Accueil

Les préparatifs de la CONFINTEA VII ont démarré avec le premier événement de consultation sous-régionale

26 janvier 2021

Le 20 janvier 2021, le bureau multi-pays de l'UNESCO à Pékin et le bureau de l'UNESCO à Bangkok, ont accueilli en coopération avec l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL), la première consultation préparatoire sous-régionale en ligne pour la septième Conférence internationale sur l'éducation des adultes (CONFINTEA VII). Des représentants de la sous-région de l'Asie de l'Est − Chine, Japon, Mongolie et République de Corée − se sont réunis pour discuter des innovations, et des stratégies prospectives visant à renouveler les politiques et les actions en matière d'apprentissage et d'éducation des jeunes et des adultes (AEA), ainsi que des défis à relever pour y parvenir. Les résultats de ces discussions alimenteront la conférence régionale Asie-Pacifique CONFINTEA VII et, à terme, la CONFINTEA VII elle-même, qui sera accueillie par le Maroc en 2022.

Au cours de la consultation, les participants ont présenté des informations sur la situation actuelle de l'apprentissage et de l'éducation des jeunes et des adultes dans leurs pays respectifs et ont partagé leurs perspectives de développement futur, en se concentrant sur les questions et les défis actuels ainsi que  les innovations pertinentes, et en reconnaissant l'impact de la crise de la COVID-19 sur l'éducation.

Les représentants de la Chine, par exemple, ont reconnu le potentiel de l'AEA dans la lutte contre les disparités non seulement urbaines et rurales mais aussi  sociales et économiques, pour promouvoir  la réduction de la pauvreté et pour répondre  aux besoins d'apprentissage d'une population vieillissante. Le Japon, quant à lui, a souligné l'importance de l'apprentissage et de l'éducation des adultes pour améliorer les compétences de la main-d'œuvre ; la Mongolie a souligné le potentiel de l’AEA d’élargir  l'accès aux possibilités d'alphabétisation; et les représentants de la République de Corée ont noté les possibilités d'accroître la participation des populations défavorisées à l'apprentissage et à l'éducation des adultes grâce à de nouveaux mécanismes de financement, tels que les bons d'études pour les apprenants individuels. Parmi les principaux défis soulignés par les participants, figurent  la nécessité d'assurer la visibilité et la reconnaissance de l'AEA  dans la loi sur l'éducation nationale, ainsi que des allocations budgétaires relativement modérées à faibles accordées à  l'apprentissage tout au long de la vie et à l'apprentissage et l'éducation des adultes dans les plans de dépenses du gouvernement.

En réponse à ces questions et à d'autres, les représentants ont dressé une liste de priorités pour le développement de l'AEA dans la sous-région de l'Asie de l'Est, notamment la mise en place ou l'amélioration des cadres juridiques à l'appui de l'apprentissage tout au long de la vie et de l'apprentissage et de l'éducation des adultes, la reconnaissance du rôle des TIC dans l'apprentissage en général et dans l'apprentissage et l'éducation des adultes en particulier, et la promotion de l'AEA en faveur du  développement économique et dans le monde du travail. En outre, les participants sont convenus qu'il était essentiel de faciliter le développement de l'apprentissage et de l'éducation des adultes pour un certain nombre de groupes cibles spécifiques, par exemple les séniors et les populations défavorisées.

Programme 20 janvier 2021

Présentations

The Trend of Lifelong Learning in Japan
Koshita Manami, chef d'unité
Division de la promotion de l'éducation et de la formation tout au long de la vie, Bureau de la politique de l'éducation

Current Situation and Challenges in Adult Education in Mongolia
Mme Oyunaa Purevdorj, Chercheur, Centre national pour l'éducation tout au long de la vie

Lifelong Learning in Korea — a Brief Overview
Mme Min-Seon Park, spécialiste du programme, Institut national pour l'éducation tout au long de la vie (NILE)

 

D'autres consultations sous-régionales dans la région Asie-Pacifique suivront et contribueront à la conférence régionale préparatoire prévue pour la CONFINTEA VII, qui aura lieu plus tard cette année.

À propos de la CONFINTEA VII

Le Royaume du Maroc est sur le point d'accueillir la CONFINTEA VII, qui réunira  plus de 1 000 participants et examinera les politiques efficaces d'apprentissage et d'éducation des adultes dans une perspective d'apprentissage tout au long de la vie et dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Les participants œuvreront à  un nouveau cadre d'action qui remplacera le Cadre d'action de Belém (BFA), adopté lors de la CONFINTEA VI en 2009.

Au cours de la CONFINTEA VII, les États membres de l'UNESCO seront encouragés à adopter des politiques, des mesures d'incitation, des cadres réglementaires et des structures et mécanismes institutionnels pour contribuer à une culture des droits humains , à la justice sociale, à des valeurs communes et à la durabilité. Compte tenu des progrès constants de l'intelligence artificielle, une attention particulière sera accordée à l'utilisation des TIC pour promouvoir l'accès à l'apprentissage et à l'éducation des adultes et l'inclusion.