Accueil

Les villes apprenantes de l’UNESCO favorisent l’inclusion

3 octobre 2019

Une nouvelle stratégie et un fonds pour soutenir les programmes d’apprentissage tout au long de la vie dans les villes du globe

Par l’adoption du Manifeste de Medellín en ce 2 octobre, seconde journée de la quatrième Conférence internationale sur les villes apprenantes (ICLC, sigle anglais), les membres du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC) se sont engagés à favoriser l’inclusion au sein de leurs communautés dans les années à venir. La conférence, intitulée « L’Inclusion comme principe pour l’apprentissage tout au long de la vie et pour des villes durables » a remis au centre des débats les défis jusqu’à présent peu examinés par la recherche, auxquels sont confrontés les groupes vulnérables, et mis en lumière la façon dont les politiques et pratiques d’apprentissage tout au long de la vie peuvent étayer le développement de villes inclusives, sûres, résilientes et durables.

Le Président de la Colombie s’est joint à quelque 650 participants à la Conférence, parmi lesquels figuraient 50 maires, délégués gouvernementaux et experts de toutes les régions UNESCO du monde, afin de s’informer sur la manière dont les villes apprenantes investissent dans une éducation bénéfique à toutes et tous, y compris aux groupes souvent marginalisés tels que les jeunes à risque, les migrants, les seniors, les personnes exclues des technologies du numérique et en situation de handicap.  

Les participants à la Conférence ont également adopté la stratégie du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes et ont lancé un fonds de soutien aux programmes d’apprentissage tout au long de la vie dans les villes du globe.  

Lors de la conférence, le Président colombien, M. Iván Duque Márquez, a souligné que « la Colombie est un pays qui a su, ces dernières décennies, surmonter son passé douloureux et retrouver l’espoir. Le système éducatif du pays a manifestement évolué car nous accomplissons des efforts sans relâche. Je suis fier de recevoir les participants et que l’UNESCO soit présente à la conférence avec les maires et les gouverneurs pour témoigner que notre pays ne s’arrête pas. Il ne cesse de rêver, il ne cesse de progresser, il ne cesse de croître. »

La quatrième Conférence internationale sur les villes apprenantes a été conjointement organisée par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) et la ville de Medellín.

Lancement de la future stratégie et d’un fonds pour les villes apprenantes de l’UNESCO

La future stratégie du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes couvrira la période 2019-2021. Afin de consolider le réseau et d’améliorer la production et le partage de savoir et connaissances, le développement d’outils, l’apprentissage des politiques, et le

renforcement des capacités, sept groupes thématiques ont été formés à partir des questions et préoccupations jugées de la plus haute importance par les membres du réseau. Une modalité de financement multidonateurs soutiendra ces travaux.

Le directeur de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie, M. David Atchoarena, a souligné lors de son discours de clôture de la conférence que « les villes apprenantes de l’UNESCO disposent d’un énorme pouvoir en tant que moteurs d’une éducation inclusive et d’un développement durable. Elles amènent les changements dont nous avons besoin pour fournir à tout un chacun un apprentissage tout au long de la vie de qualité et faire du développement durable une réalité au niveau de la ville. Dans les deux années à venir, nous collaborerons avec plus que 170 villes apprenantes du globe afin de relever les défis liés au développement durable, à l’inclusion, la planification de l’éducation, la santé et le bien-être, ainsi que l’alphabétisation. J’invite tous les partenaires et donateurs à soutenir ces travaux en apportant leur contribution au nouveau fonds que nous venons de créer. »  

Histoires de réussite des villes apprenantes de l’UNESCO

Un jour avant le début de la conférence, la Récompense UNESCO de la ville apprenante 2019 a été décernée à 10 villes en reconnaissance de leurs bonnes pratiques pour promouvoir une éducation de qualité et des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous :  Assouan (Égypte), Chengdu (République populaire de Chine), Héraklion (Grèce), Ibadan (Nigéria), Medellín (Colombie), Melitopol (Ukraine), Petaling Jaya (Malaisie), Santiago (Mexique), Seodaemun-gu (République de Corée), et Sonderbourg (Danemark).

En savoir plus sur les villes lauréates

Le maire de Medellín et co-hôte de la 4e ICLC, M. Federico Gutierrez, a expliqué le succès de sa ville comme suit : « Seule l’éducation nous permettra de réduire la fracture sociale. Seule l’éducation nous permettra de briser le cercle vicieux de la violence et de la pauvreté. À Medellín, nous investissons dans les opportunités soutenues par nos citoyens. Medellín est connue pour avoir réussi à renaître de ses cendres. Sa population a puisé dans l’éducation sa capacité de résilience et de transformation. »

Contexte

Les villes apprenantes constituent les forces motrices de la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Elles favorisent les bonnes politiques et pratiques et encouragent le développement durable à divers niveaux, notamment à travers l’apprentissage tout au long de la vie. Le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes est coordonné par l’UNESCO. Il appuie et améliore les pratiques d’apprentissage tout au long de la vie dans les villes membres par la promotion du dialogue de politique et de l’apprentissage par les pairs, la documentation des stratégies efficaces et des bonnes pratiques, les partenariats, le renforcement des capacités et le développement d’outils et instruments pour concevoir, mettre en œuvre et suivre les stratégies des villes apprenantes.  

Pour plus amples informations

Manifeste de Medellín

Stratégie du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes

Site web de la conférence

Site web du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes