Accueil

Vietnam: Cadre d’orientation pour la création d’une société apprenante 2012-2020, publié en 2013

Fondements du document

Le cadre d’orientation 2012-2020 vient dans la lignée du cadre d’orientation 2005-2010 et de l’examen des progrès réalisés suite à sa mise en œuvre. Le cadre d’orientation 2005-2010 a permis d’obtenir d’importants résultats, et le nouveau document a donc pour objectif de remédier aux problèmes et limitations qui demeurent. Une rétrospective figurant dans le document précise que les objectifs du cadre d’orientation 2005-2010 n'ont pas été réalisés pleinement. Le cadre d’orientation 2012-2020 s’appuie donc sur les conclusions de ce rapport et prévoit comme objectif global pour cette période une meilleure sensibilisation du public à l’importance de l’apprentissage tout au long de la vie et en continu pour le développement de tous les citoyens. Les conditions favorables doivent être mises en place pour garantir l’égalité des chances en matière d’apprentissage tout au long de la vie, quel que soit l’âge de celles et ceux qui souhaitent apprendre, ou leur niveau d’instruction.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

L’apprentissage tout au long de la vie est considéré comme le principal élément sur lequel repose une société apprenante. Une société apprenante est une société qui permet aux citoyens qui le souhaitent et qui en prennent volontairement l’initiative d’apprendre de façon continue, particulièrement dans des contextes non formels comme dans les centres d’apprentissage communautaires et les établissements de formation continue. Cette apprentissage continu permet une amélioration à la fois de l’efficacité des individus et de leur productivité. La mise en place  des conditions favorables à l’émergence d’une société apprenante est la responsabilité de l’État, qui se doit d’investir dans les établissements de formation et d’élaborer les politiques qui permettent d’encourager tous les citoyens à apprendre tout au long de leur vie. Toutes les administrations, quel que soit leur domaine d’activité, sont responsables de la création d’un environnement adéquat pour l’apprentissage tout au long de la vie.

Principaux enjeux

  • Une nouvelle baisse du taux d’alphabétisation, en particulier dans les zones rurales isolées
  • Des centres de formation continue qui sont toujours peu développés dans certaines zones rurales à cause d’investissements en suspens ; la majorité des centres d’apprentissage communautaires ne sont pas gérés de manière efficace et manquent de ressources matérielles
  • La connaissance limitée des objectifs et des bénéfices de la création d’une société apprenante dans l’administration à différents niveaux hiérarchiques
  • Le processus de mise en œuvre d’une société apprenante ne suscite pas un engouement de tous les acteurs, et il y a un manque de plans d’action et mécanismes de coordination pour concrétiser les objectifs du gouvernement
  • Les moyens dont disposent les enseignants dans les centres communautaires sont insuffisants et leurs compétences trop faibles ; les politique pour lutter contre l'illettrisme ne sont pas à jour et sont en décalage avec les besoins réels.

Principaux objectifs et mesures

  • Développer les programmes d’enseignement à distance dans les universités et utiliser les technologies de l’information et de la communication dans tous les centres de formation
  • Augmenter le nombre de centres d’apprentissage communautaires et de centres de formation continue à l’échelle des districts
  • Faire connaître les objectifs, l’importance et les bénéfices de l’apprentissage tout au long de la vie : mener des campagnes de sensibilisation ; renforcer les mouvements en place et favoriser l’émergence de nouveaux mouvements ; organiser une semaine de l’apprentissage tout au long de la vie tous les ans ; récompenser les organisations ou les personnes qui ont accompli des efforts remarquables en matière d’apprentissage tout au long de la vie
  • Créer différentes formes d’apprentissage tout au long de la vie dans l’enseignement non formel : les médias devraient partager des connaissances utiles à tous et offrir des programmes de formation à distance ; renforcer la participation active des institutions culturelles aux activités d’apprentissage tout au long de la vie (organisation d’ateliers, de rencontres, de jeux, de compétitions ; utilisation des espaces créatifs dans les musées ou les autres établissements ; rassembler des ressources pédagogiques)
  • Développer les centres communautaires et les centres de formation continue : rendre les centres plus qualitatifs ; étendre le champ d'action des centres et leurs activités au delà des limites urbaines ; améliorer la gouvernance des centres ; offrir une formation régulière au personnel des centres et aux enseignants ; définir les besoins des apprenants et diversifier les programmes en conséquence
  • Créer des centres pour l’apprentissage des langues étrangères et des technologies de l’information et de la communication et offrir une formation aux équipes encadrantes
  • Restructurer les méthodologies d’enseignement, d’examen et de contrôle des connaissances : encourager l’apprentissage en autodidacte et renforcer les aptitudes à la recherche ; stimuler le dynamisme, l’engagement et la créativité des apprenants ; et déployer des mécanismes pour la reconnaissance de l’apprentissage en autodidacte
  • Définir les responsabilités des entreprises pour l’apprentissage tout au long de la vie : rassembler des rapports de mise en œuvre annuels pour toutes les parties prenantes : mettre en place des comité de pilotage locaux à tous les niveaux ;  les acteurs de l’apprentissage tout au long de la vie devraient élaborer des politiques pour encourager les citoyens à participer à l’apprentissage tout au long de la vie ; les entreprises devraient participer à un « Fond pour l’Apprentissage tout au long de la vie »
  • La coopération internationale : s’appuyer sur les agences des Nations Unies et les organisations non-gouvernementales pour un soutien financier et le partage d’expertise ; organiser des conférences et des ateliers sur l’apprentissage tout au long de la vie ; échanger avec les pays plus expérimentés en matière d’apprentissage tout au long de la vie ; envoyer des membres du personnel à l’étranger pour qu’ils participent à des programmes d’échange-formation

La création d’une société apprenante concerne les citoyens de tout âge, de tout milieu social et inclut les habitants des zones géographiques les moins développées. Elle repose sur le développement du système éducatif formel comme de la formation continue, mais accorde une importance toute particulière à l’ensemble des autres composantes de l’apprentissage.

Caractéristiques

La politique présente un programme de mise en œuvre clair. Le ministère de l’Éducation et de la Formation dirige la principale agence responsable de l’exécution du cadre d’orientation. Un Comité national pour la Création d’une société apprenante a été créé et est responsable du développement de l’apprentissage tout au long de la vie. Au niveau local, des comités directeurs provinciaux sont chargés de l’application du document dans leurs provinces respectives. Les comités se rencontrent à intervalles réguliers pour partager leurs expériences et leurs réussites. Plusieurs ministères responsables pour les affaires sociopolitiques sont chargés de décliner le cadre d’orientation pour les organisations, les syndicats et les entreprises. Le document précise les responsabilités de chaque acteur impliqué dans la mise en œuvre du processus pour la création d’une société apprenante, qui ne sont pas seulement des ministères, mais également des sociétés et des associations comme Vietnam Television, le Comité central du Front de la Patrie vietnamienne, le Comité central de l’Union des jeunes communistes Hô Chi Minh, et de nombreux autres acteurs.

Documents de référence :

  • Gouvernement du Viet Nam. 2005. Framework on Building a Learning Society in the period 2005–2010 (Cadre d’orientation pour la création d’une société apprenante au cours de la période 2005–2010)

Acteurs chargés de la mise en œuvre du document :

  • Ministère de l’Éducation et de la Formation
  • Comité directeur national pour la création d’une société apprenante
  • Comité directeur Provincial
  • Ministère de l’Agriculture et du Développement rural
  • Ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales
  • Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme
  • Confédération générale vietnamienne du Travail

Lectures complémentaires et liens :

Organisme émetteur :

Assemblée nationale de la République socialiste du Vietnam