Accueil

Note thématique : Comment les villes utilisent le pouvoir de l'apprentissage non formel et informel pour faire face à la crise de la COVID-19

16 septembre 2020

Une nouvelle note thématique de l'UNESCO, publiée par l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL), vise à aider les décideurs et les planificateurs de l'éducation à utiliser le pouvoir de l'apprentissage non formel et informel pour faire face à la crise de la COVID-19. Elle expose les enseignements tirés de cette crise et suggère des mesures concrètes pour agir.

Dans presque tous les pays affectés par la pandémie de COVID-19, les villes sont les épicentres de l'infection et sont confrontées en première ligne aux vastes implications de cette urgence de santé publique. Dans la recherche de réponses efficaces en matière d'éducation, de nombreuses villes ont mobilisé des ressources intersectorielles et encouragent, soutiennent et développent diverses initiatives d'apprentissage non formel et informel afin d'assurer la continuité de l'éducation et de doter les citoyens d'outils à multiples facettes pour faire face à la crise.

Les initiatives d'apprentissage non formel et informel représentent des opportunités supplémentaires pour atteindre les communautés mal desservies, promouvoir des résultats d'apprentissage pertinents et organiser des programmes flexibles et efficaces. Ces modalités d'apprentissage intrinsèquement adaptables sont bien adaptées à des circonstances qui évoluent rapidement, comme celles qui entourent la COVID-19, et sont donc devenues un élément essentiel de la réponse éducative de nombreuses villes à la pandémie, soutenant la résilience urbaine et la capacité à se remettre des crises.

Les initiatives d'apprentissage non formel et informel ont apporté la preuve qu’elles répondaient mieux aux besoins de la population en général et des groupes vulnérables en particulier, tels que les étudiants issus de milieux socio-économiques défavorisés, les populations vieillissantes, les personnes en situation de handicap, les personnes souffrant de problèmes de santé, les migrants et les réfugiés, ainsi que les femmes et les filles, qui ont été touchées de manière disproportionnée dans le contexte de la pandémie.

Le rôle crucial de l'éducation et de l'apprentissage non formels et informels est de plus en plus reconnu dans les discussions et les solutions proposées pour répondre à la crise de la COVID-19. Dans une large mesure, cela est dû à la fermeture nécessaire des écoles du système d’éducation formelle en raison de la pandémie, mais aussi au fait que les gouvernements municipaux ont tendance à avoir une influence plus directe sur l'éducation non formelle que sur l'éducation formelle au niveau local. En outre, l'apprentissage non formel et informel constitue une modalité bien adaptée aux programmes d'apprentissage conçus pour modifier le comportement et les modes de pensée des populations, ce qui est devenu une priorité étant donné que la pandémie se propage rapidement.

La note thématique intitulée « Comment les villes utilisent le pouvoir de l'apprentissage non formel et informel pour faire face  à la crise de la COVID-19/ How cities are utilizing the power of non-formal and informal learning to respond to the COVID-19 crisis » ne se contente pas de partager divers enseignements tirés des pratiques passées et de la crise actuelle, mais fournit également des conseils pratiques pour concevoir des interventions politiques. Les notes thématiques du secteur de l'éducation de l'UNESCO couvrent des sujets clés liés à la réponse de l'éducation à la COVID-19. Il s'agit de l'une des nombreuses notes thématiques produites par l'UIL.

Télécharger la note thématique (en anglais) : Comment les villes utilisent le pouvoir de l'apprentissage non formel et informel pour répondre à la crise COVID-19/How cities are utilizing the power of non-formal and informal learning to respond to the COVID-19 crisis