Accueil

Collection de documents : Perspectives transdisciplinaires sur l'avenir de l'éducation et de l'apprentissage tout au long de la vie

Introduction

L'apprentissage tout au long de la vie est largement reconnu comme un outil puissant pour développer des sociétés, des économies et des environnements de vie plus durables. Pour relever les défis du XXIe siècle et façonner un avenir durable, il faut adopter le concept d'éducation et d’apprentissage tout au long de la vie dans son intégralité et le considérer comme un droit humain. Cela exige des sociétés qu'elles repensent l'apprentissage et l'éducation comme s’opérant véritablement tout au long et dans tous les domaines de la vie, et étant accessibles à tous.

Les défis complexes et interdépendants auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui ne peuvent être résolus par des disciplines cloisonnées ou dans des secteurs particuliers : ils nécessitent une approche holistique, obtenue en s'aventurant au-delà des frontières disciplinaires habituelles. En outre, le fait d'aborder les questions liées à l'apprentissage au-delà du domaine de l'éducation peut contribuer à faire prendre conscience de la pertinence de l'apprentissage tout au long de la vie dans différents secteurs.

Afin d'initier un dialogue transdisciplinaire et d'aborder des questions critiques sur l'avenir de l'apprentissage tout au long de la vie, l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) à Hambourg, en Allemagne, a accueilli un forum de consultation en ligne avec des experts internationaux issus de différents domaines de recherche. La consultation a eu lieu au printemps 2020 dans le cadre de l'initiative Futurs de l'éducation de l'UNESCO ; il avait pour objectif de permettre aux participants de réfléchir collectivement et d'analyser dans quelle mesure, à la lumière des changements profonds et rapides qui affectent les sociétés contemporaines, l'apprentissage tout au long de la vie peut contribuer à construire un avenir souhaitable au-delà du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Les idées issues de la consultation ont ensuite été rassemblées dans un rapport de l'UIL intitulé Adopter une culture de l’apprentissage tout au long de la vie, qui présente une vision d’avenir convaincante de l'apprentissage tout au long de la vie et appelle la communauté internationale à reconnaître l'apprentissage tout au long de la vie comme un nouveau droit humain.

S'appuyant sur les résultats de ce riche processus de consultation, l'UIL a invité les experts à produire des articles qui approfondissent la réflexion sur le concept d'apprentissage tout au long de la vie, sa pertinence politique et son potentiel d'innovation pour construire des sociétés d'apprentissage inclusives et durables. Cette collection d'articles offre des perspectives transdisciplinaires sur l'avenir de l'apprentissage tout au long de la vie, couvrant divers domaines de recherche tels que la démographie, l'éducation, la philosophie, la santé publique, les neurosciences et la sociologie. Ce faisant, la collection reconnaît également la transdisciplinarité comme un principe crucial de la production de connaissances futures et de la résolution de problèmes dans un monde de plus en plus complexe.

Perspectives transdisciplinaires sur l'avenir de l'apprentissage tout au long de la vie

À la lumière des possibilités d'apprentissage toujours plus nombreuses et diversifiées aujourd'hui, le document de Daniel Baril1  plaide en faveur d'une approche plus holistique et systématique pour orienter le débat sur les politiques éducatives afin de relever les défis actuels et futurs. Le cadre de l'apprentissage tout au long de la vie rend compte de la complexité des processus d'apprentissage et sert de modèle puissant pour transformer l'éducation et l'apprentissage. Le document expose également certaines tendances qui façonnent le paysage de l'apprentissage tout au long de la vie et explore les changements actuels concernant l'offre d'apprentissage, la demande d'apprentissage et la conception des processus d'apprentissage.

Apprendre à apprendre collectivement : l'apprentissage tout au long de la vie pour prendre soin de soi, des autres et de la planète

Les crises systémiques contemporaines et l'innovation technologique nous invitent à repenser la manière dont nous partageons l'information, apprenons et travaillons ensemble pour trouver des solutions aux défis individuels, locaux et mondiaux, affirment Gaëll Mainguy, Marie-Cécile Naves et François Taddei dans leur article2 . La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité de développer et d'entretenir des « communautés d'apprentissage » qui travaillent collectivement à la résolution de problèmes. L'accès et le partage des connaissances et des expériences sont essentiels dans les sphères publiques locales, individuelles et démocratiques. Ce document présente une sélection de communautés d'apprentissage inspirantes et formule les principes clés permettant de donner aux individus les moyens de prendre soin d'eux-mêmes, des autres et de la planète.

L'apprentissage tout au long de la vie dans les sociétés vieillissantes : les leçons de l'Europe

L'article de Jim Ogg3  présente les principaux défis de l'apprentissage tout au long de la vie dans les sociétés vieillissantes. Le contexte est celui de l'Europe, où il s’avère urgent d'accroître la disponibilité de la formation professionnelle sur le lieu de travail, notamment en ce qui concerne la numérisation et les nouvelles technologies. L'acquisition de compétences numériques peut aider les seniors à rester actifs plus longtemps sur le marché du travail et à conserver un mode de vie sain, tout en réduisant le risque d'isolement social. Après la retraite, l'apprentissage tout au long de la vie joue un rôle central dans la promotion du bien-être et de la qualité de vie. Le document conclut qu'il est de plus en plus nécessaire de promouvoir l'apprentissage tout au long de la vie dans les contextes locaux et communautaires et pour tous les groupes d'âge.

L'apprentissage des seniors et le vieillissement actif : un pont entre l'accomplissement personnel et l'émancipation

Le vieillissement de la population, l'une des mégatendances démographiques les plus importantes du XXIe siècle, est le thème de l'article d'Abla M. Sibai et Hany Hachem 4. Les possibilités de promouvoir la participation et l'autonomie des seniors et de renforcer leur « capacité de réserve » − c'est-à-dire leur aptitude à faire face à des conditions difficiles − sont donc progressivement intégrées dans les politiques et les programmes. L'apprentissage renforce l'autonomie des seniors à de nombreux niveaux, notamment en les dotant de meilleures pratiques de santé. Cet article explore un débat clé dans l'éducation des seniors : faut-il se concentrer sur l'individu (accomplissement de soi) ou sur l'émancipation sociale du groupe démographique ? En conclusion, l'article propose une vision de l'apprentissage tout au long de la vie basée sur une politique de la vie, qui relie ces deux positions.

(Ré)imaginer l'avenir de l'apprentissage tout au long de la vie : quelques tensions socio-techniques

L'article de Neil Selwyn5  souligne la nécessité de dépasser les attentes en matière de transformation numérique et de « solutionnisme » technologique lorsqu'on réfléchit à l'avenir de l'apprentissage tout au long de la vie, et de s'engager plutôt dans les réalités « désordonnées » de l'éducation et de la technologie. En particulier, l'article identifie quatre « tensions » socio-techniques : (1) concernant la durabilité environnementale, (2) entre le commercial et le commun, (3) entre l'inclusivité et l'exclusivité, et (4) entre la personnalisation et le collectivisme. L'article soutient que ces tensions peuvent jouer un rôle générateur dans la manière dont nous entreprenons de (ré)imaginer l'avenir de l'apprentissage tout au long de la vie.

Stratégies et défis de la promotion de l'apprentissage tout au long de la vie dans l'enseignement supérieur − le cas de la République populaire de Chine

Dans le contexte du développement rapide des technologies de l'information, la promotion de l'apprentissage tout au long de la vie est devenue une obligation impérieuse de l'enseignement supérieur. Prenant l'exemple de la Chine, l'article de Sunny X. Niu et Heqing Liu6  propose plusieurs stratégies pour revigorer l'enseignement supérieur. Il s'agit notamment de revoir l'objectif de l'éducation, d'aider les individus à personnaliser « ce qu'ils doivent apprendre », d'encourager les membres du corps enseignant à être des apprenants tout au long de la vie, d'examiner les critères d'admission dans l'enseignement supérieur et de coopérer avec les employeurs pour actualiser la conception des programmes. Pour mettre en œuvre ces stratégies, le document identifie deux défis principaux que l'enseignement supérieur doit surmonter.

Du livre de poche à l'ebook : l'apprentissage tout au long de la vie à l'ère de l'Internet

L'histoire de l'éducation peut être racontée comme l'histoire de sa démocratisation. Dans ce contexte, l'article d'Eduardo Mendieta7  offre un aperçu de l'impact de l'industrie de l'édition sur la démocratisation et la disponibilité de l'éducation pour un plus grand nombre de personnes. Il se concentre sur le développement du secteur de l'édition et sur la manière dont il interagit avec les secteurs de l'éducation, en tenant compte de l'impact des livres numériques et audio sur l'éducation de masse et l'alphabétisation générale. Partant de l'hypothèse que l'écologie des livres constitue un important « espace d'apprentissage », cet article vise à exposer la façon dont les livres électroniques ont modifié le paysage éducatif.

La science de l'apprentissage tout au long de la vie

En maximisant le potentiel humain, l'apprentissage tout au long de la vie est la clé de la durabilité et de la réponse aux besoins futurs, affirment Alicia M. Goodwill et Annabel Chen Shen-Hsing8 . En outre, la science de l'apprentissage tout au long de la vie, qui repose sur le développement, la dégénérescence et la plasticité du cerveau, fournit le cadre permettant de considérer l'apprentissage comme une quête permanente. Vulgariser la science de l'apprentissage tout au long de la vie est essentiel pour promouvoir la production et le partage participatifs des connaissances. Cet article donne un aperçu de l'état actuel de la science de l'apprentissage tout au long de la vie, présente les recherches en cours et expose les implications de l'apprentissage tout au long de la vie sur l'avenir de l'éducation, de l'économie, de la santé et du bien-être.

Vers l'utilisation du potentiel de l'apprentissage tout au long de la vie pour la durabilité humaine et planétaire

L'article de Walter Leal Filho 9 présente l'apprentissage tout au long de la vie comme un outil permettant de favoriser la durabilité humaine et planétaire. Il présente les pratiques qui constituent la plus grande menace pour les personnes et la planète, et développe différents facteurs − tels que le rôle de la citoyenneté locale et mondiale pour maintenir des écosystèmes sains − nécessaires pour nourrir la responsabilité et la solidarité mondiales. Il s’achève sur la contribution de l'apprentissage tout au long de la vie à la diffusion intergénérationnelle des connaissances, à la co-création de cultures régénératrices et à la participation appropriée aux processus vivants.

Envisager l'apprentissage tout au long de la vie pour un avenir durable en Afrique australe

Cet article par Tonic L. Maruatona10  soutient que, bien que les États membres de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) reconnaissent l'apprentissage tout au long de la vie comme un cadre utile pour l'éducation et le développement durable, la région souffre toujours du manque de certaines bases fondamentales, notamment des politiques et des programmes d'apprentissage tout au long de la vie adéquats pour soutenir l'inclusion socio-économique des groupes marginalisés. En réponse aux objectifs de développement durable des Nations Unies et à la crise de la COVID-19, ce document envisage un programme régional d'éducation et de formation fondé sur des politiques et des infrastructures d'apprentissage inclusives. En outre, le renforcement de l'éducation de la petite enfance et la création de cadres de qualifications régionaux et nationaux perméables sont considérés comme essentiels pour l'avenir durable de la région.


1 « Transdiciplinary perspectives on the futures of lifelong learning » par Daniel Baril, directeur général de l'Institut de coopération pour l'éducation des adultes (ICEA), Canada, et président du Conseil d'administration de l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL)

 

2 « Learn how to learn collectively: Lifelong learning to take care of oneself, others, and the planet » par Gaëll Mainguy, Marie-Cécile Naves et François Taddei, Centre de recherche et d'interdisciplinarité, Paris, France

 

3 « Lifelong learning in ageing societies: Lessons from Europe » par Jim Ogg, Unité de recherche sur le vieillissement, Caisse nationale d'assurance vieillesse, Paris, France

 

4 « Older adult learning and active ageing: Bridging self-actualisation and emancipation » par Abla M. Sibai, Faculté des sciences de la santé et Université pour seniors, Université américaine de Beyrouth, Beyrouth, Liban, et Hany Hachem, Département de l'éducation, École des sciences humaines, de l'éducation et des sciences sociales, Université d'Örebro, Örebro, Suède

 

5 « (Re)imagining the futures of lifelong learning: Some sociotechnical tensions » par Neil Selwyn, Faculté d'éducation, Groupe de recherche sur l'éducation numérique, Monash University, Melbourne, Australie

 

6 « Strategies and challenges in promoting lifelong learning in higher education – the case of China » Sunny X. Niu et Heqing Liu, Institut de recherche sur l'enseignement supérieur, Université Fudan, Shanghai, République populaire de Chine

 

7 « From the paperback to the ebook: Lifelong learning in the age of the internet » par Eduardo Mendieta, Département de philosophie, Penn State University, Pennsylvanie, États-Unis d'Amérique

 

8 « The science of lifelong learning » par Alicia M. Goodwill et Annabel Chen Shen-Hsing, Centre de recherche et de développement de l'apprentissage (CRADLE), Université technologique de Nanyang, Singapour

 

9 « Towards using the potential of lifelong learning for human and planetary sustainability » par Walter Leal Filho, École européenne des sciences et de la recherche sur la durabilité, Université des sciences appliquées de Hambourg, Hambourg, Allemagne

 

10 « Envisioning lifelong learning for sustainable futures in Southern Africa » par Tonic L. Maruatona, Département de l'apprentissage tout au long de la vie et du développement communautaire, Université du Botswana, Gabarone, Botswana