Accueil

Les villes apprenantes de l'UNESCO répondent au COVID-19

25 mars 2020

Un grand nombre des 173 membres du Réseau mondial des villes apprenantes (GNLC) de l'UNESCO dans le monde sont confrontés à de graves problèmes dus au coronavirus (COVID-19). Lors d'un webinaire organisé par l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie le 19 mars, les villes apprenantes de l'UNESCO telles que Pékin et  Shanghai (République populaire de Chine), Fermo (Italie), Kashan (Iran) et Manizales (Colombie) ont présenté des solutions, des plans d'urgence et des approches d'apprentissage à distance à plus de 180 représentants d'autres villes.

M. Henrique Lopes, de l'Institut des sciences de la santé de l'Universidade Católica Portuguesa, a donné le ton du webinaire en soulignant que le COVID-19 constitue un défi unique dans la vie des habitants de la planète et que les difficultés qu’il engendre sont énormes et de grande ampleur. Outre qu’elles doivent réagir à la situation actuelle, les villes ont à préparer les populations locales à une éventuelle seconde vague du virus en leur apprenant à prendre soin d'elles-mêmes à la maison. Il est impératif qu’un changement radical de comportement s’opère − seule l'éducation peut permettre d’atteindre cet objectif, a-t-il souligné. Jamais auparavant il n'a été aussi vital de mobiliser les ressources éducatives à des fins de santé et de reconnaître le rôle crucial de l'apprentissage tout au long de la vie et de l'éducation des adultes dans la promotion de la santé.

Pékin, Chine

En réponse à l'épidémie de COVID-19, la Commission municipale de l'éducation de Pékin a encouragé l'apprentissage en ligne, et les parents et les enseignants ont accordé plus d'attention à la facilitation d'une vie familiale saine pour les apprenants. En outre, l'école numérique de Pékin a proposé des cours en ligne dans différentes disciplines et à différents niveaux. Une préoccupation majeure pour les villes et les pays du monde entier est la question de si les évaluations peuvent être effectuées et gérées à un moment où les élèves sont chez eux. À Pékin, des examens en ligne ont été organisés avec des enseignants et des parents travaillant respectivement comme surveillants en ligne et à domicile. La télévision de Pékin a produit une série de programmes au cours desquels des représentants de la Commission municipale de l'éducation de Pékin ont répondu aux questions des parents afin de réduire leur anxiété. Enfin, un manuel sur la facilitation de l'apprentissage flexible, récemment publié par l'Institut de l'UNESCO pour les technologies de l'information dans l'éducation, constitue une ressource utile et opportune.

Présentation sur les villes apprenantes de Wuhan et Pékin de l'UNESCO

M. Ronghuai Huang, co-doyen, Institut de l'apprentissage intelligent, Université normale de Pékin, Chine

Beijing, China

Shanghai, Chine

À Shanghai, l'enseignement en ligne a commencé en mars et s'est concentré sur deux niveaux : la ville et la communauté. Au niveau de la ville, la municipalité de Shanghai a appris aux habitants comment et où acheter des masques de protection, comment se faire livrer de la nourriture et leur a prodigué des conseils pour les autres tâches quotidiennes afin qu’ils puissent mieux faire face à l'épidémie. Il a été demandé aux enseignants de communiquer avec les parents et les élèves et d’aider les citoyens à apprendre comment   rester en bonne santé et prendre soin des autres. L'apprentissage intergénérationnel a gagné en importance : les enfants devant rester à la maison, la lecture en famille s’avère encore plus nécessaire. Au niveau communautaire, 35 cours en ligne ont été dispensés par des centres d'apprentissage à Shanghai, tandis que des leçons vidéo de haute qualité ont été diffusées à la télévision. Les éducateurs communautaires ont joué un rôle particulièrement crucial dans ce processus, car ils ont travaillé bénévolement pour faciliter l'apprentissage axé sur l’engagement social et promouvoir la résolution de problèmes au sein de la communauté. En outre, le centre de ressources éducatives de Shanghai a fourni des ressources aux retraités.

Présentation sur la ville d'apprentissage de l'UNESCO de Shanghai, Chine

M. Jiacheng Li, directeur de l'Institut municipal de formation continue de Shanghai, Université normale de Chine orientale

 

Fermo, Italie

Dans le nord de l'Italie, il y a eu une concentration importante de cas de COVID-19. La plupart des écoles secondaires et des établissements d'enseignement supérieur dispensent désormais des cours en ligne et ont adopté des outils pédagogiques populaires tels que Google Meeting, Zoom et Microsoft Teams. Le ministère italien de l'éducation met en place une plateforme centralisée d'apprentissage en ligne, même si l'apprentissage en ligne ne fait pas partie intégrante de la tradition éducative italienne. L'enseignement en ligne et d'autres formes d'apprentissage à distance touchent potentiellement 96 % des étudiants, et environ 83 % des enseignants sont impliqués dans l'apprentissage à distance − certains enseignants plus âgés ont eu du mal à s'adapter en raison de leur manque de familiarité avec les technologies en ligne. Il y a moins de données disponibles concernant les écoles primaires et la ville de Fermo a connu plus de difficultés à organiser des activités alternatives d'apprentissage en ligne pour ce niveau d'enseignement. La bibliothèque municipale locale a soutenu l'apprentissage à domicile en offrant à tous les étudiants et citoyens un accès gratuit à un répertoire en ligne de journaux, livres et autres ressources écrites. Enfin, une campagne d'information a été lancée pour prévenir la propagation de l'épidémie. La ville de Fermo a demandé un soutien supplémentaire au GNLC de l'UNESCO dans trois domaines principaux : l'accès gratuit ou bon marché aux plateformes d'apprentissage en ligne ; l'échange d'informations et de politiques entre les villes concernant les réponses à apporter à la pandémie ; et les didacticiels en ligne et les études de cas pour l'utilisation efficace des plateformes d'apprentissage en ligne.

Présentation sur la ville UNESCO de Fermo, Italie
Professeur Carlo Nofri, coordinateur du conseil scientifique de la ville de Fermo

Fermo, Italy

 

Kashan, Iran

Un certain nombre d'initiatives visant à lutter contre la propagation du COVID-19 ont été mises en œuvre à Kashan, en Iran. L'université des sciences médicales de Kashan a mis en œuvre des programmes éducatifs et d'information, et des émissions de télévision ont guidé les habitants sur la manière d'empêcher le virus de se propager davantage. L'un des principaux messages de ces programmes est que l'hygiène est primordiale et commence à la maison − une idée résumée par le slogan « Chaque maison – un lieu de santé ». En outre, des mesures de sensibilisation ont été prises dans le centre-ville ainsi que dans les zones périphériques de Kashan, notamment la publication d'affiches « Nous restons à la maison» pour encourager l'auto-isolement.

Présentation sur la ville UNESCO de Kashan, Iran

Mme Ferestheh Nouri, municipalité de Kashan, département des affaires internationales

Beijing, China

 

Organisation mondiale de la santé (OMS)

Sur les questions relatives au COVID-19, le GNLC de l'UNESCO travaille main dans la main avec un autre réseau florissant de villes administré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le réseau « Villes en bonne santé » est en train de mettre en place des mécanismes permanents ou semi-permanents pour permettre aux villes de partager leurs pratiques en réaction au virus ; une attention particulière est accordée aux soins et aux services de santé et aux moyens d'assurer la continuité des réactions coordonnées à l'épidémie. Au-delà des mesures d'urgence prises à la suite de l'épidémie rapide de COVID-19, l'OMS s'oriente maintenant vers des mesures communautaires et s'attaque à des questions plus larges de maintien de la promotion de la santé sur une plus longue durée. Elle s'attache également à réduire les risques pour les communautés pendant les longues périodes d'auto-isolement, par exemple en s'efforçant d’atténuer au maximum le stress et la violence domestique et en agissant contre les infox (fausses nouvelles) concernant le virus.

Débat

Après les présentations par les représentants des villes, plusieurs questions ont été posées par les participants et une discussion a eu lieu autour de deux thèmes principaux : les pièges potentiels de l'évaluation en ligne et l'impact de l'auto-isolement sur les étudiants, en particulier ceux qui sont plus vulnérables. Plusieurs villes − dont Shanghai et Fermo − ont exploré l'idée qu'il pourrait être nécessaire de repenser et de redéfinir les méthodes d'évaluation des résultats scolaires, compte tenu du fait que l'administration de tests de masse dans un lieu contrôlé est actuellement irréalisable.

Un certain nombre de contributions ont été fournies sur la manière dont les villes peuvent assurer le bien-être des enfants vulnérables et prendre en compte les effets psychologiques de l'auto-isolement. La ville de Fermo considère qu'il est important de comprendre l'impact social de l'apprentissage en ligne, et la ville de Manizales a souligné l'importance des lignes téléphonique directes de soutien contre la dépression et pour le bien-être. En conclusion de la discussion, la ville de Turin − également membre du GNLC de l'UNESCO − a souligné l'importance du matériel technologique ainsi que des logiciels. Bien que les plateformes d'apprentissage en ligne fassent l'objet de nombreuses discussions, il est important de considérer que de nombreux foyers sont susceptibles de manquer de matériels et équipements techniques, ce qui signifie que plusieurs enfants doivent effectuer un apprentissage en ligne sur le même appareil. Il s'agit là d'un autre obstacle à surmonter.

Prochain webinaire

Participez à notre prochain webinaire sur la réponse des villes apprenantes de l'UNESCO au COVID-19, le 24 mars 2020, à 13h CET ! Les questions soulevées lors du premier webinaire seront approfondies pour aider les villes du monde entier à faire face à la crise actuelle.

Inscrivez-vous via Skype  https://meet.lync.com/unesco-org/k.pagratis/B1KQDTBQ

 

Ressources

Site de l'UNESCO sur Comment planifier des solutions d'enseignement à distance lors de la fermeture temporaire d'écoles

Le soutien de l'UNESCO : Réponse éducative à COVID-19

Site de l'UNESCO sur les plates-formes et outils d'apprentissage nationaux

Collection de solutions d'apprentissage à distance de l'UNESCO