disponible en français (PDF, 1,9 MB).

  • Author/Editor: Madina Bolly; Nicolas Jonas
  • Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation - Résultats de la première phase 2011-2014
  • UIL, 2015
  • ISBN
    978-92-820-2118-7
  • Available in: Anglais, Français