Accueil

La ville apprenante de l’UNESCO Mayo-Baléo améliore les conditions de vie par l’éducation

29 janvier 2020

La pauvreté et le manque d'équipements éducatifs, de santé et d’hygiène ainsi que d'infrastructures de base pour le soutien de l’économie locale constituent autant de défis sérieux pour la ville apprenante de Mayo-Baléo, située dans le département de Faro-et-Déo dans la région camerounaise d’Adamaoua. Sa stratégie vise à améliorer ces conditions et à autonomiser ses citoyens en leur offrant un environnement propice à la participation des individus et des communautés aux processus de développement local.

« Notre principale mission consiste à améliorer les conditions de vie de notre peuple grâce à un développement communautaire participatif et inclusif fondé sur l’éducation et la formation pour tous, sans discrimination, et en respectant l’environnement naturel », affirme M. Abba, le maire de Mayo-Baléo.

Des centres d’éducation formelle pour adultes et d’apprentissage non formel ont été construits et répartis sur toute la commune pour améliorer les opportunités d’apprentissage pour tous. En dépit des contraintes budgétaires, la ville a réalisé de gros efforts pour gérer et équiper ces centres de façon appropriée. Garantir la facilité d’accès à ces centres est essentiel pour améliorer les niveaux d’alphabétisme et d’éducation. Même s'il est nécessaire de persévérer dans ces efforts, M. Abba est confiant : « le développement de notre commune en tant que ville apprenante prouve que nous avons pris le bon chemin ».

Le conseil de Mayo-Baléo a ratifié un plan de développement communal qui a été élaboré en consultation avec les acteurs locaux et en se concentrant sur les problématiques environnementales et de santé publique, en augmentant le nombre de classes dans les écoles et en mettant à profit l’ensemble du potentiel des documents d’éducation existants. L’implication d’acteurs pertinents dans cette élaboration a été le point de départ d’un échange continu et intensif sur des sujets importants pour la commune.

Au cours des célébrations pour la Journée internationale de l’éducation, le Conseil de Mayo-Baléo continuera à suivre cette approche participative en organisant une table ronde constituée d’enseignants, d’apprenants des écoles primaires et secondaires, de représentants du secteur de l’éducation non formelle et d’autorités politiques. Cette table ronde sera l’occasion de discuter des stratégies pour faire face aux défis toujours actuels pour la ville apprenante et de développer des solutions, en particulier pour atteindre les populations nomades et déplacées vivant dans la ville. Ces discussions aboutiront à des recommandations qui seront présentées au conseil de Mayo-Baléo.

Une ville apprenante de l’UNESCO est une ville qui ne cesse jamais d’apprendre. La Journée internationale de l’éducation offre au Conseil de Mayo-Baléo une autre opportunité d’apprendre de chacun des acteurs de l’apprentissage tout au long de la vie dans leur ville et de développer des stratégies conjointes pour donner forme au futur.

Télécharger le programme des célébrations de la Journée internationale de l’éducation à Mayo-Baléo, au Cameroun

 

À propos du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes

Les villes apprenantes représentent un moteur important pour la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Elles permettent de promouvoir les bonnes politiques et pratiques pour la défense du développement durable à différents niveaux, notamment à celui de l’apprentissage tout au long de la vie. Le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes, coordonné par l’Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie; soutient et améliore les pratiques d’apprentissage tout au long de la vie dans les villes membres en encourageant le dialogue politique et l’apprentissage par les pairs, en recensant les stratégies efficaces et les bonnes pratiques, en encourageant les partenariats, en offrant des activités de renforcement des capacités et en développant des outils et des instruments permettant de créer, de mettre en œuvre et de suivre les stratégies des villes apprenantes.

Rejoignez le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes ! Candidatures ouvertes jusqu’au 30 avril 2020.