Accueil

Nouvel élan pour l'apprentissage et l'éducation des adultes en Europe

18 octobre 2016

L'apprentissage et l'éducation des adultes (AEA) joue un rôle crucial pour aider l'Europe à relever de nombreux défis, parmi lesquels figurent l'intégration des migrants et le vieillissement de la population. Le 13 octobre 2016, M. Arne Carlsen, directeur de l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL), s'est rendu à Bruxelles afin de présenter les dernières analyses, données, études de cas et recommandations pour l'AEA en Europe.

La présentation de M. Carlsen a eu lieu dans le cadre d'une série d'évènements pour le lancement du troisième Rapport mondial sur l'apprentissage et l'éducation des adultes (GRALE III). Ce Rapport s'appuie sur une enquête de suivi à laquelle ont répondu 139 pays, dont 33 en Europe.

L'UIL s'est associé pour cet évènement à la Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe (EPALE), communauté plurilingue ouverte aux professionnels de l'AEA en Europe. La présentation a eu lieu lors de la réunion annuelle des Services nationaux d'assistance de l'EPALE qui a rassemblé 60 experts reconnus responsables de la promotion de l'AEA au sein des États membres de l'UE.

GRALE III : des constats importants sur les progrès européens pour l'AEA

Le rapport GRALE III indique que des progrès ont été faits en Europe pour l'AEA depuis que les pays se sont engagés à améliorer leurs politiques et pratiques dans le Cadre d'action de Belém en 2009. Le Rapport fait les constatations suivantes sur l'Europe :

  • 74 % des pays européens interrogés affirment avoir amélioré leurs politiques en matière d'AEA depuis 2009.
  • 27 % affirment qu'ils disposent d'un organisme interministériel pour promouvoir l'AEA pour la santé.
  • 39 % affirment allouer plus de 4 % de leur budget de l'éducation à l'AEA. Cependant, 21 % affirment ne pas savoir quelle proportion de leur budget est allouée à l'AEA. En parallèle, 48 % affirment prévoir d'augmenter le budget alloué à l'AEA.

Seuls 9 % des pays de l'UE surveillent les effets de l'AEA sur des aspects sociaux (tels que l'impact sur la santé), ce qui est nettement en-dessous de la moyenne mondiale. Les pays européens semblent favoriser l'impact que peut avoir l'AEA sur l'emploi et le marché du travail.

La Recommandation sur l'apprentissage et l'éducation des adultes (2015)

M. Carlsen a également présenté les principales caractéristiques de la Recommandation sur l'apprentissage et l'éducation des adultes (2015). Cette recommandation est un outil puissant qui aidera les gouvernements et divers autres acteurs à promouvoir et à améliorer les politiques et pratiques en matière d'AEA.

M. Carlsen a également fait part de ses suggestions sur la manière dont les pays européens peuvent avancer dans le programme mondial des politiques d'AEA, et en particulier dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Il a mis en lumière dans ce contexte des preuves irréfutables avancées par le GRALE III sur l'impact de l'AEA dans trois principaux domaines : la santé et le bien-être ; l'emploi et le marché du travail ; et la vie sociale, civique, et des communautés.