Accueil

Vietnam : Loi sur l’Éducation, promulguée en 2005

Fondements de la loi

La Loi sur l’Éducation réglemente l’éducation nationale. L’éducation au Vietnam est fondée sur le marxisme-léninisme et sur les idées de Hô Chi Minh, mais intègre également des composants scientifiques et modernes. Les activités pédagogiques conjuguent l’apprentissage et la pratique et n’ont pas seulement lieu à l’école, mais également dans la famille et dans la société dans son ensemble.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

Le terme d’apprentissage tout au long de la vie n’est mentionné qu’une seule fois dans la loi, lors de la définition du concept de formation continue. La formation continue permet à celles et ceux qui le souhaitent d'apprendre tout au long de leur vie pour développer leur personnalité, élargir leurs connaissances et améliorer à la fois leur qualité de vie, leur capacité d’insertion sur leur marché du travail et leur aptitude à s’adapter aux changements de la société.

Principaux textes règlementaires

La loi fait référence à l’ensemble du système éducatif, de l’enseignement préscolaire à l’enseignement supérieur, la formation professionnelle et la formation continue. Elle ne porte pas seulement sur l’apprentissage dans les contextes formels, mais également sur la formation au travail, l’enseignement à distance, et l’apprentissage en autodidacte guidé, qui permettent d’obtenir une certification reconnue. La loi prévoit des dispositions dans les domaines suivants :

  • Le système éducatif national désigne l’enseignement formel et la formation continue, notamment :
    • L’enseignement préscolaire, à savoir les crèches et les kindergartens
    • L’enseignement général, c’est à dire les écoles primaires, les écoles du premier et second cycles du secondaire, les établissements d’enseignement général, et les centres pour les compétences générales et l’orientation professionnelle
    • L’enseignement professionnel, c’est à dire la formation professionnelle secondaire et la formation professionnelle générale
    • L’enseignement universitaire et postuniversitaire
  • Les écoles et les autres établissements scolaires : les écoles de l’éducation nationale comprennent les écoles publiques, les écoles créées par des organismes à vocation sociale, et les écoles privées. En outre, certains établissements sont dirigés par des administrations de l’état, des organisations politiques ou à vocation socio politique qui sont responsables de l’éducation et de la formation des employés de la fonction publique. Les établissements dirigés par les forces armées sont responsables de l’éducation et de la formation des officiers, des sous-officiers, du personnel qualifié et du personnel militaire. Ils sont également responsables de la formation des dirigeants et chefs d’État sur les questions de sécurité nationale.
  • Les droits et les devoirs des enseignants : les enseignants doivent posséder des qualités adéquates en matière de qualités morales, de santé mentale et d’idéologie, avoir obtenu les qualifications professionnelles requises, être en bonne santé et disposer d’un curriculum vitae approprié. Ils disposent du droit de recevoir une éducation et une formation continues.
  • Les droits et les devoirs des apprenants : les apprenants ont le droit au respect, à un traitement équitable et de recevoir des informations pertinentes sur leur apprentissage de la part des écoles ou des autres établissements scolaires. Ils ont le devoir de suivre leur formation et les activités d’apprentissage selon le parcours prévu par leur programme scolaire et les projets des écoles ou des autres établissements scolaires.
  • Les écoles, la famille et la société : les établissements scolaires assurent de façon active le dialogue avec les familles et la société, et ils sont également en charge de mettre en œuvre les objectifs et principes pédagogiques. Les parents et les tuteurs ont la responsabilité de faciliter l’apprentissage, la formation, et la participation aux activités pédagogiques de leurs enfants.
  • La gestion publique de l’éducation : la gestion publique de l’éducation désigne la formulation et l’orientation de l’exécution des stratégies, des plans et des politiques sur le développement de l’enseignement. Le gouvernement est chargé de la gestion de l’éducation à l’échelle de l’État. Les sources de financement de l’éducation sont le budget de l’État ; les frais de scolarité et d’admission ; les revenus tirés des services de conseil, des transferts de technologie, de la production, du commerce et des activités de service des établissements scolaires ; et les dons d’organisations nationales, internationales ou de personnes privées. L’État doit développer la coopération à l’international en matière d’éducation, en se fondant sur le principe de respect de l’autonomie nationale, de la souveraineté de l’État, de l’égalité et des bénéfices mutuels.

Caractéristiques

La loi comporte une section sur la formation continue.

Les dispositions sur la formation continue apparaissent dans les programmes suivants : lutte contre l'illettrisme et formation continue après l’alphabétisation ; les programmes pédagogiques qui ont pour objectif de mettre à jour les connaissance ou de transférer les technologies ; les programmes de formation et de mise à niveau et les programmes diplômants. Les méthodes de la formation continue doivent favoriser la prise d’initiative et mettre à profit l’expérience des apprenants, en soulignant l’importance de leur compétences apprises en autodidacte. Des équipements modernes et les technologies de l’information et de la communication doivent être utilisés pour améliorer la qualité et l’efficacité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Les établissements de formation continue sont les centres de formation dans les provinces et les districts, et les centres d’apprentissage communautaires dans les communes, les arrondissements et les villages. Les programmes de formation continue sont également délivrés dans les établissements scolaires généraux, les établissements de formation professionnelle, les établissements d’enseignement supérieur et via les médias.

Documents de référence :      

Acteurs chargés de l’élaboration du document :

  • Assemblée nationale de la République socialiste du Vietnam

Lectures complémentaires et liens :

Organisme émetteur :

Assemblée nationale de la République socialiste du Vietnam