Accueil

Les villes apprenantes de l’UNESCO répondent au COVID 19 : résultats du webinaire du 3 juin

22 juin 2020

Dans le cadre de sa série de webinaires actuellement en cours et destinée aux membres du Réseau mondial des villes apprenantes de l’UNESCO (GNLC), l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) a organisé le 3 juin 2020 un webinaire consacré à un échange de vues sur la culture et l’éducation pendant la pandémie de COVID 19. L’introduction de la Commission de la Culture de l’UNESCO a été suivie de présentations sur les initiatives de diverses villes par des représentants de Puebla au Mexique, Wyndham en Australie occidentale et Pécs en Hongrie.

Au nom de l'UIL, Christina Drews a ouvert le webinaire. Elle a expliqué que le secteur de la culture a été durement touché par le coronavirus et que, dans de nombreux pays, ce secteur n'est pas systématiquement considéré comme pertinent. Les artistes, théâtres, cinémas et musées se sont donc trouvés confrontés à un immense défi. L’art reste cependant un besoin ainsi que l'ont montré, pendant le confinement, les performances musicales et artistiques publiées sur les réseaux sociaux − et tout ce que nous apprécions dans la culture ne peut pas être capturé par la numérisation. Il s’agit à présent de trouver des solutions créatives impliquant des formes d'expression culturelle évitant autant que possible le contact physique.

La fermeture des écoles offre une nouvelle opportunité : tandis que la distance physique doit être maintenue, la moitié des élèves peut rester à l'école tandis que l'autre moitié visite, en alternance, des institutions d'apprentissage culturel comme les musées. En fin de compte, il faut mettre en place des procédures et des mesures de soutien aux infrastructures, et l'éducation culturelle doit être mise à l’abri des crises.

Réseau des villes créatives de l’UNESCO

Mme Denise Bax, Secrétaire du Réseau des villes créatives de l'UNESCO (RVCU), a décrit le rôle complémentaire que jouent la culture et l'éducation en réponse à la crise sanitaire immédiate. Elle a présenté plusieurs initiatives lancées par les membres du RVCU en réponse au COVID-19, qui utilisent le pouvoir de la culture, de la créativité et de l'éducation artistique.

Le but du RVCU est de promouvoir la coopération entre les villes qui considèrent la créativité comme un élément important du développement durable. À ce jour, le réseau a collecté plus de 100 initiatives en réponse à la crise dans les villes du monde entier. La ville de Bogotá en Colombie par exemple, a développé un projet qui vise à renforcer les liens sociaux et intergénérationnels pendant la période de confinement; la ville catalane de Terrassa, en Espagne, a lancé une initiative sur l’utilisation de la culture cinématographique pour lutter contre la pandémie; et Hangzhou, en République populaire de Chine, a lancé un projet de narration et de technologie numérique. Mme Bax a conclu en affirmant que l'art est un élément essentiel de l'éducation holistique de tous les individus, et a annoncé qu'une réunion en ligne consacrée à la façon dont les villes créatives peuvent émerger de la crise du COVID-19 aura lieu fin juin.

Puebla, Mexique

M. Luis González-Arenal, Commission pour l'innovation et le design, Puebla, Mexique, a expliqué que la Commission est à la fois un centre de partage d’opportunités en design, créativité et apprentissage, et un bureau chargé des relations extérieures avec l'UNESCO et d'autres organisations culturelles. La plus importante initiative promue par la Commission pendant le confinement, intitulée « Génération 500 », est une plateforme ouverte d'apprentissage non formel qui s’adresse aux enseignants du préscolaire, aux parents et aux enfants, et qui se concentre en particulier sur l'intelligence émotionnelle. L'initiative « héros de tous les jours », quant à elle, rend hommage aux contributions des travailleurs essentiels, notamment dans les secteurs des déchets, de la santé et des transports publics pendant la pandémie.

M. González-Arenal estime qu'une ville créative est une ville apprenante et que le travail en réseau est inestimable. Il a également souligné la capacité des webinaires de sensibiliser à l'apprentissage non formel et de le promouvoir en tant que parfait complément de l'apprentissage formel. Il a conclu en affirmant que nous devons repenser la façon dont nous avons appris jusqu’à ce jour : le moment présent, a-t-il dit, est l'occasion idéale de changer nos méthodes d'apprentissage parce que nous avons vu que les écoles, en tant que lieu physique d'apprentissage, sont devenues obsolètes.

Wyndham, ville apprenante de l’UNESCO, Australie

Mme Jac Torres-Gomez, responsable de la communauté d'apprentissage, Wyndham City Council, Australie, a expliqué que son travail applique une stratégie locale de « communauté d'apprentissage » qui comprend plusieurs domaines : stimuler, défendre, faciliter les partenariats et la collaboration, et innover dans l'apprentissage. En interne, le programme #StayConnected pour le personnel a comporté une formation par les pairs, des playlists sur Spotify, des séances d'exercices virtuels et le partage de recettes diététiques. Des programmes et des événements externes sont organisés par #WyndhamTogether, qui propose des chats Facebook en direct avec la communauté, des sessions ‘Check In and Chat’ pour les membres vulnérables de la communauté, et de l’aide pour gérer des programmes culturels et éducatifs en ligne. Des abonnements gratuits à la bibliothèque numérique ont été mis à disposition dans toute la ville, tout comme des tutorats à distance gratuits pour les élèves, des jeux éducatifs pour les enfants et des histoires en ligne pour les enfants d'âge préscolaire. Le « forum de la communauté d'apprentissage virtuel » a aidé à préserver les liens sociaux et plusieurs événements de mobilisation en ligne ont eu lieu. Des activités communautaires comme le concours d'art virtuel ont également été organisées, et le prochain Wyndham Learning Festival sera adapté de façon à pouvoir se dérouler à distance.

Pécs, ville apprenante de l’UNESCO, Hongrie

M. Balázs Németh, professeur associé à l'Université de Pécs pour l'éducation et la formation tout au long de la vie, Hongrie, Programme Learning City de Pécs, a déclaré lors de sa présentation que le COVID-19 a renforcé l'engagement de Pécs en faveur de l'initiative des villes apprenantes et de l'éducation culturelle. Pécs, en collaboration avec l'UIL, a accueilli la conférence « Learning Cities and Culture Working Together » en 2018 ; pendant la pandémie de COVID-19, des festivals culturels et musicaux ont été organisés virtuellement. Les activités du quartier culturel de Zsolnay ont été mises en ligne et il est désormais possible d’effectuer une visite virtuelle du site funéraire paléochrétien Cella Septichora. Le musée Janus Pannonius, qui abrite l'une des plus grandes collections d'art moderne hongrois, développe également ses ressources numériques. Enfin, l’Université de Pécs organise des conférences et des présentations virtuelles pour le quatrième festival d’apprentissage de Pécs en septembre 2020, avec pour thème « Apprendre ensemble : culture et communauté ».

Débat

Mme Marie Macauley (UIL) a ouvert le débat en demandant aux participants de décrire la manière dont la collaboration intersectorielle peut être mise à profit pour promouvoir l'apprentissage culturel dans les villes. Selon M. González-Arenal, les espaces publics riches en patrimoine peuvent être utilisés pour réunir différents groupes. Mme Torres-Gomez quant à elle, estime que les conseils locaux devraient être considérés comme des vecteurs de partenariat regroupant des organisations et des institutions telles que les associations artistiques locales et les écoles. Et selon M. Németh, il faut inciter les centres éducatifs des communautés culturelles à atteindre les populations vulnérables et à leur permettre de participer aux programmes. Mme Bax a clôturé la session en concluant que la culture et l'éducation constituent l’un des principaux piliers de l'expérience humaine et que, après que la pandémie a profondément affecté les institutions culturelles, les villes ont développé des solutions innovantes pour faire face aux défis de la pandémie de COVID-19 .

Webinaires du GNLC

Cet événement en ligne faisait partie de la série de webinaires du GNLC intitulée « Les villes apprenantes de l'UNESCO répondent au COVID-19 ». Conçus comme une opportunité, pour les membres du Réseau mondial des villes apprenantes de l'UNESCO (GNLC), de partager des initiatives locales réussies pendant la pandémie, les webinaires attirent régulièrement des centaines de représentants de villes et d'autres parties prenantes. Des villes de différentes régions du monde font des présentations et les participants prennent part à des débats stimulants sur la meilleure façon de faire face à la situation actuelle − à savoir, comment atténuer ses pires effets et, d'une certaine manière, saisir des opportunités inattendues. Cliquez sur les liens ci-dessous pour lire les résumés des 13 précédents webinaires.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : les stratégies de relance aux niveaux éducatif, social et économique pendant la pandémie de COVID 19. Résultats du webinaire du 27 mai

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : les nouveaux partenariats en matière de gouvernance de l’éducation pendant la pandémie de COVID 19. Résultats du webinaire du 20 mai

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : les prisons et l’éducation en milieu carcéral. Résultats du webinaire du 13 mai

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : apprentissage ouvert et à distance. Résultats du webinaire du 6 mai

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : santé mentale, santé physique et bien-être. Résultats du webinaire du 29 avril

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : les cas d’Évry-Courcouronnes (France), Chefchaouen (Maroc), Mayo-Baléo (Cameroun) et de l’Association internationale des Maires Francophones (AIMF). Résultats du webinaire du 23 avril

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : mesures déployées par les villes pour les migrants et réfugiés dans le contexte de la pandémie du COVID-19. Résultats du webinaire du 22 avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : soutien des établissements d’enseignement supérieur aux communautés locales. Résultats du webinaire du 15 avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19. Les cas de Mexico (Mexico), Bogotá (Colombie), Lima (Pérou). Résultats du webinaire du 9 avril. 

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19 : apprentissage familial et soutien de la communauté. Les cas de Gdynia (Pologne) et Cork (Irlande), ainsi que contributions par des experts d’Allemagne et du Pakistan. Résultats du webinaire du 8 avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19 : équité et inclusion. Les cas de Espoo (Finlande), Chengdu (République populaire de Chine), Swansea (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord). Résultats du webinaire du 1er avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19. Les cas de Osan (République de Corée), Wuhan (République populaire de Chine), Turin (Italie), São Paulo (Brésil). Résultats du webinaire du 24 mars.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19. Les cas de Shanghai et Pékin  (République populaire de Chine), Fermo (Italie), Kashan (République islamique d’Iran). Résultats du webinaire du 19 mars.

Ne manquez pas l’occasion de participer à nos prochains webinaires. Pour plus de détails, consultez le site  https://uil.unesco.org/fr/apprendre-au-long-vie/villes-apprenantes/villes-apprenantes-lunesco-repondent-au-covid-19

Regardez nos entretiens vidéo avec les maires et d’autres représentants des villes apprenantes de l’UNESCO sur les réponses au COVID-19 sous https://www.youtube.com/playlist?list=PLivu_GCiL2mjYQOp64hcvzGNsC75QKSLw