Accueil

Réunion régionale de suivi de la CONFINTEA VI pour les Etats arabes

Accroître une participation équitable des jeunes et des adultes à l’éducation afin de promouvoir la paix et le développement durable dans les Etats arabes

25 novembre 2015

Des compétences d’alphabétisme insuffisantes, de piètres résultats éducatifs et une faible participation à l’éducation des jeunes et des adultes continuent d’entraver le développement dans de nombreux États arabes. On estime actuellement que plus de 50 millions d’adultes dont 60 % de femmes, sont dépourvus des compétences d’alphabétisme de base. Des millions de jeunes ne sont ni scolarisés, ni en formation et n’ont donc pas d’opportunités d’acquérir des compétences utiles et durables pour la vie et l’emploi. Ceci signifie que ces jeunes ne peuvent exploiter tout leur potentiel

La nécessité d’accroître une participation équitable des jeunes et des adultes à l’éducation a figuré au cœur des discussions qui ont eu lieu lors de la réunion régionale de suivi de la CONFINTEA VI pour les Etats arabes, organisée du 26 au 28 octobre 2015 à Alexandrie, en Egypte. L’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), le bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth et l’Organisation islamique pour l’Éducation, la Science et la Culture (ISESCO), ont conjointement planifié et coordonné la réunion qui avait pour objectif d’évaluer les développements intervenus en matière d’apprentissage des jeunes et des adultes dans les États arabes depuis 2009.

Apprentissage et éducation des adultes pour la paix et le développement durable

Lors de la réunion intitulée « Six ans après Belém : évaluer l’apprentissage et l’éducation des adultes pour la paix et le développement durable », les participants ont répertorié les faits probants relatifs aux progrès accomplis en matière d’alphabétisation et d’apprentissage et éducation des adultes (ALE). En outre, les participants ont procédé à l’évaluation du rôle vital que jouent l’alphabétisation et l’éducation des adultes dans la réalisation des objectifs éducatifs des Etats arabes et ont élaboré un plan d’action régional concret pour piloter et mettre en œuvre les recommandations du Cadre d’action de Belém (BFA) aux niveaux national et régional. La rencontre a réuni quelque 60 participants, parmi lesquels figuraient des représentants des gouvernements et des délégués d’organisations gouvernementales et non gouvernementales internationales et régionales, issus de 12 Etats arabes.

le directeur de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), M. Arne Carlsen, a partagé les points de vue de l’Institut au cours d’une présentation sur le nouveau Cadre d’action Education 2030, l’Agenda 2030 pour le développement durable, le Cadre d’action de Belém (qui a été traduit en arabe), la nouvelle Recommandation de l’UNESCO sur l’apprentissage et l’éducation des adultes (2015) et les résultats préliminaires des États arabes, collectés pour le Troisième rapport mondial sur l’apprentissage et l’éducation des adultes (GRALE III).

La contribution de l’UIL a consisté à placer les discussions de la réunion dans le contexte des récents développements internationaux et régionaux en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes et à préparer le terrain pour des projets régionaux de suivi.

Prochaines étapes : mettre en œuvre un plan d’action régional

La Conférence a débouché sur l’adoption d’un Plan d’action régional qui détaille des projets fondés sur les thèmes du Cadre d’action de Belém aux niveaux régional et sous régional ainsi que les entités responsables et les dates envisagées pour chaque projet. L’UIL et les bureaux régionaux de l’UNESCO à Beyrouth et au Caire appuieront le développement du Centre de ressources régional de l’UNESCO de Catégorie II (Sirs-el-Layyan) à proximité du Caire. Ce centre soutiendra les activités nationales de renforcement des capacités en fonctionnant comme relais régional et dépositaire des bonnes pratiques d’éducation et de matériels d’apprentissage contextualisés. Il fournira une plateforme régionale d’échanges pour les Etats arabes à travers la distribution de rapports de recherche et d’informations pertinents sur les bonnes pratiques. Parmi les activités de suivi dans les Etats arabes figurera également la création d’un glossaire régional d’apprentissage et d’éducation des adultes. En outre, des documents seront traduits en arabe et rendus accessibles, ce qui permettra aux Etats arabes de consulter les travaux de recherche internationaux, de bénéficier des bonnes pratiques et donc de participer aux débats à un niveau mondial. De plus, l’UIL va promouvoir le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC) dans les Etats arabes en y décernant des prix aux villages apprenants et en instaurant des cadres d’équivalence pour faire progresser la reconnaissance, validation et certification (RVA) de toutes les formes d’apprentissage dans la région.

Le Cadre d’action de Belém souligne que nous avons besoin de citoyens intégrés, informés, lettrés et actifs afin de faire face aux défis du vingt-et-unième siècle. L’éducation des jeunes et des adultes est une partie intégrante de l’apprentissage tout au long de la vie et constitue le fondement indispensable de la paix et d’un bien-être personnel, social et économique durable.