Accueil

Renforcement des capacités pour la mise en œuvre des Lignes directrices de l’UNESCO pour la RVA

1 février 2013

L’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), a pris l’initiative, au nom du secteur de l’Éducation de l’UNESCO, de travailler avec les Etats membres au développement des Lignes directrices de l’UNESCO pour la reconnaissance, validation et accréditation (RVA) des acquis de l’apprentissage non formel et informel. En juin 2012, le Sous-Directeur général pour l’éducation de l’UNESCO, M. Qian Tang, a officiellement approuvé les Lignes directrices et a invité les pouvoirs publics dans les Etats membres à réaliser les efforts nécessaires pour mettre en œuvre ces Lignes directrices en tenant compte des spécificités de leurs contextes nationaux.

Suite à cette initiative, le bureau régional de DVV International en Asie du Sud-Est a organisé un atelier à Vientiane les 7 et 8 janvier 2013 afin de faciliter la mise en œuvre des Lignes directrices de l’UNESCO pour la RVA des acquis de l’apprentissage non formel et informel dans la sous-région. Dix-huit décideurs politiques et experts du Cambodge, de la République démocratique populaire lao, de l’Association de l’Asie et du Pacifique-Sud pour l'éducation de base et des adultes (ASPBAE) et du centre pour l’apprentissage tout au long de la vie de l’Organisation des ministres de l’Éducation d’Asie du Sud-Est (SEAMEO) ont participé à l’atelier. Grâce au soutien de DVV International et du bureau UNESCO pour le Viet Nam à Hanoi, les Lignes directrices ont pu être traduites dans les langues nationales du Cambodge, de la République démocratique populaire lao et du Viet Nam, et être diffusées auprès des parties prenantes nationales dans ces trois pays.

Le spécialiste principal de programme de l’UIL, M Jin Yang, était présent à l’atelier en tant que personne ressource et y a fait quatre présentations sur les sujets suivants :

  • Apprentissage tout au long de la vie : évolution conceptuelle et développements des politiques – Perspective de l’UNESCO ;
  • la nature de l’apprentissage et l’importance de l’apprentissage non formel et informel ;
  • rapport de synthèse sur la RVA dans les Etats membres de l’UNESCO et
  • les messages clés des Lignes directrices de l’UNESCO pour la RVA

Lors des travaux en groupes, les équipes nationales se sont concentrées sur les aspects opportunités/ atouts et failles/faiblesses et ont élaboré des points d’action concrets pour pouvoir mettre en œuvre les Lignes directrices dans leurs pays au cours des deux prochaines années. En outre,  les participants ont sollicité de l’UIL et DVV International un appui continu pour  la mise en œuvre des Lignes directrices. Cet appui consistera en l’apport par les deux organisations d’une expertise technique et d’un renforcement des capacités permettant de développer des outils d’évaluation des compétences et des critères de qualification.

En résumé, cet atelier de deux jours a su mobiliser avec succès des agents majeurs de changement dans les trois pays pour la mise en œuvre des Lignes directrices de l’UNESCO.  Il a également permis aux participants de mieux comprendre les concepts clés de l’apprentissage tout au long de la vie et de la RVA  et a renforcé leur capacité de mettre en œuvre les Lignes directrices de l’UNESCO pour la RVA. Ces résultats se traduiront par des mesures concrètes que prendront le Cambodge, la République démocratique populaire lao et le Viet Nam pour construire un système de RVA au niveau national.