Home

Remettre la communauté internationale sur la bonne voie

10 July 2019

La planète a dévié du droit chemin pour ce qui est de la réalisation de l’objectif mondial sur l’éducation, y compris de l’alphabétisation des adultes. Voilà ce qu’affirme un rapport de l’UNESCO lancé aujourd’hui au Forum politique de haut niveau à New York.

Les projections de l’UNESCO, publiées dans Respecter les engagements: les pays sont-ils en bonne voie d'atteindre l'ODD 4?, indiquent que les pays ne parviendront pas à respecter les engagements pris dans l’Objectif de développement 4 – d’« assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » – à moins que des progrès significatifs ne soient accomplis au cours de la décennie à venir.

Le rapport révèle que, si les tendances actuelles se poursuivent, un sixième des jeunes âgés de 6 à 17 ans sera toujours exclu du système scolaire en 2030, tandis que 40 % des enfants dans le monde n’auront pas achevé l’enseignement secondaire (50 % en Afrique subsaharienne).

En outre, selon les projections, 30 % des adultes et 20 % des jeunes dans les pays à faible revenu ne seront toujours pas en mesure de lire d’ici la date fixée pour l’élimination de l’analphabétisme.

Selon les tendances actuelles, les taux d'apprentissage devraient stagner dans les pays à revenu intermédiaire, et baisser de près d'un tiers dans les pays francophones d’Afrique d'ici 2030

Le directeur de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie, M. David Atchoarena, a déclaré : « Ces chiffres constituent un signal d’alarme pour la communauté internationale et dévoilent le chemin qui reste encore à parcourir pour respecter l’engagement pris dans l’agenda 2030 de ne “laisser personne pour compte”. Ces projections créent le trouble, en particulier en raison de l’interdépendance des ODD et de l’étroite relation entre l’objectif sur l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie et ceux relatifs, par exemple, à l’égalité entre les genres, au changement climatique et à la santé. »

Ces projections tirent la « sonnette d’alarme » à propos de la lenteur du processus à l’échelle mondiale mais fournissent également l’occasion de remettre la communauté internationale sur la bonne voie, de veiller à ce que les plans nationaux d’éducation reflètent les engagements que les pays ont pris et d’identifier de nouveaux moyens de produire les données dont les pays ont besoin afin de cibler leurs efforts et d’être efficaces.

Les cibles de l’ODD 4 ne sont pas isolées et doivent être traitées de manière holistique, dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie, en tenant compte de la nécessité d’une collaboration intersectorielle et d’opportunités d’apprentissage tout au long de la vie.

Un rapport complémentaire, Beyond Commitments: How countries implement SDG 4 (Au-delà des engagements : perspectives des pays sur la mise en oeuvre de l’ODD 4) [uniquement en anglais], souligne le besoin de politiques inclusives, de données plus concluantes et d’un financement accru pour stimuler les progrès des pays, et exhorte les États membres à élargir les opportunités d’apprendre à toutes les étapes, dans de multiples espaces d’apprentissage et à créer des parcours flexibles entre le travail et l’apprentissage ainsi qu’entre l’éducation formelle et non formelle.   

 

 

Case studies

Related Document

Related Content