Accueil

Développement des capacités

L’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) soutient les processus de développement des capacités dans certains États membres de l’UNESCO en matière d’’alphabétisation etd’éducation non-formelle. Ces processus garantissent une appropriation au niveau national et sont basés sur une analyse des besoins relatifs au développement des capacités. L’attention porte de façon générale sur le développement de capacités institutionnelles, organisationnelles et personnelles aux niveaux national et sous-national. Les capacités renforcées sont utilisées pour élaborer et mettre en œuvre des politiques, stratégies et programmes d’alphabétisation et d’éducation non-formelle de haute qualité, tenant compte des spécificités des sexes et à l’écoute du développement.

Activités de l’UIL

Les interventions principales de l’UIL sont les suivantes :

1) Fournir un soutien technique au programme de Développement des capacités de l’UNESCO pour l’éducation pour tous (CapEPT), en se concentrant particulièrement sur les onze pays – Bangladesh, Cambodge,  Mauritanie, Mozambique, Népal, Sénégal, Soudan du Sud, Tchad, Timor-Leste, Togo et Yémen – mettant en œuvre des programmes de CapEPT centrés sur l’alphabétisation.

2) Aider à mettre en œuvre des programmes d’alphabétisation et d’éducation non-formelle destinés aux filles et aux femmes dans quatre pays d’alphabétisation CapEPT sélectionnés pour bénéficier du Fonds Malala pour l’éducation des filles de l’UNESCO : Cambodge, Mauritanie, Mozambique et Népal.

3) Fournir une assistance technique particulière aux activités CapEPT au Mozambique, au Sénégal et au Togo liées à l’évaluation et à l’actualisation de la stratégie d’alphabétisation et d’éducation des adultes, au développement d’un modèle de formation formelle et non-formelle bilingue des professeurs, et le lancement de nouveaux modules de formation des professeurs.

4) Fournir une assistance technique à la troisième phase du programme d’amélioration de l’alphabétisation en Afghanistan, financé par les gouvernements du Japon, de la Suède et de la Finlande, et coordonné par l’UNESCO à Kaboul.

5) Aider quatre pays (Bangladesh, Égypte, Éthiopie et Mexique) à mettre en œuvre le projet d’avancement de l’apprentissage de l’alphabétisation avec des technologies mobiles, financé par Microsoft.

6) Fournir une assistance technique à l’Institut national mexicain pour l’éducation des adultes (INEA), afin de renforcer le système de suivi et d’évaluation de la campagne nationale d’alphabétisation actuelle au Mexique.

7) Contribuer à l’analyse du secteur de l’éducation et au plan de développement du secteur de l’éducation (ESDP) pour les dix prochaines années en Tanzanie.

8) Fournir une assistance technique au projet de revitalisation de l’alphabétisation des adultes et des jeunes (RAYL), actuellement mis en œuvre par le bureau de l’UNESCO à Abuja, au Nigéria.