Plus de 100 nouvelles villes intègrent le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes

23 août 2016

L'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) a le plaisir d'annoncer que plus de 100 nouvelles villes issues de 28 pays différents ont intégré le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC).

« Nous avons besoin de l'aide des gouvernements à tous les niveaux pour que la chance d'une éducation de qualité et d'un apprentissage tout au long pour tous devienne une réalité d'ici 2030, et c'est à un niveau local que notre action s'inscrit le mieux. L'enthousiasme généré par notre Réseau montre bien l'engagement et le soutien au niveau local pour faire de cet objectif une réalité », affirme Arne Carlsen, directeur de l'UIL.

La Réseau a connu une expansion rapide depuis son ouverture à l'adhésion lors de la  2e Conférence internationale sur les villes apprenantes en septembre 2015. Il comprend maintenant 115 villes membres issues de 28 pays. Le Cameroun, la Grèce, le Portugal et la Corée du Sud en particulier lui ont manifesté un intérêt considérable.

Le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes offre à ses membres l'opportunité de connaître les meilleures pratiques et les outils les plus efficaces pour développer l'apprentissage tout au long de la vie dans leurs communautés. Les membres du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes peuvent également espérer être reconnus pour leurs actions en participant au Prix UNESCO de la ville apprenante. Le prochain Prix sera remis aux villes qui auront affiché des progrès exemplaires dans la mise en œuvre du Référentiel de la ville apprenante en 2017. L'UNESCO se réjouit de pouvoir en apprendre plus sur les pratiques à suivre au niveau local et s'engage à promouvoir le développement des villes apprenantes dans le monde entier.