Accueil

Hongrie: Stratégie du gouvernement de la République de Hongrie pour l’apprentissage tout au long de la vie, publiée en 2005

Fondements de la stratégie

Le gouvernement hongrois cherche, en mettant en place une stratégie pour l’apprentissage tout au long de la vie, à guider l’évolution à long terme des ressources humaines en Hongrie, et ce conformément aux orientations de l’Union européenne. Le principal objectif de la stratégie est de définir les actions et les lignes directrices qui permettront de soutenir le développement en Hongrie et de s’aligner sur les standards des autre pays européens et des pays développés, mais également d’agir sur les points suivants : accroître la compétitivité économique et développer les conditions nécessaires au développement durable ; améliorer la qualité des conditions d'éducation et de formation ; augmenter les chances d’insertion sur le marché du travail et dans la société en général pour les groupes les plus défavorisés ; développer de manière plus progressive les institutions, les projets et les méthodologies dans le domaine de l'éducation et de la formation ; et enfin de garantir un accès physique comme virtuel de tous les citoyens à l’apprentissage en assurant l’efficacité du système de financement de l'éducation et de la formation.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

L’apprentissage tout au long de la vie consiste à encourager les citoyens à apprendre tout au long de leur vie. L’apprentissage doit être attrayant pour chaque personne capable d’apprendre. Le système d’apprentissage tout au long de la vie garantit et renouvelle les chances d’apprendre pour celles et ceux qui ont quitté le système scolaire prématurément. L’apprentissage a des objectifs variés et une vision de l’éducation et de la formation dans le temps et dans l’espace multiplie les liens entre les connaissances accumulées lors du parcours d’enseignement classique et celles acquises pendant ses loisirs. Afin que l’apprentissage tout au long de la vie devienne une réalité pour tous à toutes les étapes de leur vie, une approche globale est essentielle et il doit être considéré comme un seul et même système englobant toutes activités permettant d’acquérir compétences et connaissances.

Principaux défis

Les principaux enjeux sont les suivants :

  • La compétitivité et la cohésion sociale : les conditions pour le développement d’un environnement innovant qui poussent les individus à apprendre sont très différentes sur l’ensemble du territoire
  • Le vieillissement de la population : des enjeux pour le renouvellement de la main d’œuvre
  • Une faible représentation des groupes défavorisés sur le marché du travail.
  • Enseignement supérieur et ressources humaines : le taux de la population active qui détient un diplôme de l’enseignement supérieur est faible ; un faible nombre de diplômes universitaires en sciences et en ingénierie ; un faible taux de participation à l’éducation des adultes
  • Les technologies de la communication numériques ne font pas encore partie du quotidien pour de nombreuses personnes
  • Le système éducatif reproduit les inégalités socioculturelles davantage qu’il ne les compense
  • Formation professionnelle : la formation professionnelle ne s’est pas adaptée aux évolutions du marché du travail
  • Gestion de l’éducation et de la formation : la coopération et la répartition du travail entre les établissements et institutions sont quasiment inexistantes, et lorsqu’elles existent, sont peu efficaces du fait d’intérêts institutionnels diversifiés.

Principaux objectifs et mesures

La stratégie concerne l’ensemble des composantes du système éducatif de l’éducation préscolaire à l’apprentissage et la formation des séniors. Les domaines d’intervention suivants ont été définis :

  • Le développement des compétences de base et des compétences clés dans l’enseignement public : améliorer les standards de l’éducation préscolaire ; renouveler l’éducation secondaire.  
  • Développer une offre diversifiée et abondante pour la formation professionnelle, l’enseignement supérieur et l'éducation des adultes : moderniser le réseau institutionnel pour la formation ; mettre en œuvre le Processus de Bologne ; développer une offre pour l'éducation formelle des adultes dans les établissements d’enseignement supérieur.
  • Des chances d’apprendre toujours plus développées : utiliser les technologies de l’information et de la communication ; améliorer les possibilités d’apprentissage sur le lieu de travail ; développer les possibilités d’apprentissage à distance.
  • L’orientation professionnelle, les services de conseils et d’évaluation : mettre en place un service d’information et de conseil à l’échelle nationale ; évaluer la réussite des personnes qui quittent l’école sur le marché du travail et retourner les résultats aux établissements de formation.
  • La reconnaissance des acquis de l’apprentissage formel et non formel : rejoindre le système d’information Europass ; élaborer un système unique de validation des acquis.
  • Appuyer les groupes défavorisés et les groupes à risque sur le marché du travail : lutter contre le décrochage scolaire ; repenser l’assistance sociale ; créer un environnement qui donne les possibilités de conjuguer apprentissage et travail
  • Création d’une nouvelle culture de l’enseignement de l’apprentissage : améliorer les compétences des enseignants à l’auto-critique et l’auto-évaluation ; fournir une formation aux enseignants ; mettre en place à l’échelle nationale un système d’évaluation et de contrôle dans l’enseignement public.

Caractéristiques

La stratégie accorde une importance particulière à la question de l’intégration des groupes défavorisés et des groupes à risque sur le marché du travail. Les chances d’apprendre ne sont pas égales entre les différentes catégories sociales. En Hongrie, le terme de groupes défavorisés désigne notamment les Roms, les personnes en situation de handicap, les personnes avec un faible niveau de qualification ou avec une qualification professionnelle qui n’est pas en adéquation avec le marché du travail, les personnes ayant quitté prématurément le système scolaire, les détenus ou anciens détenus, les résidents de zones défavorisées ou les personnes sans domicile fixe. Les migrants, les femmes et les seniors sont également désavantagés en matière d'éducation et de formation. Les domaines d’intervention suivants ont été proposés afin de contrecarrer les inégalités du système éducatif : lutter contre le décrochage scolaire ; élaborer des programmes pour les établissements d’enseignement professionnel ; favoriser une éducation et une formation qui permette à tous de s’intégrer ; harmoniser les différences régionales dans l'éducation et la formation ; repenser l’assistance sociale et créer un environnement favorable à l’apprentissage sur le lieu de travail ; promouvoir les solutions d’emploi à temps partiel ; mettre au point un programme de formation individuel pour les femmes en congé de maternité ou congé parental ; de façon plus globale, améliorer le niveau de qualification de la population active ; repenser le système de soutien à l'éducation des adultes.

Documents de référence :

  • Hongrie. Comité gouvernemental pour les sciences de l’information. 2001.  National Information Society Strategy, NITS (Stratégie nationale de la société de l'information)
  • Hongrie. Ministère de l’Éducation. 2004. Medium-term Development Strategy for Public Education (Stratégie de développement à moyen terme pour l’enseignement public)
  • Hongrie.  Ministère de l’Éducation et de la Culture. 2004. Hungarian Universitas Programme (Le programme hongrois Universitas)
  • Gouvernement de la République de Hongrie. 2004. National Action Plan for Employment (Plan d’action national pour l’Emploi)
  • National Action Plan for Social Cohesion (Plan d’action national pour la cohésion sociale)
  • Gouvernement de la République de Hongrie. 2004. Convergence Programme 2004-2008 (Programme de convergence 2004-2008)
  • Gouvernement de la République de Hongrie. 2010. National Development Plan (2004–2006) (Plan national de développement 2004-2006)
  • Gouvernement de la République de Hongrie. 2010. Human Resources Development Operational Programme (Programme opérationnel pour le Développement des ressources humaines)
  • Gouvernement de la République de Hongrie. 2010. Regional Development Operational Programme (Programme opérationnel de Développement régional)
  • Gouvernement de la République de Hongrie. 2010. Economic Competitiveness Operational Programme (Programme opérationnel pour la compétitivité économique)

Acteurs impliqués dans l’élaboration du document :

Ministry of Education (now: Ministry of National Resource) (Ministère de l’Éducation (désormais ministère des Ressources nationales)

Lectures complémentaires et liens :

Organisme émetteur :

Ministère de l’Éducation