Accueil

« Nous avons un long chemin à parcourir pour mettre en œuvre l'apprentissage tout au long de la vie dans le monde » - Entretien avec Malak Zaalouk, présidente du conseil d'administration de l'UIL

3 décembre 2019

Malak Zaalouk est professeure de pratique et directrice à l'Institut du Moyen-Orient pour l'enseignement supérieur à l'Université américaine du Caire, en Égypte. À la fin de son mandat en tant que présidente du Conseil d'administration de l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie, Mme Zaalouk partage son point de vue sur la mise en œuvre de l'apprentissage tout au long de la vie dans le monde.

 

Où en sommes-nous en ce qui concerne la mise en œuvre de l'apprentissage tout au long de la vie dans le monde ?

Nous avons encore un long chemin à parcourir pour mettre en œuvre l'apprentissage tout au long de la vie dans le monde. Cela est particulièrement vrai pour les pays en développement, où nous observons un fort accent sur l'éducation formelle et la certification exigée sur le marché du travail.

Historiquement, l'idée de l'apprentissage tout au long de la vie est très enracinée dans la région arabe. C’est d’où vient le dicton « apprendre du berceau à la tombe ». La philosophie orientale de Confucius souligne également l'importance de l'apprentissage continu. Pourtant, de nos jours, l'apprentissage tout au long de la vie est beaucoup plus avancé dans les pays développés, où les politiques et les incitations indispensables sont en place.

Dans la région arabe par exemple, l'apprentissage tout au long de la vie n'a pas été suffisamment intégré dans le paysage éducatif plus large. Il reste encore beaucoup à faire pour développer les bonnes politiques et intégrer la perspective de l'apprentissage tout au long de la vie dans la planification sectorielle de l'éducation.

 

Quels changements souhaiteriez-vous voir ?

Il est très important de jeter des ponts entre l'éducation formelle et non formelle, permettant la reconnaissance, la validation et l'accréditation de tous les résultats d'apprentissage. Ce n'est souvent pas le cas. Bien que nous ayons des cadres de certification très bien développés dans certaines parties du monde, d'autres sont loin derrière. Nous devons saisir et évaluer les compétences que les individus acquièrent tout au long de leur vie. Si cela ne se produit pas de manière visible, ils ne sont pas encouragés  à poursuivre leur parcours d'apprentissage.

 

Quelles sont les opportunités clés pour poursuivre l'apprentissage tout au long de la vie ?

Enseignants, villes apprenantes et nouvelles technologies. Permettez-moi de vous expliquer ce que j’entends par là :

Les enseignants sont la pièce maîtresse de l'apprentissage tout au long de la vie. Ils sont responsables de l'apprentissage de tant de personnes et doivent être suffisamment formés pour accomplir cette tâche  de manière efficace. À mon avis, l'UIL est parfaitement apte à faire plus de travail dans ce sens.

Deuxièmement, l'apprentissage des villes. Comment aborder les défis mondiaux au niveau local ? En créant des environnements d'apprentissage tout au long de la vie. Le Réseau mondial des villes apprenantes constitue l'une des meilleures opportunités pour l'UNESCO de contribuer au développement durable au niveau local. Nous devons saisir cette grande opportunité.

Et enfin, nous avons maintenant de nombreuses technologies à portée de main. Nous voyons qu'elles  transforment lentement les individus  en apprenants à vie. Tout le monde fait une recherche Google afin de trouver des informations sur les maladies, un bon hôpital ou un bon médecin. Les individus peuvent faire des  recherches à chaque minute de la journée grâce aux technologies de notre époque.

 

À votre avis, quels sont les avantages comparatifs de l'UIL ?

L'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie incarne les idées exprimées dans le rapport Edgar Faure de 1972 et le rapport Delors de 1996. L'UIL nous montre ce qui existe au-delà de  l'éducation formelle.  Avec l'adoption du Programme 2030 et de l'objectif de développement durable 4 sur l'éducation, nous avons assisté à un changement de paradigme au niveau mondial, plaçant l'apprentissage tout au long de la vie au centre de l’attention. L'UIL occupe une position idéale pour contribuer à sa mise en œuvre car il possède une expertise de longue date dans ce domaine.

 

Quel a été pour vous l’événement le plus mémorable pendant votre mandat de  présidente du Conseil d'administration de l'UIL ?

La Conférence internationale 2019 sur les villes apprenantes à Medellín, Colombie. C'était incroyable de constater la transformation de la ville de Medellín ; d’être témoin de ce que la création de liens  entre l'apprentissage, l'urbanisme et le leadership peut produire comme effets, transformant une ville  autrefois considérée comme l'une des plus dangereuses du monde en une ville reconnue comme l'une des plus innovantes.

 

Qu'aimeriez-vous dire à votre successeur ?

Chérissez l'UIL ! Continuez à défendre son important mandat et continuez à tendre la main aux partenaires dont il a besoin pour faire de l'apprentissage tout au long de la vie une réalité !

Case studies

Related Document

Related Content