Accueil

Un nouveau contingent de boursiers- chercheurs CONFINTEA vient se former et se perfectionner à l'UIL

15 septembre 2017

Apprentissage tout au long de la vie, alphabétisation familiale, apprentissage et éducation des adultes (AEA), développement rural et tendances régionales des politiques de l’éducation des adultes – tels sont certains des thèmes de travail de la nouvelle génération de boursiers-chercheurs CONFINTEA, arrivés la semaine dernière à l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) de Hambourg, en Allemagne. Ils vont passer un mois à la bibliothèque de l’UIL, qui possède l’une des plus importantes collections au monde dans le domaine de l’apprentissage tout au long de la vie, afin d’avancer leurs projets de recherches et profiteront des ressources considérables de la bibliothèque, de conseils de première main des spécialistes de l’UIL et de rencontres privilégiées avec les autres boursiers.

L’offre de bourses de recherche CONFINTEA a été lancée par l’UIL en 2012 et intégrée à sa fonction de suivi et de coordination dans le cadre du processus de suivi de la CONFINTEA VI (6e Conférence internationale sur l’éducation des adultes). L’objectif est d’aider les chercheurs du monde entier, et plus particulièrement de l’hémisphère sud, à avoir un impact positif sur le secteur de l’éducation dans leurs pays d’origine, notamment dans les domaines de l’apprentissage tout au long de la vie, éducation des adultes et formation permanente, alphabétisation et éducation de base non-formelle. Jusqu’à présent, 43 chercheurs ont participé au programme.

Le séjour de ce nouveau contingent de boursiers-chercheurs en septembre sera suivi du 25 au 27 octobre 2017 d’un événement marquant, le Bilan à mi-parcours de la CONFINTEA VI à Suwon, en République de Corée. Cette rencontre internationale constituera une plate-forme pour les décideurs de haut niveau du monde entier dans le domaine de l’AEA afin de réfléchir aux réalisations les plus pertinentes et aux défis relevés depuis la CONFINTEA VI en 2009 et de préparer le terrain pour la CONFINTEA VII, qui doit avoir lieu en 2021.

Paroles de boursiers-chercheurs

Timothy Tuti, spécialiste d’analyse des données, Kenya : « [Je suis] un spécialiste de l’analyse des données de santé nourrissant l’ambition de mesurer la perception qu’ont les acteurs gouvernementaux des effets de l’apprentissage tout au long de la vie sur la santé et le bien-être des populations marginalisées. Comment ? À l’aide de la modélisation statistique appliquée aux données du troisième Rapport mondial UNESCO sur l’apprentissage et l’éducation des adultes (GRALE III). Au cours de la première semaine que j’ai passée ici, j’ai eu la chance de découvrir le travail profond et clairvoyant d’Ulrike Hanemann sur l’apprentissage et l’éducation des adultes : je salue cette immense chercheuse ! »

Yi Ge, chargée de programme junior du Centre international de recherche et de formation en éducation rurale de l’UNESCO en Chine : « En s’appuyant sur la force institutionnelle et la somptueuse bibliothèque, cette bourse de recherche donne un nouvel éclairage à ma réflexion centrée sur l’apprentissage tout au long de la vie. Les échanges d’informations entre les boursiers-chercheurs CONFINTEA et avec les collègues de l’UIL me permettent d’en apprendre plus sur l’alphabétisation, l’éducation des adultes et le développement des compétences dans le monde, mais aussi sur moi-même. »

Odet Noa Comans, Cuba, dont la recherche porte sur l’alphabétisation familiale dans le programme d’éducation non-formelle cubain Éduquez votre enfant : « Mon but, grâce à  cette bourse de recherche CONFINTEA, est de rassembler le plus d’informations possible dans la bibliothèque de l’UIL afin de mettre en place une méthodologie qualitative pour le travail avec les enfants et leurs familles dans le cadre des efforts entrepris pour améliorer le système éducatif national cubain. Au cours de cette première semaine, j’ai reçu d’excellents conseils d’experts de l’UIL et mon objectif modeste est d’achever l’étude des Lignes directrices pour des programmes d'alphabétisation et d'apprentissage en famille de l’UIL. »

Karma Lhazom, ancienne fonctionnaire qui travaille actuellement pour une ONG au Bhoutan : « J’espère accroître mes connaissances et ma compréhension de l'apprentissage tout au long de la vie, les approfondir et les élargir. La première semaine m’a laissée totalement perplexe, je l’ai passée à parcourir le vaste corpus de littérature de la bibliothèque. Malgré tout, en poursuivant mon immersion pendant les prochaines semaines, j’espère acquérir une idée plus claire des priorités qui me permettra d’analyser en profondeur la situation de l’apprentissage tout au long de la vie au Bhoutan et de produire un travail dont j’espère qu’il sera une contribution à ce sujet sous-traité dans mon pays. »

Nermeen Rashad Gad, spécialiste des médias à la Haute autorité de l’éducation des adultes en Égypte : « Mon travail de recherche porte le titre « Mesure de l’efficacité du financement de programmes d’alphabétisation et d’éducation des adultes en Égypte ». J’attends des recherches que me permet cette bourse des contributions bénéfiques à mon travail sur l’éducation des adultes, l’apprentissage tout au long de la vie et le développement durable. Dès mon premier jour ici, j’ai ressenti l’atmosphère de familiarité entre les membres de l’équipe et les autres boursiers-chercheurs. J’espère être une bonne ambassadrice à l’UIL, de l’Égypte, mais aussi du monde arabe dans son ensemble. Enfin, je voudrais adresser mes remerciements sincères et ma reconnaissance à tous les membres de l’Institut, mes superviseurs et mes collègues pour leur aimable assistance et leur coopération. »

Au même moment, Henry Renna de l'UNESCO de Santiago s’est joint aux boursiers-chercheurs CONFINTEA en tant que chercheur invité. Il est en train de développer l’Observatoire de l’éducation des jeunes et des adultes en Amérique latine et aux Caraïbes.

Nous souhaitons à tous les boursiers-chercheurs un séjour agréable et fructueux à l’UIL !