Home

Les lauréats de la Récompense de la ville apprenante sont désormais connus !

31 January 2019

L’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) a le plaisir d’annoncer les villes lauréates de la Récompense UNESCO 2019 de la ville apprenante : Assouan (Égypte), Chengdu (RP de Chine), Heraklion (Grèce), Ibadan (Nigéria), Medellín (Colombie), Melitopol (Ukraine), Petaling Jaya (Malaisie), Santiago (Mexique), Seodaemun-gu (République de Corée), et Sønderborg (Danemark). Le jury de la Récompense estime que ces villes ont accompli des progrès et fait preuve d’un engagement exemplaires pour promouvoir l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie au niveau local. 

Pratiques inspirantes : bref tour d’horizon

Malgré les disparités de leurs situations de départ et la diversité de leurs contextes économique, politique, social et environnemental, toutes les villes lauréates de la Récompense UNESCO 2019 ont lancé des politiques et programmes novateurs et ciblés qui fournissent à leurs communautés des opportunités fructueuses de bénéficier de l’apprentissage tout au long de la vie.

La ville égyptienne d’Assouan, par exemple, a élaboré une stratégie qui intègre une variété de projets tels que des programmes de jardinage et de préservation de l’eau dans les écoles ainsi que diverses possibilités de formation à l’entrepreneuriat pour tous les groupes de la société. À Chengdu, RP de Chine, existent plusieurs exemples de bonnes pratiques en matière d’apprentissage tout au long de la vie, parmi lesquels figure un programme innovant qui associe l’apprentissage à des promenades en ville, chaque itinéraire mettant l’accent sur une thématique particulière telle que les spécificités régionales, les cultures traditionnelles et l’industrie moderne, ce qui témoigne d’un usage intelligent des ressources publiques et non publiques. 

Grâce à son programme « Fit for all » (« adapté à tous »), la ville grecque d’Heraklion a trouvé un moyen novateur et ludique de rapprocher ses citoyens des réfugiés résidant dans ses murs en encourageant l’équité et l’inclusion à travers des activités sportives et éducatives fondées sur des sujets tels que la culture et les traditions locales. La ville a également développé des approches efficaces de pilotage et d’évaluation. À Ibadan, au Nigéria, un récent festival de l’apprentissage a proposé à divers publics cibles des activités et ateliers variés et interactifs, ce qui a renforcé le concept d’apprentissage tout au long de la vie au sein de la communauté. La ville a également élaboré des objectifs concrets dans le cadre de son plan de ville apprenante ainsi que de solides initiatives pour y intégrer de larges groupes locaux tels que les minorités ethniques dans les zones rurales.  

Medellín, en Colombie, coordonne un certain nombre de programmes innovants, par exemple celui qui a contribué au succès de la réintégration de plus de 4 650 "décrocheurs scolaires" en se consacrant à chacun individuellement. Le projet de pilotage et évaluation « Où en sommes-nous ? » constitue un élément important de l’initiative de ville apprenante de Medellín. En Ukraine, Melitopol accomplit des progrès significatifs pour devenir ville apprenante, et a investi des efforts considérables dans la reconversion de personnes déplacées internes qui travaillaient auparavant dans l’industrie minière.

Petaling Jaya, en Malaisie, a réalisé des avancées considérables pour améliorer l’accès à des espaces publics d’apprentissage, en fournissant des services gratuits de transport en bus pour quatre itinéraires de la ville. Ces bus agissent également comme diffuseurs d’information à travers les écrans placés à leur bord. La ville fait aussi bon usage des ressources mises à disposition par ses partenaires. Dans la ville mexicaine de Santiago, les citoyens ont accès à une large gamme de cours gratuits, y compris des cours de robotique pour les enfants et des cours de lutte contre le harcèlement scolaire. La ville a également un cadre d’indicateurs qui lui permet de piloter et d’évaluer les progrès qu’elle a accomplis pour devenir ville apprenante. 

Illustrant parfaitement la façon d’utiliser le mieux possible son environnement, Seodaemun-gu, en République de Corée, a mis à profit ses nombreux appartements situés dans des gratte-ciel et a créé de petites communautés d’apprentissage qui dispensent 50 cours par an dans les salons privés des citadins. La ville bénéficie également d’un solide mécanisme de pilotage et d’évaluation. Enfin, la ville danoise de Sønderborg a encouragé la durabilité bien au-delà de son système formel d’éducation et a créé une structure coordonnée pour impliquer les parties prenantes, ce qui garantira la continuité des avancées réalisées pour devenir ville apprenante. La ville a élaboré une stratégie « 4–17–42 », dans laquelle  « 4 » représente les quatre engagements politiques de la ville (environnemental, économique, social et culturel), « 17 » l’engagement de la ville en faveur des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, et « 42 » les 42 caractéristiques figurant dans les Caractéristiques clés des villes apprenantes du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes. 

Les récompenses seront décernées lors d’une cérémonie qui aura lieu pendant la Conférence internationale de 2019 sur les villes apprenantes à Medellín, Colombie.

****

Contact : Michelle Diederichs, Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL),
Tel.: +49 (0) 40 44 80 41 45,  courriel : learningcities(at)unesco.org

Notes à l’intention des rédacteurs :

À propos de la Récompense

La Récompense UNESCO de la ville apprenante a été instaurée en 2015 dans le cadre du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes. Il s’agit d’une récompense internationale décernée tous les deux ans, qui n’a pas valeur de titre et ne constitue pas un prix, mais reconnaît les progrès exemplaires accomplis par les villes pour promouvoir l’éducation inclusive et l’apprentissage tout au long de la vie dans les communautés locales. Elle vise également à diffuser publiquement les bonnes pratiques que les villes du monde peuvent ainsi adopter pour se développer de manière durable en devenant villes apprenantes. Pour prétendre à cette récompense, les villes doivent être membres du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes. Les villes laureates de la Récompense sont sélectionnées par un jury international. La récompense est décernée à un maximum de six villes par région UNESCO et d’une ville par pays.

Qu’est-ce qu’une ville apprenante ?

Les documents d’orientation du Réseau mondial UNESCO de la ville apprenante (GNLC, sigle anglais) définissent une ville apprenante comme une ville qui mobilise efficacement ses ressources dans tous les secteurs en vue de promouvoir un apprentissage à caractère intégrateur, de l’éducation de base à l’enseignement supérieur ; raviver l’apprentissage au sein des familles et des communautés ;  faciliter l’apprentissage pour l’emploi et sur le lieu de travail ; étendre l’usage des techniques modernes d’apprentissage ; améliorer la qualité et l’excellence dans le domaine de l’apprentissage tout au long de la vie ; et favoriser une culture de l’apprentissage tout au long de la vie. Ce faisant, la ville vise à renforcer la prise d’autonomie individuelle, la cohésion sociale, la prospérité économique et culturelle ainsi que le développement durable.

Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes

Le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes est un réseau international axé sur les politiques et source d’inspiration, de savoir-faire et de bonnes pratiques. Le Réseau soutient la réalisation de l’ODD 4 (« Assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ») et de l’ODD 11 (« Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables »). Il a également pour objectif de contribuer aux avancées faites pour atteindre les autres ODD. Le Réseau mondial UNESCO appuie et améliore les pratiques d’apprentissage tout au long de la vie en encourageant le dialogue de politiques et l’apprentissage par les pairs dans les villes membres, l’établissement de partenariats, le renforcement des capacités et l’élaboration d’instruments pour guider les politiques et pratiques d’édification des villes apprenantes.

######