Home

Succès confirmé pour l’apprentissage familial en Gambie

fill2workshop.jpg

MoBSE officers, literacy providers, researchers and professors disuss FILL
© UNESCO
Education experts and government ministers pledge further support for UIL’s intergenerational learning programme
6 August 2019

L’Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) a reçu en 2017 un généreux soutien financier de la part du Ministère fédéral des Affaires étrangères de l’Allemagne pour aider à mettre en œuvre un projet dont l’objectif est l’autonomisation des femmes en situation de vulnérabilité ainsi que leur famille en Afrique subsaharienne en leur offrant des opportunités pour améliorer leur niveau de compétence en alphabétisme ou dans d’autres compétences fondamentales grâce à l’apprentissage intergénérationnel.

Suite à des réunions entre les bureaux régionaux et locaux de l’UNESCO dans la région, deux pays (l’Éthiopie et la Gambie) ont été sélectionnés pour piloter le projet d’apprentissage et d’alphabétisation intergénérationnels et en famille (FILL) pour identifier les bonnes pratiques nécessaires à l'amélioration des politiques, actions et documents en faveur de l’apprentissage conjoint au sein d’une famille. La première phase de ce projet a été testée avec succès en Gambie en 2018, et ce, dans deux communautés, Njama Sinyan et Kaleng Jawbeh. L’objectif de la seconde phase de ce projet, qui sera pilotée au sein de quatre communautés en 2019, sera de poursuivre la contextualisation du projet FILL pour la Gambie en rassemblant des données fiables sur le terrain.

Pour la présentation de FILL aux acteurs concernés, 35 participants ont pris part à une réunion de deux jours organisée par la Commission nationale de l'UNESCO de Gambie ainsi que par l’Unité pour l’enseignement non formel et des adultes (ANFEU) du ministère de l’Enseignement primaire et secondaire (MoBSE) de la Gambie, et grâce au soutien technique apporté par l’UIL. La réunion qui a eu lieu dans la ville de Serekunda en Gambie, les 16 et 17 juillet 2019, a reçu des représentants des bureaux du MoBSE, des prestataires de services d’alphabétisation issus d’organisations de la société civile, des chercheurs et des professeurs en matière d’éducation des adultes et non formelle, chacun d’entre eux s’engageant à apporter leur soutien à ce projet.

Les discussions ont porté sur des sujets très variés en lien avec la mise en œuvre de programmes d’alphabétisation familiale, parmi lesquels des stratégies d’instruction et des activités d’apprentissage conjoint, le développement de documents d’apprentissages pertinents d’un point de vue culturel et contextuel, l’évaluation et le suivi du programme ainsi que le rôle de spécialistes locaux pour la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des activités du projet FILL.