Accueil

Repenser l'apprentissage tout au long de la vie dans le contexte du Programme 2030 pour le développement durable

28 septembre 2016

L'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie a tenu les 27 et 28 septembre 2016 dans ses locaux à Hambourg, en Allemagne, sa troisième réunion de réflexion sur l'apprentissage tout au long de la vie. Le thème de cette réunion était « L'apprentissage tout au long de la vie dans le Programme 2030 pour le développement durable  : conséquences sur les politiques et pratiques ». Les plus grands experts, issus de gouvernements, d'organisations non gouvernementales, d'universités et d'organismes internationaux tels que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'UNESCO, ont débattu sur le concept d'apprentissage tout au long de la vie et sur ses principales caractéristiques, en rassemblant des idées pour la mise en œuvre et l'évaluation qui accompagneront la réalisation du Programme 2030 pour le développement durable.

L'un des principaux points abordés a été la pertinence actuelle du rapport particulièrement influent de l'UNESCO L'Éducation : un trésor est caché dedans (Delors et al., 1996). Les participants sont convenus que le principe « Apprendre à vivre ensemble » décrit dans le rapport peut être appliqué dans le monde d'aujourd'hui, de plus en plus fragmenté. Les participants ont également souligné qu'il est important d'améliorer la compréhension des principes de l'apprentissage tout au long de la vie et d'encourager la collaboration multisectorielle dans leur mise en œuvre.

Le suivi et l'évaluation de l'apprentissage tout au long de la vie et le développement d'indicateurs pertinents ont également fait partie des thèmes clés du débat. Les participants ont réfléchi sur le fait que les indicateurs déjà existants sont souvent plus adaptés à l'éducation formelle, et que les apprentissages non formels et informels ont tendance à être plus difficiles à mesurer. Cette réunion a donc fait émerger un point important, qui est le besoin d'indicateurs pour mesurer l'apprentissage dans des conditions non formelles et informelles.

 

L'apprentissage tout au long de la vie a un rôle important à jouer pour atteindre chacun des dix-sept Objectifs de développement durable. Les participants de la réunion de réflexion ont rédigé une série de recommandations à l'intention des dirigeants qui cherchent à exploiter le potentiel de l'apprentissage tout au long de la vie dans l'application du Programme 2030 de développement durable. Ces recommandations seront publiées par l'UIL dans une prochaine note d’orientation. Une édition spéciale de la Revue internationale de l'Éducation : Annales de l'apprentissage tout au long de la vie sera également consacrée à la mise en œuvre et au suivi de l'apprentissage tout au long de la vie dans le Programme 2030 pour le développement durable. Cette édition aura comme rédacteurs invités Mme Leona English et M. Arne Carlsen, directeur de l'UIL.

Lors de la réunion de réflexion de cette année, l'UIL a accordé le titre de membre associé honoraire à sept universitaires et praticiens qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l'apprentissage tout au long de la vie, à l’éducation des adultes et la formation continue, à l'alphabétisation et à l'éducation de base non formelle au niveau international. Les membres honoraires de 2016 sont : Mme Maria Lourdes Almazan Khan, Mme Leona English, M. Heribert Hinzen, M. Raafat Radwan, M. Kjell Rubenson, M. Alan Tuckett et Mme Shirley Walters.

Dans son discours de félicitation lors de la cérémonie de remise du titre, M. Arne Carlsen a déclaré aux membres honoraires : « Votre contribution a marqué une véritable différence dans le travail de l'UIL au cours des années. Chacun d'entre vous a, à sa manière, affecté la vie de beaucoup de personnes et aidé à améliorer la compréhension et la connaissance de l'apprentissage tout au long de la vie. Nous sommes honorés que vous continuiez à partager votre savoir et votre expertise avec l'UIL et le monde ».