Accueil

La Première ministre norvégienne plaide en faveur de l’apprentissage tout au long de la vie

18 février 2019

© ICDE

L’apprentissage tout au long de la vie est un droit et non un privilège, a affirmé la Première ministre norvégienne, Mme Erna Solberg devant les délégués d’une importante conférence internationale cette semaine.

S’exprimant dans le cadre du Sommet sur l’apprentissage tout au long de la vie du Conseil international de l’éducation ouverte et à distance (ICDE) à Lillehammer, elle a exposé une vision ambitieuse de l’apprentissage tout au long de la vie, conçu comme un droit humain. Il est nécessaire de recourir à des solutions d’apprentissage flexibles qui non seulement facilitent l’apprentissage tout au long de la vie pour tous, mais s’avèrent essentielles pour le développement de sociétés inclusives et durables » a-t-elle poursuivi.

« Nous ne pouvons accepter que les citoyens deviennent obsolètes » a expliqué Mme Solberg. « L’éducation continue est importante au vu des bouleversements majeurs qui interviennent dans notre façon de travailler. Les emplois et même les carrières de nombreuses personnes vont connaître des changements suite à la numérisation dans la société. Afin tant de conserver notre compétitivité que d’empêcher l’exclusion au niveau professionnel, il importe de réussir dans notre démarche d’apprentissage tout au long de la vie. »

La Norvège est l’un des leaders dans la mise en œuvre de l’agenda Éducation 2030, et fournit un soutien de longue date aux travaux de l’UNESCO et de l’UIL en matière d’apprentissage tout au long de la vie.

« L’appui de la Norvège dans la réalisation de cet agenda revêt une importance capitale et constitue l’un des piliers des travaux de l’UIL », a déclaré le directeur de l’UIL, M. David Atchoarena, qui était également l’un des principaux intervenants lors du Sommet. « En conséquence, il est encourageant de voir la Première ministre exposer une vision aussi audacieuse et orientée sur le long terme de l’apprentissage tout au long de la vie dans son pays. »

« Comme je l’ai affirmé dans ma présentation, l’apprentissage tout au long de la vie est un instrument permettant non seulement de garantir l’éducation pour tous mais également de mettre fin aux épidémies de famine, d’instaurer l’égalité entre les sexes et d’atteindre les autres Objectifs de développement durable. Mais, bien entendu, rien de tout cela ne sera possible sans le soutien politique de haut niveau des États membres, et je suis ravi que la Norvège, donne de nouveau l’exemple en la matière. »