Accueil

Apprentissage et éducation des adultes : l’impact du Programme de bourses d’études CONFINTEA

16 décembre 2015

En 2015, six spécialistes de l’éducation ont pris part au Programme de bourses d’études CONFINTEA proposé par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL). Ces bourses d’études d’une durée d’un mois sont attribuées à des spécialistes de l’éducation au niveau tant gouvernemental que non gouvernemental des Etats membres de l’UNESCO. Elles ont pour objectifs de leur permettre d’élaborer des politiques nationales pour leurs pays en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes. Les boursiers sont censés accorder une attention particulière aux domaines d’action que constituent les politiques et programmes, la gouvernance, le financement, la participation et la qualité. Le programme de bourses s’inscrit dans le mandat de l’UIL consistant à appuyer les Etats membres dans leurs efforts pour accroître les capacités et promouvoir des politiques d’apprentissage et d’éducation des adultes inclusives et intégrées, conformément à ce que stipule le Cadre d’action de Belém.

Le programme de bourses, qui s’est déroulé en octobre 2015, a rassemblé des spécialistes des pays suivants : Egypte, Éthiopie, Indonésie, Togo, Tunisie et Uruguay. Avec le soutien de spécialistes de l’éducation de l’UIL et sur la base des informations fournies au cours de séances de travail avec le Professeur Kjell Rubenson (Université de Colombie-Britannique, Vancouver, Canada), les boursiers ont travaillé sur les domaines de l’éducation qui posent problème dans leurs pays, à savoir :

  • Expansion des centres de ressources d’apprentissage en Éthiopie (Yoseph Abera, expert principal, éducation des adultes et non formelle, ministère de l’Éducation).
  • Amélioration de la qualité des programmes d’alphabétisation à l’aide de mécanismes appropriés de financement au Togo (Catherine Djayouri Noulo-Kmey, Coordonnatrice/Programme national d’appui à l’alphabétisation fonctionnelle des femmes, ministère de l'Action sociale, de la Promotion de la femme et de l'Alphabétisation).
  • Certification de l’éducation non formelle dans le Cadre national de qualifications tunisien (Mohamed Ben Youchâa, directeur de l’Alphabétisation et de l’Education des adultes, ministère des Affaires sociales).
  • Développement des initiatives d’apprentissage familial pour soutenir les enfants vulnérables en Uruguay (Patricia Banchero Corbo, Direction nationale pour l’Éducation, ministère de l’Éducation et de la Culture).
  • Intégration des facteurs de qualité pour le développement durable dans le domaine de l’apprentissage et l’éducation des adultes en Egypte (Nadia Salama Hashem Hassan, directrice de la Planification et de la Recherche, département de l’Éducation des adultes, ministère de l’Éducation).
  • Élaboration d’un nouveau cadre curriculaire pour les centres d’apprentissage communautaire en Indonésie (Yohan Rubiyantoro, ministère de l’Éducation et de la Culture).

Lancé en 2011, le Programme de bourses d’études CONFINTEA est financé par l’UIL et s’adresse aux professionnels de l’éducation des ministères et des organisations de la société civile. Il a pour objectif de les aider à mettre en œuvre les engagements contractés par 144 États membres lors de la CONFINTEA VI en 2009.