Accueil

Les villes apprenantes : moteurs de l’inclusion et de la durabilité

Aujourd’hui, plus de la moitié de l’humanité – 3,5 milliards de personnes – vit dans des villes, et l’on estime que 5 milliards de personnes vivront dans des zones urbaines d’ici à 2030. De nombreuses villes à travers le monde sont confrontées à des défis majeurs dans la gestion de l’urbanisation rapide, ce qui a de graves conséquences sur la fourniture d’une éducation de qualité pour tous. Les villes apprenantes permettent aux individus de tous âges et de tous milieux socio-économiques et culturels de bénéficier d’une éducation inclusive de qualité ainsi que d’opportunités d’apprentissage tout au long de la vie.

Qu’est-ce qu’une ville apprenante ?

Les villes apprenantes fournissent de bonnes pratiques et politiques en faveur du développement durable à différents niveaux, notamment au travers de l’apprentissage tout au long de la vie. Elles sont plus équitables, solidaires et pacifiques, et deviennent à terme plus durables. Les villes peuvent être des pôles de politiques publiques où les administrations locales donnent aux communautés et aux acteurs sociaux les moyens de s’engager dans des stratégies et des programmes d’apprentissage tout au long de la vie.

Une ville apprenante :

  • mobilise efficacement ses ressources dans tous les secteurs afin de promouvoir un apprentissage inclusif de l’éducation de base à l’enseignement supérieur,
  • ravive l’apprentissage au sein des familles et des communautés,
  • facilite l’apprentissage pour l’emploi et au travail,
  • étend l’usage des techniques modernes d’apprentissage,
  • renforce la qualité et l’excellence dans l’apprentissage,
  • et favorise une culture de l’apprentissage tout au long de la vie.

Ce faisant, la ville favorise l’autonomisation individuelle et la cohésion sociale, le développement économique et la prospérité culturelle ainsi que le développement durable.

Que font les villes apprenantes pour assurer l’équité et l’inclusion ?

Pour assurer l’équité et l’inclusion, les villes apprenantes :

  • offrent des possibilités pédagogiques alternatives pour tous les citoyens, et en particulier pour les groupes vulnérables qui ne suivent pas un parcours scolaire ou une formation formelle, pour leur donner l’opportunité d’acquérir des compétences en lecture et écriture, ainsi que d’autres compétences basiques et professionnelles, et des opportunités d’éducation pour adultes ;
  • proposent des cours en ligne à titre gratuit qui permettent à tous de suivre des cours sur une grande variété de sujets, notamment sur les questions communautaires ;
  • créent des collèges pour les migrants, qui permettent aux travailleurs migrants d’obtenir des qualifications professionnelles et ainsi de mieux s’intégrer dans la société ;
  • promeuvent les initiatives d’apprentissage intergénérationnel pour rapprocher les élèves et les adultes ;
  • offrent des services d’orientation professionnelle, en particulier aux femmes, pour les encourager à obtenir des niveaux de qualification plus élevés, et des postes de direction ;
  • créent des bibliothèques mobiles pour offrir des possibilités de lecture à tous, et particulièrement pour les personnes en situation de handicap, les seniors, et les enfants en âge préscolaire ;
  • utilisent les centres culturels comme des lieux d’apprentissage, qui combinent culture, art et apprentissage et organisent des projets collaboratifs entre les institutions pédagogiques et culturelles, afin de permettre à tous de découvrir leur patrimoine culturel et de promouvoir la tolérance interculturelle ;
  • établissent des dispositifs de mobilisation des bénévoles dotés d’une formation pour encourager les résidents susceptibles de souffrir d’isolement (notamment les seniors ou les personnes en situation de handicap) à participer à des activités culturelles, des ateliers d’arts, des activités sportives, etc. ;
  • créent des « réseaux de participation citoyenne » pour encourager les citoyens à prendre part au processus de prise de décision de la ville et utilisent les réseaux sociaux et les technologies modernes pour encourager davantage de participation.

Qu’est-ce que le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes ?

Le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes est un réseau d’envergure internationale axé sur les politiques, comprenant actuellement 170 villes membres actifs dans 53 pays, qui fournit inspiration, savoir-faire et bonnes pratiques. Il est coordonné par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie. Le réseau soutient les villes membres en :

  • stimulant le dialogue sur les politiques et l’apprentissage par les pairs entre les villes membres ;
  • identifiant les stratégies efficaces et les bonnes pratiques ;
  • favorisant les partenariats ;
  • perfectionnant les capacités ; et en
  • élaborant des outils et des instruments pour concevoir et mettre en œuvre les stratégies des villes apprenantes et en assurer le suivi.

Quels sont les bons exemples de villes apprenantes ?

170 villes dans 53 pays à travers le monde sont actuellement des membres actifs du réseau des villes apprenantes. Elles fournissent toutes des politiques et des pratiques remarquables en matière d’apprentissage tout au long de la vie. Le 30 septembre 2019, dix d’entre elles seront récompensées du Prix de la ville apprenante 2019, avant l’ouverture de la Conférence de Medellín. En savoir plus sur les villes lauréates du Prix de la ville apprenante 2019.

Que se passera-t-il à la quatrième Conférence internationale sur les villes apprenantes à Medellín ?

Du 1er au 3 octobre 2019, 350 représentants gouvernementaux, représentants de municipalités et experts de l’éducation du monde entier seront réunis à Medellín, en Colombie, afin d’identifier, d’échanger et de passer en revue les politiques et les pratiques d’apprentissage tout au long de la vie efficaces qui permettent de bâtir des villes inclusives, sûres, résilientes et durables.

À l’issue de la Conférence, les participants adopteront le Manifeste de Medellín, qui esquissera les prochaines étapes de l’action future des villes apprenantes pour améliorer l’inclusion par l’apprentissage tout au long de la vie.

Le 3 octobre 2019, des visites sur le terrain guidées par le Maire de Medellín mettront en lumière les programmes d’apprentissage tout au long de la vie mis en œuvre dans la ville de Medellín. Les participants découvriront comment Medellín, qui présentait auparavant l’un des taux de criminalité les plus élevés au monde, a réussi à devenir une ville innovante offrant des possibilités d’apprentissage également aux groupes marginalisés.

En savoir plus sur la Conférence.

En savoir plus sur l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL)