Accueil

Villes apprenantes et Éducation au développement durable

22 mai 2018

Depuis son adoption par la Conférence générale de l’UNESCO en 2013 pour faire suite à la Décennie des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable (DEDD), le Programme d’action mondial (GAP) a pris des mesures dans cinq domaines clés : promouvoir les politiques, transformer les environnements d’apprentissage et de formation, renforcer les capacités des éducateurs et formateurs, autonomiser et mobiliser les jeunes, et accélérer l’application de solutions pérennes à un niveau local. Sur ce dernier point, le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC) joue un rôle important : plus de 145 autorités locales, municipalités et communautés issues de 68 pays sont membres du Réseau et ont, par conséquent, la possibilité de partager des solutions permettant de consolider l’apprentissage tout au long de la vie et d’atteindre un développement durable.

Le Réseau mondial UNESCO a récemment organisé des rencontres dans toutes les régions du monde pour promouvoir l’apprentissage tout au long de la vie et la pérennité dans les villes. Les villes de Hambourg (Allemagne), Villa María (Argentine), New Delhi (Inde), Nairobi (Kenya) et Assouan (Égypte) ont accueilli ces réunions et ainsi fourni des espaces de coopération régionale. L’EDD constituait donc un élément central de la Conférence internationale de 2017 sur les villes apprenantes, dont les ateliers ont mis un accent particulier sur la promotion de l’EDD dans les villes et communautés. Les participants des ateliers ont analysé le rôle charnière des administrations locales dans la réalisation des ODD et le développement des initiatives d’apprentissage tout au long de la vie. Le Réseau mondial UNESCO élabore également un tutoriel vidéo exposant les façons concrètes de promouvoir, mettre en œuvre et atteindre l’EDD au niveau local.

Le cadre du Programme d’action mondial actuel s’achèvera en 2019. C’est la raison pour laquelle quelque 80 partenaires clés du GAP, mus par la volonté de définir les orientations futures, se sont rencontrés à San José, Costa Rica, du 25 au 27 avril pour débattre de la voie à suivre afin de progresser.

Lors de la réunion à Costa Rica, les partenaires clés du GAP ont mis en évidence des pistes pour réaliser l’EDD au niveau local, par exemple :

• Renforcer les capacités des communautés locales pour mettre en œuvre l’EDD et les 17 Objectifs de développement durable (ODD) ;

•élaborer des outils et méthodes de formation et documenter les bonnes pratiques pour contribuer à l’intégration de l’EDD aux politiques, programmes et initiatives ;

•promouvoir l’EDD à tous les âges, à travers de multiples modes/contextes et en impliquant tous les secteurs concernés.

La vision post-GAP pour la période 2020–2030 reconnait le caractère essentiel de l’EDD pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Un plan concret sera développé et soumis à discussion avec les Etats membres à Bangkok, Thaïlande, en juillet 2018.