Home

Atteindre les populations vulnérables grâce à des solutions numériques

_53a1749-37.jpg

© UNESCO
7 February 2019

« Je voulais apprendre à lire et à écrire afin d’être indépendant, de pouvoir compter sur moi-même. Pour gagner ma vie, je cuisine des repas et les vends. J’ai à présent un site web affichant mes menus et je tiens une comptabilité sur les paiements de mes clients. » (apprenant du projet de Promotion de l’aIphabétisation mobile, AMLL, au Mexique)

Malgré les avancées réalisées pour faire progresser la cause de l’alphabétisation dans le monde, 750 millions d’adultes – dont deux-tiers de femmes – sont encore dépourvus des compétences de base de lecture et d’écriture. L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour alphabétiser les jeunes et les adultes – selon le principe « apprendre partout, à tout moment » – contribue de manière décisive à améliorer le bien-être des populations vulnérables, en augmentant leur employabilité et en leur permettant de participer plus activement à la société.

C’est pour cette raison que l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie a lancé, en collaboration avec les bureaux UNESCO du Bangladesh, d’Égypte, d’Éthiopie et du Mexique, et grâce au financement de Microsoft Corporation, le projet de Promotion de l’alphabétisation mobile (AMLL) afin de développer des stratégies d’enseignement et d’apprentissage qui ont recours à des solutions numériques.

Au Bangladesh, les cours d’alphabétisation étaient étayés par des dispositifs numériques et des logiciels afin d’améliorer les compétences des femmes à la subsistance. En Égypte, les femmes ont bénéficié de cours dispensés sur la base du curriculum Al Mar’ah Wal Hayah (Femme et vie), qui renforce les compétences d’alphabétisme et nécessaires à la vie courante des femmes et des filles en matière de santé, participation communautaire et communication. Une nouvelle application numérique d’acquisition de l’alphabétisme et de la littératie a été conçue pour appuyer ce curriculum. En Éthiopie, les centres communautaires d’apprentissage ont utilisé des dispositifs mobiles et technologies audio-visuelles pour dispenser des cours relatifs à la santé, l’agriculture, aux technologies de base, aux droits civiques, et aux activités génératrices de revenu. Au Mexique, les apprenants vivant au sein des communautés urbaines défavorisées ont pu profiter de matériels numériques d’alphabétisation qui ont été créés, collectés et mis en ligne sur des appareils mobiles pour leur permettre de mieux réussir des modules d’alphabétisation de base du curriculum de l’Institut national pour l’éducation des adultes.

Dans tous les projets, les facilitateurs ont fait la preuve de leur rôle déterminant pour un apprentissage de qualité et l’amélioration du bien-être des apprenants de leurs communautés. Lors de sa récente conclusion, il s’est avéré qu’un total de 113 facilitateurs et 1 463 apprenants âgés de 10 ans et plus avaient bénéficié des activités du projet AMLL dans les quatre pays participants. Le projet a fait ressortir dix principes majeurs pour une utilisation effective des TIC, propre à consolider alphabétisation et alphabétisme.

  • Développer la capacité des facilitateurs d’utiliser les technologies numériques comme outil pédagogique.
  • Produire des matériels d’apprentissage axés sur les besoins et en conformité avec les ressources locales et les contextes linguistiques.
  • Prendre le temps de tester et de perfectionner les matériels en fonction des besoins des apprenants.
  • Encourager l’apprentissage par les pairs et le partage des dispositifs/appareils afin d’assurer la disponibilité de ces derniers.
  • Appuyer les mécanismes de prêt pour permettre un usage flexible des dispositifs dans le cadre de stratégies d’apprentissage hybride (frontal, à distance)
  • Utiliser certains dispositifs comme outils pédagogiques plutôt que comme substituts des activités d’enseignement et d’apprentissage.
  • Être créatif pour ce qui est de la connexion à internet et de l’approvisionnement en électricité : par exemple, envisager d’utiliser des bicyclettes pour transporter les routeurs Wifi et les projecteurs multimédia rechargeables d’une communauté vers l’autre.
  • S’appuyer sur les approches intergénérationnelles qui consolident une culture de l’acquisition de compétences d’alphabétisme parmi tous les membres de la famille et au sein de la communauté.
  • Concevoir et utiliser des outils d’évaluation standardisés pour générer des données de base et évaluer les progrès accomplis et l’impact sur les résultats d’apprentissage.
  • Renforcer les centres communautaires d’apprentissage en tant que centres de ressources pour le développement d’une gamme de compétences utiles aux apprenants dans leur quotidien.

Les recommandations ci-dessous sont essentielles pour améliorer la qualité de l’apprentissage grâce à l’utilisation des TIC, et de ce fait, offrir d’autres opportunités d’apprendre à celles et ceux qui en ont le plus besoin.

« Apprendre et utiliser des appareils tels qu’un ordinateur et un téléphone portables a changé les choses : je suis maintenant capable de chercher ce que je veux savoir par moi-même» (apprenante du projet AMLL, Égypte).

 

« Je voulais apprendre à lire et à écrire afin d’être indépendant, de pouvoir compter sur moi-même. Pour gagner ma vie, je cuisine des repas et les vends. J’ai à présent un site web affichant mes menus et je tiens une comptabilité sur les paiements de mes clients. » (apprenant du projet de Promotion de l’aIphabétisation mobile, AMLL, au Mexique)

Case studies

Related Document

Related Content