Home

Validation du cadre d’évaluation de la RAMAA II

dsc_1600.jpg

© UNESCO
22 January 2019

La mise en place d’une évaluation internationale des acquis en alphabétisme des jeunes et des adultes implique de savoir quelles compétences évaluer.

Dans le cadre de la deuxième phase de la Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes (RAMAA II), la méthodologique a consisté d’abord à analyser les référentiels de compétences des programmes d’alphabétisation pour établir un référentiel commun aux douze pays participants, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Mali, le Maroc, le Niger, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo,  le Sénégal,  le Tchad et le Togo. Cet outil, validé en novembre 2017, a permis de progresser vers le cadre d’évaluation de la RAMAA II avec les membres des équipes nationales des ministères de l’éducation chargés de l’alphabétisation, des universitaires et des représentants de la société civile.

Du 3 au 5 décembre 2018, l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) a organisé, en partenariat avec l’Institut de la francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA) du Maroc, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès et le bureau UNESCO à Rabat, un atelier à Fès, au Maroc, pour valider le cadre d’évaluation. Il a rassemblé quelque 70 participants`, à savoir des membres des équipes nationales, des experts des universités de Paris III et du Luxembourg, ainsi que des représentants du Programme d'analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC), de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du ministère de l’Éducation nationale en France, de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA), du Programme TOP EDUQ, ainsi que des bureaux de l’UNESCO à Abidjan, Abuja, Bamako et Dakar.

L’atelier a permis de valider le cadre d’évaluation de la RAMAA II et de discuter la méthodologie pour le développement des items. Le calendrier des activités 2019 a par ailleurs été adopté.

Les compétences et connaissances à mesurer dans le cadre de la RAMAA II ont été définies comme suit :

  • Compétences langagières : vocabulaire à l’oral, compréhension en lecture et orthographe ;
  • compétences en numératie :  calcul mathématique, maîtrise de la mesure et résolution des problèmes ; et
  • connaissances socio-éducatives et professionnelles : bien-être et santé, citoyenneté, environnement et développement socio-économique.

Les mêmes compétences seront évaluées à l’entrée et à la sortie des programmes d’alphabétisation tout en veillant à la complexité des items. Un mode de passation collectif (classes d’alphabétisation) a été retenu.

Au cours des prochains mois, l’UIL accompagnera les pays pour le développement des items et du questionnaire.