Accueil

RAMAA amorce sa deuxième phase

8 juin 2015

Du 4 au 6 mai 2015, le 6ème atelier international de la Recherche-action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation (RAMAA) s’est tenu à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Organisée par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), en partenariat avec le Bureau de l’UNESCO Dakar, le Bureau de l’UNESCO Abuja et le Bureau national de l’UNESCO Abidjan, cette rencontre technique avait pour objectif ultime de procéder à une revue critique des résultats de la première phase du projet (2011-2014) et de développer un consensuel autour du cadrage de la deuxième phase de la RAMAA.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier international a été présidée par son Excellence Madame Kandia CAMARA, Ministre de l’éducation  nationale et de l'enseignement technique de la Côte d’Ivoire en présence d’une bonne cinquantaine de personnes, parmi lesquelles des responsables des ministères de l’éducation, des professeurs des universités nationales, des experts des instituts nationaux de statistique des pays de la première phase du projet (Burkina Faso, Mali, Maroc, Niger et Sénégal) et des nouveaux pays réceptifs au projet (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, République centrafricaine (RCA),République démocratique du Congo (RDC), Tchad et Togo), des experts internationaux de l’OCDE, du Centre international d’études pédagogiques (CIEP), de l’Institut de statistique de l’UNESCO, des chercheurs et consultants de l’université de Hambourg et du Canada, des partenaires techniques et financiers de la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse, de la Banque africaine de développement (BAD) et de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA).

La première phase du projet a produit des résultats dont les impacts sont déjà visibles au plan national. Au Maroc par exemple, les données disponibles de la RAMAA ont été d’un éclairage important dans l’orientation de la refonte de la stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme et l’élaboration de la feuille de route 2014-2020. Au Niger, les résultats de la RAMAA ont permis d’élaborer un plan d’accélération de l’alphabétisation des adultes qui vient d’être adopté par le gouvernement. Une appropriation de la RAMAA pour le développement potentiel d’un master de formation par l’École nationale d'économie appliquée (ENEA) de l’université de Dakar, est en cours de réflexion.

Le cadrage de la deuxième phase a permis de s’accorder sur la nécessité impérative d’améliorer la qualité des outils de mesure développés, qui se traduira dans un premier temps par une révision substantielle du référentiel de compétences. Cette activité nécessitera de prime abord que le dispositif de pilotage soit stabilisé afin de réunir toutes les conditions pour un accompagnement effectif  aux pays participants et une assurance qualité des outils.

Tous les douze pays susmentionnés, de même que les experts externes et partenaires, ont montré une ferme volonté de participer à la deuxième phase du projet.

Monsieur Arne Carlsen, directeur de l’UIL a clôturé l’atelier en soulignant que le dialogue institutionnel avec les douze pays partenaires se poursuivra et a communiqué une feuille de route  de l’UNESCO pour la suite des activités : finalisation du rapport de la première phase de la RAMAA, de la note conceptuelle pour la deuxième phase et du plan de recherche, stabilisation de la gouvernance du projet.