Accueil

Lauréats des Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO 2017

Programme « Utiliser les technologies éducatives pour développer les compétences pédagogiques essentielles en Afrique subsaharienne » (Centre d’études sur l’apprentissage et la performance, Université Concordia, Canada)

Lancé en janvier 2012, ce programme se concentre principalement sur le développement des compétences en lecture et en écriture des élèves des écoles primaires du Kenya. Soucieux d’améliorer les méthodes d’enseignement et d’apprentissage, et de corriger en particulier les faibles niveaux d’alphabétisation dans le monde par des applications technologiques innovantes, le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance distribue gratuitement dans le monde entier sa Trousse d’apprentissage+ (LTK+) rassemblant plusieurs outils pédagogiques accessibles, dans le cadre de son programme. La trousse comprend un didacticiel conçu sur la base de données factuelles et axé sur l’autorégulation qui aide à améliorer les compétences des apprenants, notamment en matière de lecture, d’écriture et de calcul. En 2016, le projet comptait plus de 5 000 inscrits, dont 50 % de filles, avec un taux d’achèvement atteignant 80 %.

Programme « AdulTICoProgram » (Secrétariat des technologies de l’information et de la communication de la ville d’Armenia, Colombie)

Le programme AdulTICoProgram, qui a pour objet de doter les seniors de compétences numériques, a été lancé en 2014 par le Secrétariat des technologies de l’information et de la communication de la ville d’Armenia (département du Quindío, Colombie). Il offre aux personnes âgées la possibilité d’acquérir les compétences nécessaires pour participer pleinement à la société de l’information et du savoir à travers, notamment, l’enseignement des bases nécessaires au maniement d’un ordinateur, une sensibilisation aux réseaux sociaux et à leur utilisation et une initiation au bon usage des terminaux mobiles. Les apprenants participent en outre à des « ateliers-séminaires » de formation interactive reposant sur l’apprentissage par la pratique. En 2016, plus de 2 275 apprenants âgés de 54 à 80 ans ont bénéficié de ce programme.

We Love Reading (Taghyeer, Jordanie)

Ce programme lancé en 2006 par Taghyeer, une organisation non gouvernementale jordanienne, vise à apporter une transformation positive de la société en Jordanie et dans le monde arabe en faisant émerger une nouvelle génération qui aime lire. Ce programme cherche à atteindre ses objectifs en ouvrant une bibliothèque dans chaque quartier en Jordanie, tout en formant et en faisant collaborer les adultes, en particulier les femmes, à la lecture à haute voix pour un public d'enfants, et ainsi promouvoir la lecture comme valeur partagée entre les générations.

Le Programme Aagahi d'alphabétisation des adultes (Fondation des citoyens, Pakistan)

Ce Programme d'alphabétisation des adultes est nommé « Aagahi », qui signifie « sensibiliser » en ourdou. Lancé en 2005 par la Fondation des citoyens, l'une des plus importantes organisations à but non lucratif du Pakistan, ce programme, comme son nom l'indique, vise à promouvoir un engagement social actif parmi les membres de la communauté, en particulier parmi les femmes et les jeunes filles déscolarisées, en leur proposant une formation de base en lecture, en écriture et en numératie. L'une des caractéristiques notables de ce programme est l'utilisation d'un système de collecte de données par téléphone portable qui permet un suivi et une évaluation efficients et efficaces.

Lire et écrire pour le plaisir (FunDza, Afrique du Sud)

La Fondation pour l'alphabétisation FundZa, organisation à but non lucratif basée en Afrique du Sud, cherche depuis 2011 à encourager la culture de la lecture et de l'écriture pour le plaisir chez les jeunes du pays, en particulier dans les communautés à faible revenu ou en manque de ressources. FundZa propose des livres adaptés aux goûts des jeunes qui développeront leur compréhension du monde qui les entoure, et exploite les moyens disponibles les plus accessibles pour inciter le plus de jeunes possible à participer à ce programme. Une plateforme en ligne est utilisée pour centraliser les ressources de lecture et propose un espace où les apprenants peuvent mettre en pratique leurs compétences d'alphabétisme et échanger leurs expériences.