Accueil

Plaider en faveur de l'apprentissage et l'éducation des adultes en Afrique subsaharienne

9 décembre 2016

Le troisième Rapport mondial pour l'apprentissage et l'éducation des adultes (GRALE III) a été lancé en Afrique subsaharienne lors d'une réunion tenue le 14 novembre 2016 à Ouagadougou, au Burkina Faso. Lors du lancement de ce rapport, les spécialistes de l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) ont présenté les analyses et les recommandations pour l'apprentissage et l'éducation des adultes (ALE) concernant la région.

Les progrès de l'AEA en Afrique subsaharienne

S'appuyant sur les réponses de 139 pays à une enquête, dont 33 en Afrique subsaharienne, le GRALE III conclut que les progrès accomplis en matière d'AEA dans la région restent mitigés. Cette conclusion se réfère aux engagements pris par chaque pays d'améliorer ses pratiques et politiques en matière d'AEA dans le Cadre d'action de Belém en 2009.

On constate plus spécifiquement que :

  • 78 % des pays de l'Afrique subsaharienne affirment que leurs politiques d'AEA se sont améliorées depuis 2009
  • Sept pays de l'Afrique subsaharienne affirment que les financements de l'AEA ont baissé sur la même période
  • L'Afrique subsaharienne affiche un taux élevé d'analphabétisme chez les adultes, qui concerne de manière disproportionnée les femmes.

La Recommandation sur l'apprentissage et l'éducation des adultes

Cet important lancement régional du GRALE III a eu lieu lors de l'Académie internationale de plaidoyer pour l'apprentissage tout au long de la vie (IALLA) 2016 du Conseil international de l'éducation des adultes (ICAE), programme annuel de formation aidant les responsables et les acteurs à acquérir les connaissances, l'argumentaire et les réseaux nécessaires à leur combat en faveur de l'AEA. L'évènement a été organisé conjointement par l'ICAE, par la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération suisse et par l'UIL, et a réuni des participants venant de la région et au-delà.

Les participants ont également débattu sur la manière dont l'AEA peut contribuer à réaliser les Objectifs de développement durable à l'horizon 2030, compte tenu de la nouvelle Recommandation sur l'apprentissage et l'éducation des adultes (RALE - 2015). Ils ont examiné les preuves irréfutables avancées par le GRALE III sur l'impact de l'AEA dans trois principaux domaines : la santé et le bien-être ; l'emploi et le marché du travail ; et la vie sociale, civique, et communautaire. Ils en ont conclu que la Recommandation offre un nouveau cadre général qui, utilisé avec le GRALE III, peut aider les pays à favoriser et à améliorer leurs politiques et pratiques d'AEA.