Accueil

Les centres communautaires d’apprentissage (CCA), véhicules d’une transformation socio-économique en Ouganda : exemple de réussite d’Imelda Kyaringabira Engabi, boursière de l’UIL

14 janvier 2019

Le ministère du Genre, du Travail et du Développement social ougandais vient juste d’approuver la mise en œuvre d’un programme pilote de centres communautaires d’apprentissage (CCA) dans trois districts, et de lui allouer un budget.

La stratégie nationale de pilotage des CCA en Ouganda est étayée par les travaux de Mme Imelda Kyaringabira Engabi, ancienne boursière CONFINTEA de l’UIL. Elle occupe la fonction de principale responsable de l’alphabétisation au sein du ministère du Genre, Travail et Développement social en Ouganda. Elle a élaboré cette stratégie avec des experts de l’UIL dans le cadre du Programme de bourses CONFINTEA de l’Institut, en 2016. L’objectif en est de créer des centres communautaires d’apprentissage véhiculant une transformation socio-économique en Ouganda. Entre-temps, la stratégie a été intégrée au Plan national de développement ougandais (NDP II, sigle anglais) 2015/16–019/20. Début 2018, les travaux de Mme Engabi ont porté leurs fruits puisque le ministère a débloqué un budget pour piloter des centres communautaires d’apprentissage dans trois districts.

À son retour en Ouganda, après son séjour à Hambourg, Mme Engabi a partagé la stratégie nationale avec le ministère national du Genre, Travail et Développement social, avec le ministère de l’Apprentissage et de l’Éducation des adultes et avec les acteurs clés lors d’une réunion nationale de validation. En outre, des membres de haut niveau de son ministère se sont rendus en Éthiopie pour y étudier sur place la mise en œuvre de CCA créés suite aux efforts fructueux d’un ancien boursier de l’UIL, M. Yoseph Abera, qui a séjourné à l’UIL dans le cadre du cycle de bourses d’études 2015. Cependant, Mme Engabi a rencontré des difficultés avant de connaître le succès et a dû surmonter nombre de défis avant de pouvoir mener à bien la stratégie nationale, comme par exemple le temps nécessaire à l’approbation du projet ainsi que le besoin de renforcer les capacités du personnel sur le terrain dans le domaine des CCA.

« Mon expérience à l’UIL a changé ma vie. La bourse d’études de l’UIL a largement contribué à me faire évoluer sur le plan professionnel en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes. Elle m’a familiarisé avec toute une variété de possibilités d’apprentissage et d’éducation des adultes et m’a éclairée sur les concepts existants. Le partage de cette expérience avec mes collègues du programme de bourses, en particulier des pays asiatiques, m’a beaucoup enrichie. Je suis confiante que le concept de communautés, sociétés et villes apprenantes sera le moteur de la transformation socio-économique des pays en développement. »

Case studies

Related Document

Related Content