Accueil

Hongrie : Stratégie pour l’apprentissage tout au long de la vie, publiée en 2006

Fondements de la stratégie

La Stratégie hongroise pour l’apprentissage tout au long de la vie a pour objectif de fixer les orientations de la politique et les actions concrètes à mener dans ce domaine. Cette stratégie permettra d’assurer que l'enseignement, la formation et le système de certification soient en mesure d’offrir à chaque citoyen les bases nécessaires et les opportunités pour un développement continu des compétences. La stratégie hongroise doit faire le lien entre la formation initiale et la formation continue. Dans ce cadre, elle s’emploie en particulier à traiter des enjeux liés à l’égalité des chances dans les établissements d’enseignement public ainsi qu’aux possibilités d’offrir une seconde chance aux personnes quittant prématurément le système scolaire. Elle encourage l’apprentissage sur le lieu de travail et propose également une transition plus facile entre les études et l’âge adulte en combinant enseignement et emploi, facilitant ainsi le passage entre ces deux étapes de la vie. En outre, la stratégie donne la priorité à l’orientation et aux services de conseils pour l’apprentissage tout au long de la vie, et souligne leur importance dans les premières phases de l’éducation. Enfin, elle est en grande partie dédiée aux moyens d’évaluation des acquis de l’apprentissage formel et informel.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

La vision de l’apprentissage tout au long de la vie développée dans le document repose sur l’idée qu’une société et une économie de l’information et de la connaissance compétitives nécessite la mise en place d’un système institutionnel à même de soutenir l’apprentissage et la diffusion de la connaissance et qui réponde aux besoins des individus et de la communauté. L’apprentissage tout au long de la vie implique donc que les citoyens puissent apprendre à tout moment de leur vie, que cet apprentissage prenne des formes multiples et qu’il existe une motivation constante pour apprendre dans une société de l’information et de la connaissance.

Principaux défis

La stratégie relève les faiblesses suivantes en matière d’apprentissage tout au long de la vie en Hongrie :

  • L’absence d’un système institutionnel cohérent et le manque de stabilité juridique et financière ;
  • un niveau général de maîtrise des compétences de base, des compétences nécessaires sur le marché du travail et de compétences sociales trop faible au sein de la population active hongroise ;
  • une faible participation des systèmes d’enseignement et de formation formels à l’apprentissage tout au long de la vie ;
  • un faible niveau d’inscription  dans les filières des sciences naturelles, d’ingénierie et les doctorats à l’université ;
  • des forts taux de décrochage scolaire (en particulier dans les écoles secondaires spécialisées) ;
  • une coopération faible entre le système d’enseignement formel et le marché du travail ;
  • une coopération insuffisante entre les acteurs à l’échelle régionale ;
  • l’absence d’un système moderne d’évaluation et de suivi professionnel à l’échelle nationale ;
  • une participation relativement faible du secteur privé et des individus au financement de l’apprentissage tout au long de la vie.

Principaux objectifs et mesures

La stratégie suit une approche « du berceau à la tombe » qui prend en compte toutes les étapes de la vie, des premières étapes de socialisation et de l’éducation préscolaire à la retraite. Les domaines d’intervention suivants sont désignés dans la stratégie :

  • Le développement des compétences de bases et des compétences clés dans l’enseignement public : améliorer les standards de l’éducation préscolaire ; renouveler l’éducation secondaire.  
  • Développer une offre diversifiée et abondante pour la formation professionnelle, l’enseignement supérieur et l'éducation des adultes : moderniser le réseau institutionnel pour la formation ; mettre en œuvre le Processus de Bologne ; développer une offre pour l'éducation formelle des adultes dans les établissements d’enseignement supérieur ;
  • Des chances d’apprendre toujours plus développées : utiliser les technologies de l’information et de la communication ; améliorer les possibilités d’apprentissage sur le lieu de travail ; développer les possibilités d’apprentissage à distance ;
  • L’orientation professionnelle, les services de conseils et d’évaluation : mettre en place un service d’information et de conseil à l’échelle nationale ; évaluer la réussite des personnes qui quittent l’école sur le marché du travail et retourner les résultats aux établissements de formation ;
  • la reconnaissance des acquis de l’apprentissage formel et non formel : rejoindre le système d’information Europass ; élaborer un système unique de validation des acquis ;
  • appuyer les groupes défavorisés et les groupes à risque sur le marché du travail : lutter contre le décrochage scolaire ; repenser l’assistance sociale ; créer un environnement qui donne les possibilités de conjuguer apprentissage et travail ;
  • création d’une nouvelle culture de l’enseignement de l’apprentissage : améliorer les compétences des enseignants à l’autocritique et l’auto-évaluation ; fournir une formation aux enseignants ; mettre en place à l’échelle nationale un système d’évaluation et de contrôle dans l’enseignement public

Caractéristiques

La stratégie comprend une description très complète de la vision de l’apprentissage tout au long de la vie du gouvernement hongrois :

  • Du « berceau à la tombe » : l’apprentissage tout au long de la vie englobe l’ensemble des étapes de la vie d’un individu.
  • L’apprentissage pour tous : par exemple grâce à des programmes qui offrent une seconde chance aux jeunes en situation de décrochage scolaire.
  • Des objectifs diversifiés qui stimulent l’envie d’apprendre : apprendre n’est pas seulement un moyen de trouver un travail mais l’apprentissage influence également de nombreux facteurs de la qualité de vie des individus.
  • Un fort accent donné au développement des compétences : les compétences sociales permettent aux personnes et aux communautés de préserver leur intégrité dans un environnement en constante mutation.
  • Les établissements scolaires peuvent également bénéficier des connaissances acquises hors contexte scolaire : apprentissage formel, non formel et informel.
  • Une nouvelle culture de l’apprentissage : grâce à des méthodes et à des outils pédagogiques appropriés, il est possible de stimuler l’envie d’apprendre et de faire de l’apprentissage une activité satisfaisante et enrichissante.
  • Combiner les différentes formes et niveaux d’apprentissage, d’éducation et de formation dans un seul et même système.

Acteurs impliqués dans l’élaboration du document :

Lectures complémentaires et liens :

  • Hongrie. 2005. Strategy of the Government of the Republic of Hungary for Lifelong Learning (Stratégie du gouvernement de la République de Hongrie pour l’apprentissage tout au long de la vie)
  • Hongrie. 2008. Development and State of the Art of Adult Learning and Education (Le développement et l'état des lieux de l'éducation et de la formation des adultes)

Organisme émetteur :

Ministère de l’Éducation