Accueil

Apprentissage intergénérationnel entre personnes âgées et écoliers

  • Date published:
    6 septembre 2021

Informations clés

Titre du programme : Apprentissage intergénérationnel entre personnes âgées et écoliers
Organisation chargée de la mise en œuvre : École primaire expérimentale de Longhutang, quartier de Xinbei, ville de Changzhou, province de Jiangsu, République populaire de Chine
Langues d'enseignement : Chinois
Partenaires : Institut municipal d’éducation tout au long de la vie de Shanghai, École normale supérieure de Chine orientale, République populaire de Chine
École supérieure de Hehai, quartier de Xinbei, ville de Changzhou, province de Jiangsu, République populaire de Chine
Coût annuel 27 491,69 USD
Date de création : Janvier 2019

Historique et contexte

Avec l’essor économique, scientifique et technologique fulgurant de la Chine au cours des dernières années, l’apprentissage tout au long de la vie est devenu un enjeu de plus en plus important. En effet, au vu du vieillissement rapide la population chinoise, il figure parmi les mesures stratégiques à mettre en œuvre pour améliorer la qualité de la main d'œuvre et la santé publique. En 2016, l’Organisation mondiale de la Santé a publié le Rapport d’évaluation national sur le vieillissement et la santé en Chine, qui projetait à 402 millions le nombre de personnes âgées (plus de 60 ans) en 2040, soit environ 28% de la population chinoise (Organisation mondiale de la Santé, 2016). En conséquence, pour pérenniser le développement social et économique du pays, il est essentiel de permettre aux personnes âgées de jouer un rôle actif, mais aussi d’apprendre à bâtir une société adaptée à leurs besoins.

En Chine, 37,8% des personnes âgées de plus de 60 ans vivent avec leurs enfants et petits-enfants, contre 9,7% vivant uniquement avec leurs petits-enfants (Zhao et al., 2013). C’est à ces grands-parents qu’il revient principalement la tâche de conduire et d’aller chercher les petits-enfants à l’école et de s’occuper de leurs besoins de base, tels que les repas (Lyu et al., 2020). Ce, en vertu non seulement d’une tradition millénaire, mais aussi des politiques publiques et des conditions économiques (Zeng et Xie, 2014) qui obligent les parents à chercher du travail hors de leur communauté, laissant la garde des enfants aux grands-parents. Par ailleurs, d’après le Cinquième recensement démographique national, le taux d’analphabétisme chez les personnes âgées se situait à 47,54% en 2000. Il en ressort aussi que 31,08% des personnes âgées peu alphabétisées vivent dans les grandes villes, 41,63% dans les petites villes et 54,24% en zone rurale (Bureau national de la statistique de Chine, 2000). Il est donc vital de relever le niveau d’alphabétisme des grands-parents et de promouvoir l’échange de connaissances entre les générations.

L’éducation intergénérationnelle est devenue de plus en plus courante en Chine contemporaine (Li, 2019). En Août 2000, le Conseil d'État de la République populaire de Chine a publié une « Décision relative au renforcement des actions en faveur des personnes âgées ». Le document attirait l’attention sur les points importants suivants : (1) prendre au sérieux le rôle des personnes âgées ; (2) adapter les aptitudes et centres d’intérêt des personnes âgées aux besoins sociaux ; et (3) encourager les personnes âgées à encadrer et guider la jeune génération, lui transférer leurs connaissances et participer au bien-être social et au développement communautaire (Le Conseil d'État de la République populaire de Chine, 2000). Aider grands-parents et petits-enfants à apprendre ensemble et les uns des autres contribuera en définitive à un épanouissement à la fois personnel, familial et social.

C’est dans ce contexte que le programme Apprentissage intergénérationnel entre personnes âgées et écoliers (IL-O&S) a été initié en 2019 par l’école primaire expérimentale de Longhutang en collaboration avec l’Institut municipal d’éducation tout au long de la vie de Shanghai (SMILE). À partir de 2020, l’École supérieure de Hehai, un établissement d’éducation des adultes, est devenu partenaire du programme en organisant diverses activités d’apprentissage intergénérationnel entre apprenants âgés et jeunes écoliers. Ces activités ont été mises en œuvre par une équipe de projet constituée de membres du personnel administratif et d’enseignants des écoles de Longhutang et Hehai, mais aussi d’experts en éducation de SMILE.

Présentation du programme

Objectifs

Le programme se fixe pour objectif global de promouvoir l’apprentissage entre les générations et de traduire en actes le concept d’apprentissage intergénérationnel. En outre, il cherche à entretenir une culture de l’apprentissage au sein des familles et des communautés.

Le programme se fixe les objectifs spécifiques suivants :

  • Enseigner et transmettre aux enfants leur culture traditionnelle par le biais d’activités d’apprentissage intergénérationnel aux côtés de personnes âgées.
  • Améliorer les compétences de la vie courante des enfants à travers des activités domestiques effectuées aux côtés des anciens de leur famille.
  • Cultiver chez les enfants un attachement affectif plus fort à leur culture, leur communauté et leur famille.
  • Renforcer la qualité de vie des personnes âgées en réactualisant leurs connaissances et en améliorant leurs relations avec les jeunes générations.
  • Renforcer l’assurance et les compétences des personnes âgées en matière de développement communautaire et d’engagement citoyen.

Phases du projet

Le programme comporte deux phases principales :

  • 1. 1. La première, appelée Apprentissage intergénérationnel familial (FIL), porte sur l’apprentissage entre grands-parents et petits-enfants au sein de la famille. Elle a été expérimentée à l’école primaire de Longhutang pendant les vacances d’hiver 2019.

    Un autre type de FIL, dénommé Apprentissage intergénérationnel familial 1+n (1+n-FIL), poursuit deux objectifs principaux : (a) atteindre les écoliers qui ne vivent pas avec leurs grands-parents ; et (b) assurer la continuité pendant le semestre.

  • 2. 2. La seconde, appelée Cours d’apprentissage intergénérationnel (ILL), se déroule non seulement au sein d’une institution éducative, mais aussi entre deux établissements. En particulier, lors de la phase pilote, les élèves de l’école primaire de Longhutang et les apprenants âgés de l’école de Hehai ont participé ensemble aux activités d’apprentissage intergénérationnel.

Mise en œuvre du projet

Phase 1. Apprentissage intergénérationnel familial (FIL) à l’école de Longhutang

Pendant les vacances d’hiver 2019, une activité FIL dénommée Apprendre des compétences auprès de vos grands-parents et petits-enfants a été menée au profit d’une classe pilote. La première ébauche du plan général du projet, y compris le contenu, les critères et l’évaluation, a été élaborée à partir des discussions tenues en classe entre enseignants et apprenants. Avant d’être révisée et finalisée, elle a été partagée via le groupe QQ 1 de la classe afin de recueillir l’avis des parents et des grands-parents. À partir du plan général du projet, enfants et grands-parents ont élaboré ensemble leur propre plan pour un apprentissage adapté à leur situation et leurs centres d’intérêt. À cet effet, des réunions familiales se sont tenues sous la supervision des parents. Pendant les vacances d’hiver, grands-parents et petits-enfants ont mené leurs propres activités d’apprentissage intergénérationnel.

La mise en œuvre du processus FIL inclut les principales étapes suivantes :

  •  Promouvoir l’initiative scolaire
    Une école prépare un projet et en assure une large diffusion pour encourager élèves, parents et grands-parents à participer au FIL pendant les vacances d’hiver. Le projet cite quelques exemples d’activités FIL (voir Tableau 1).
  •  Élaborer un plan d’activités pour la classe
    L’enseignant propose un plan d’activités pour sa classe. Ensuite, les élèves discutent du contenu, des critères et des méthodes d’évaluation du FIL.
  • Concevoir un plan familial (voir Figure 1)111
    Chaque famille organise une ou des sessions d’apprentissage(s) pour dresser des cartes heuristiques qui définissent le contenu et les méthodes du FIL.
  • Signer un accord liant grands-parents et petits-enfants
    The signed agreements help ensure their commitment to carrying out the learning plan.
  • Conducting FIL activities and sharing with other families
    Les accords signés aident à garantir l’engagement de chacun à exécuter le plan d’apprentissage.
  • Faire des activités FIL et les partager avec les autres familles
    Les photos, vidéos et articles produits dans le cadre des activités FIL sont partagés via le groupe QQ de la classe pour recueillir à temps le commentaire des enseignants et des autres familles.
  • Exposition et évaluation
    Au début du semestre suivant, parents et travailleurs communautaires sont conviés à une exposition des résultats d’apprentissage pour sélectionner et honorer les apprenants exceptionnels.
    • Figure 1 Exemple de carte heuristique des sessions FIL

      Les données collectées par le programme démontrent que les compétences que la plupart des grands-parents choisit d’enseigner à leurs petits-enfants incluent la préparation de plats traditionnels, les jeux, les dialectes locaux et les compétences de la vie courante. De leur côté, les petits-enfants préfèrent enseigner à leurs grands-parents les compétences numériques (comment effectuer des paiements, tourner des vidéos, naviguer et acheter en ligne, etc.) et les compétences de la vie urbaine utiles pour leur quotidien, telles que prendre le métro et trier les déchets à recycler.

      En plus du FIL dispensé pendant les vacances d’hiver, le 1+n-FIL a été mis en œuvre via le programme Les grands-parents entrent en classe. Certaines personnes âgées dotées de compétences spéciales, telles que l’art du papier découpé et la calligraphie chinoise, ont été conviées à enseigner des compétences de la vie aux enfants en classe. En plus, le programme a encouragé écoliers et personnes âgées à participer au 1+n FIL les weekends dans un format similaire à celui du FIL. En plus des petits-enfants et des grands-parents, les apprenants incluaient des enfants et des personnes âgées de la même école ou communauté.

      Approches d’enseignement et d’apprentissage

      Lors des activités FIL, les grands-parents jouent le rôle d’enseignants pour les petits-enfants, et vice-versa. L’emploi du temps et le lieu d’apprentissage étant flexibles, quelques principes structurels sont indispensables pour assurer un apprentissage efficace. Ainsi, chaque groupe grand-parent/petit-enfant signe un contrat qui inclut quatre exigences :

      • 1. Chaque groupe achève les tâches d’apprentissage prévues à temps.
      • 2. Chaque petit-enfant apprend au moins cinq compétences auprès de son grand-parent.
      • 3. Chaque grand-parent apprend au moins trois compétences auprès de son petit-enfant.
      • 4. Chaque groupe partage ses résultats d’apprentissage sur le groupe QQ de la classe.

      Sélection et formation pédagogique des grands-parents

      Sélection des apprenants et des enseignants : Personnes âgées et enfants jouent à la fois le rôle d’enseignants et d’apprenants. Les petits-enfants enseignent à leurs propres grands-parents ou à d’autres personnes âgées intéressées par le programme. De leur côté, les grands-parents choisissent généralement d’apprendre auprès de leurs petits-enfants, ce que le programme recommande du reste. Lorsqu’un apprenant a du mal à trouver un pair apprenant, l’école lui apporte un encadrement personnalisé. Par exemple, au cas où les grands-parents sont réticents à participer, l’instituteur de la classe leur rend visite ou demande aux parents d’élèves de l’aider à les convaincre. Si les grands-parents sont décédés ou incapables de venir pour des raisons de santé, l’instituteur aide les enfants à rejoindre les grands-parents de leurs camarades.

      Formation : La formation pédagogique du grand-parent comporte quatre étapes. Premièrement, l’instituteur annonce le projet de FIL aux grands-parents par messages vidéo via QQ. Deuxièmement, les écoliers expliquent le projet à leurs grands-parents. Troisièmement, les grands-parents « du groupe de démarrage » montrent aux autres grands-parents, par messages vidéo, comment participer au projet. Quatrièmement, les petits-enfants enseignent différentes compétences aux personnages âgées, y compris comment utiliser les appareils et applications numériques.

      Les instituteurs forment les petits-enfants enseignants en plusieurs étapes. Premièrement, ils aident les écoliers à choisir les compétences qu’ils souhaitent enseigner. Deuxièmement, ils leur enseignent les méthodes et compétences nécessaires pour mener leurs activités. Troisièmement, chaque petit-enfant « du groupe de démarrage » s’exerce à différentes activités à domicile et en envoie les vidéos à son instituteur. Celui les visionne et les montre en exemple aux autres écoliers. Enfin, les écoliers apprennent des compétences spécifiques, telles que prendre des photos, réaliser des vidéos et les partager sur Meipian 2 , afin de constamment enregistrer et partager leurs expériences d’apprentissage.

      Contenu principal du FIL

      Le contenu d’apprentissage couvre plus de 10 disciplines, telles que la nourriture traditionnelle, le travail domestique, la connaissance générale de la vie et de la culture chinoise, l’artisanat, le sport, la langue, l’art et les TIC, la santé et l’hygiène, etc. Ces disciplines incluent plus de 150 thématiques (voir Tableau 1), parmi lesquelles grands-parents et petits-enfants choisissent celles qui les intéressent le plus. On les encourage à contextualiser le contenu d’apprentissage en fonction des caractéristiques propres à leur région.

      Rubrique Type Contenu
      Les enfants apprennent des compétences auprès des grands-parents Alimentation Faire une soupe wonton (boulettes de pâtes chinoises), cuire du pain à la vapeur, rouler des nouilles, faire du Tangyuan (dessert chinois à base de farine de riz glutineuse et d’eau frite ou préparée dans un bouillon ou un sirop chaud), cuire des petits pains à la vapeur de sucre, faire de la poitrine de porc braisée, etc.
      Tâches domestiques Faire des contrepointes, accrocher des choses au mur, balayer et essuyer le parquet, mouler du riz, ranger son armoire, nourrir les animaux de compagnie, etc.
      Art Apprendre à danser la quadrille, mouler des figurines en argile, jouer de l’Erhu (violon chinois), apprendre l’art du papier découpé et la calligraphie chinoise, etc.
      Artisanat Tisser des écharpes, fabriquer des sacs à main, découper des caractères sur du papier, fabriquer des éventails, faire des échasses, faire du crochet, etc.
      Compétences Pêcher, jouer aux échecs, faire du vélo, lire une ordonnance, utiliser un boulier, moudre des plantes médicinales, planter des fleurs, pétrir de la farine, creuser un puits, etc.
      Sports Marcher sur des échasses, faire du cerceau, sauter à la corde, jouer à la marelle, jouer aux ricochets, etc.
      Langue Apprendre des dialectes régionaux comme le changzhou, le kunshan et le yangzhou.
      Connaissance générale de la vie et de la culture chinoise Utiliser la balance chinoise, apprendre le savoir-être traditionnel, poster des Duilian (couplets en poésie chinoise), apprendre 24 termes solaires et proverbes.
      Les grands-parents acquièrent des compétences auprès de leurs petits-enfants TIC Regarder la smart TV, passer des appels, configurer une connexion internet, utiliser un smartphone (envoi de messages, appels vidéo, musique, lecture de livres électroniques, transfert d’argent, recherche d’itinéraires, etc.), utiliser les réseaux sociaux chinois populaires, etc.
      Langue Apprendre l’anglais et le mandarin.
      Créativité Apprendre des tours de magie, faire un bonhomme de neige, valoriser les déchets.
      Artisanat Origami (pliage de papier), ornement floral des fenêtres en papier découpé, composition florale.
      Sports Gymnastique, aérobic, saut à la corde, badminton, tennis de table.
      Alimentation Faire de la tarte aux œufs, de la glace, du thé au lait, des frites et de la confiture.

      Supports d’enseignement

      Un manuel édité par l’équipe de projet, intitulé Nous, les plus beaux3, 3 sert de support d’enseignement principal (voir Tableau 2 pour le contenu principal). Ce support généré par les apprenants a été mis au point pendant la mise en œuvre du projet. Il contient 120 récits d’activités d’apprentissage intergénérationnel, coécrits par les enfants, les parents et les grands-parents sur la base de leurs expériences d’apprentissage. Il s’agit d'un manuel facile à lire, qui rend le processus d’apprentissage intergénérationnel vivant, pratique et facile à assimiler et utiliser de façon autonome. Pendant le projet, les parents l’ont apprécié et trouvé pratique pour aider les membres de la famille à apprendre les uns des autres.

      Tableau 2 : Table des matières du manuel

      Suivi et évaluation

      Suivi

      Pendant les vacances, les enfants et les personnes âgées ont signé un contrat relatif au FIL. Les parents ont supervisé les activités et partagé leurs expériences et résultats d’apprentissage via le groupe QQ de la classe. Les enseignants ont assisté aux sessions d’apprentissage de chaque famille et émis des conseils et remarques en temps utile. Au début du semestre, l’école a organisé une exposition et une évaluation du programme. Parents et travailleurs communautaires ont été conviés à participer à l’évaluation et à formuler des suggestions.

      Évaluation des résultats d'apprentissage

      Les expositions et évaluations des classes et de l’école constituent la principale méthode utilisée pour mesurer les résultats d’apprentissage du FIL. D’abord, les parents, les enseignants et les élèves organisent des expositions des résultats d’apprentissage des classes. Après quoi, les participants procèdent au vote. Chacun dispose de 10 voix pour voter pour les expositions qui lui ont le plus plu. Sur la base du nombre de voix obtenu, 10 élèves médaillés d’or, 10 d’argent et 10 de bronze ont été sélectionnés. Les médaillés d’or sont conviés à participer à l’exposition de l’école. Ensuite, l’école choisit parmi eux un « Apprenant intergénérationnel exceptionnel » et l’invite à partager ses expériences et récits sur le compte officiel de l’école (par exemple, le compte officiel WeChat).

      Évaluation du FIL

      Les impressions des apprenants concernant les activités du FIL sont recueillies au moyen de questionnaires et d’entretiens dans le but d’en savoir plus sur :

      • 1. La fréquence des activités d’apprentissage organisées
      • 2. Les centres d’intérêt des apprenants et les contenus
      • 3. Les acquis des écoliers obtenus grâce aux activités
      • 4. Les attentes des apprenants en termes d’activités futures

      Cette évaluation informe la phase suivante du projet. Par exemple, elle a permis de modifier le programme 1+n FIL afin d’y inclure les écoliers dont les grands-parents sont décédés ou incapables de participer pour des raisons de santé.

      Phase 2 : Cours d’apprentissage intergénérationnel

      La seconde phase du programme est dénommée Cours d’apprentissage intergénérationnel (ILL). Pendant cette phase, les écoles de Longhutang et de Hehai mènent ensemble des activités d’apprentissage intergénérationnel mensuelles (voir le Tableau 3, sur les domaines de compétences et les thèmes d’apprentissage). Écoliers et personnes âgées des deux écoles partenaires s’enseignent mutuellement des compétences suivant un emploi du temps, un contenu et des enseignants relativement fixes.

      Tableau 3 : Liste des activités ILL mises en œuvre en 2019

      Les activités d’apprentissage sont interactives et ludiques, comme le montrent les Figures 2, 3 et 4.


      Figure 2 : Enfants apprenant la danse nationale de La petite hotte avec des apprenants âgés


      Figure 3 : Apprenants âgés suivant le cours Sport et respiration avec des enfants


      Figure 4 : Apprenants âgés enseignant l’art du papier découpé aux enfants

      Approches d’enseignement et d’apprentissage

      Les enseignants utilisent la méthode d’enseignement centrée sur les personnes âgées, en prêtant attention à l’interaction entre enfants et adultes. Généralement, le cours de 40 minutes comporte trois parties : 20 minutes d’enseignement, 10 minutes de compétitions de groupe sur les compétences que l’on vient d’apprendre et 10 minutes pour s’exercer et appliquer les nouveaux acquis.

      Sélection et formation des enseignants

      La sélection des enseignants repose sur les trois critères suivants :

      • Les candidats doivent être originaires de Longhutang ou Hehai
      • Ils doivent être de bons enseignants
      • Ils ont le temps et manifestent un intéressent pour le programme

      Les « Bureaux pédagogiques » des deux écoles organisent une journée de formation au profit des enseignants retenus. Ils leur apprennent à préparer les cours, fixer les objectifs pédagogiques, appréhender les difficultés de l’enseignement, analyser la situation des apprenants, organiser des sessions et donner des devoirs. Les formateurs les aident aussi à identifier les différences entre apprenants adultes et enfants et à stimuler l’interaction et la collaboration entre eux. Un des volets pratiques de la formation inclut une leçon de démonstration/essai dispensée par les candidats retenus à une classe constituée de leurs collègues. En retour, ces derniers formulent des remarques destinées à améliorer le processus d’enseignement et apprentissage.

      Choix des apprenants

      Tenant compte de la sécurité routière et des groupes d’âges appropriés, l’école primaire de Longhutang a sélectionné sept classes de Cinquième année qu’elle a amenées à Hehai (l’école d’éducation des adultes) suivre des cours. Les classes choisies participent aux cours à tour de rôle.

      Hehai a choisi les personnes âgées en fonction de leur intérêt pour les cours dispensés à Longhutang. Au début du semestre, Longhutang a communiqué ses emplois du temps à Hehai pour que les personnes âgées puissent choisir les cours qui les intéressent.

      Contenu des cours

      Les cours sont de deux types :

      • 1. Cours d’apprentissage intergénérationnel à Longhutang
        Les cours dispensés à Longhutang reposent sur des manuels traitant de diverses matières. Les enseignants choisissent soigneusement le contenu pédagogique qui intéresse à la fois personnes âgées et enfants. Ils réorganisent et recomposent le contenu choisi de façon créative afin de le rendre intéressant et pertinent pour les apprenants.
      • 2. Cours d’apprentissage intergénérationnel à Hehai
        Les cours dispensés à Hehai portent sur la culture traditionnelle chinoise. À partir de mai 2020, le contenu de l’ILL s’est étendu à 17 thématiques4 axées sur l’Agenda 2030 des Objectifs de développement durable (ODD). Tous les mois, huit cours d’apprentissage intergénérationnel sont dispensés sur une thématique (40 mn par cours). Au total, les 17 thématiques sont enseignées en 136 heures.

      Supports d’enseignement

      Le principal support d’enseignement pour cette phase est un ouvrage intitulé Manuel d’apprentissage intergénérationnel, qui a été conçu par les enseignants du programme et couvre les 17 thématiques répertoriées en bas de page (note 4). Il comprend trois chapitres : (1) Apprendre ensemble ; (2) Apprendre les uns des autres ; et (3) Application pratique.

      Le contenu de chaque chapitre se résume comme suit :

      • Apprendre ensemble. Grâce à des supports écrits, écoliers et personnes âgées ont enrichi leur connaissance des thématiques des ODD. Ils ont également compris les concepts et la situation actuelle en Chine et dans le monde. Ils ont analysé les différentes causes de la pauvreté et les stratégies pour y faire face.
      • Apprendre les uns des autres. D’abord, les apprenants partagent leurs histoires et expériences personnelles. Ensuite, ils discutent de la thématique pour mieux la comprendre. Enfin, ils identifient et conviennent des mesures qu’ils peuvent prendre.
      • 1.

      • Application pratique. Les apprenants mènent des actions spécifiques et enregistrent leurs expériences. Après chaque activité, écoliers et personnes âgées évaluent les résultats d’apprentissage et identifient les domaines à améliorer.

      Suivi et évaluation

      Le programme est suivi et évalué comme suit :

      • Les enseignants du projet notent leurs observations et commentaires.
      • Les instituteurs et les enseignants du projet évaluent chaque cours et activité d’apprentissage.
      • Les parents consignent et évaluent les activités d’apprentissage à domicile et rendent compte aux enseignants.
      • Les commentaires des apprenants sont recueillis au moyen de questionnaires et d’entretiens.
      • Les personnes âgées et les enfants supervisent et évaluent leurs performances respectives.
      • Sur la base de l’évaluation combinée des enseignants, des adultes et des enfants, le programme identifie les apprenants méritants et leur délivre un certificat.

      Réalisations

      Le programme a beaucoup apporté aux enfants, aux grands-parents et aux autres membres de la famille. Trois thématiques émergent des données issues des entretiens : (1) acquisition de nouvelles connaissances et compétences ; (2) bonheur accru ; (3) raffermissement des liens entre personnes âgées et écoliers.

      Acquisition de nouvelles connaissances et compétences

      Le programme a offert aux écoliers et aux personnes âgées diverses occasions d’apprendre les uns des autres. En attestent les témoignages suivants 5 :

      • Ce genre d’activité est très pertinent et utile pour les enfants, et ils devraient participer plus souvent à de telles activités à l’avenir. (Mère de Zhou Kexin)
      • Les activités d’apprentissage intergénérationnel aident les jeunes générations à apprendre les coutumes et pratiques locales, dont nous (enfants et leurs parents) ignorons une partie. Nous avons envie d’apprendre auprès des grands-parents avec nos enfants à l’avenir et nous espérons que cette activité se poursuivra. (Mère de Deng Yiran)
      • Ma petite-fille m’a beaucoup appris...J’ai appris à consulter les informations sur la prévention de la pandémie.... Je ne savais pas acheter en ligne jusqu’à ce qu’elle me l’apprenne. (Zhang Jian, apprenant âgé, école de Hehai)

      En outre, le programme a initié diverses activités de lutte contre la pandémie de COVID-19. Par exemple, l’équipe de projet a invité un médecin à animer une formation virtuelle en éducation à l’hygiène et à la santé au profit des familles ; les écoliers ont été organisés pour créer des poèmes sur la prévention de la pandémie ; et les enseignants ont donné des cours d’hygiène et santé aux familles. Ces activités ont favorisé une croissance en bonne santé chez les enfants et les jeunes et apporté aux familles des connaissances et compétences utiles pour se protéger du virus.

      Satisfaction et bonheur accrus

      Les personnes âgées ont ressenti du bonheur à apprendre avec des enfants, comme en attestent ces témoignages

      • L’approche d’apprentissage intergénérationnel est unique et novatrice. Les personnes âgées sont très satisfaites de leurs enfants. Lorsque nous les voyons, nous sommes très enthousiastes. Suivre des cours avec eux m’a rappelé mon enfance. Cette activité nous a procuré énormément de bonheur, et je l’aime profondément.

        ( (Zhang Jian, apprenant âgé, école de Hehai)

      • L’apprentissage intergénérationnel est une œuvre de pionnier. Les personnes âgées sont très heureuses d’étudier avec les enfants. Aujourd’hui, les méthodes éducatives sont particulièrement bonnes ; elles ont modernes et inspirantes. Avec les enfants, je me sens mieux dans ma tête et beaucoup plus jeune !

        (Li Zhifang, apprenant âgé, école de Hehai)

      • Les activités d’apprentissage intergénérationnel m’ont procuré beaucoup de bonheur. Elles ont permis au vieux que je suis de retourner à l’école primaire et de suivre des cours avec des enfants. J’ai le sentiment d’une vie accomplie ! Bravo !

        (Miao Yifeng, apprenant âgé, école de Hehai)

      Renforcement des liens entre personnes âgées et écoliers

      L’apprentissage intergénérationnel vise non seulement sur le transfert de connaissances, mais aussi l’interaction et une meilleure compréhension mutuelle (Lyu et al., 2020). Le processus d’apprentissage a permis de rapprocher davantage les personnes âgées et les écoliers, comme en atteste le témoignage suivant :

      Cette activité est très bonne. Grands-parents et petits-enfants apprennent les uns des autres et s’amusent. Les personnes âgées ne pensent pas que l’enfant soit puéril, ni les enfants que la personne âgée soit dépassée. (Mère de Li Kangnian)

      Impact

      Au départ, environ 140 apprenants issus de 47 familles ont participé au programme. À ce jour, plus de 2.000 familles et 6.000 apprenants y ont pris part. Sa généralisation permettra d’enrôler encore plus de personnes âgées et d’enfants.

      L’impact du programme s’est étendu au-delà des apprenants et familles initialement ciblés. Dispensé en milieu scolaire, le programme était à peine connu du monde extérieur au début. Toutefois, en cours de mise en œuvre, il a attiré l’attention et gagné la reconnaissance des services de l’éducation, des chaînes de radio, des journaux et d’autres médias à travers le pays. Une série d’émissions spéciales sur le programme IL-O&S a été diffusée à de nombreuses reprises à la télé de la ville de Changzhou, notamment les épisodes « Sports ludiques pour les jeunes et les vieux », « Vie saine pour trois générations » et « Grandir ensemble sous le ciel bleu : plaidoyer pour l’apprentissage intergénérationnel ». Un documentaire spécial sur le programme a été diffusé en continu en sept épisodes dans « Urban Channel » de la chaîne Changzhou TV.

      Défis

      Le programme a rencontré les principaux défis suivants :

      • Certaines personnes âgées étaient peu alphabétisées, d’autres ne s’intéressaient pas à l’apprentissage intergénérationnel et d’autres encore avaient du mal à participer pour diverses raisons.
      • Il était difficile de maintenir le contact avec certains écoliers pendant les vacances.
      • Certains écoliers ne participaient pas activement au programme.
      • Certains parents et grands-parents n’avaient pas bien compris le concept d’apprentissage intergénérationnel.
      • Certains écoliers ne parvenaient pas à trouver un grand-parent ou une personne âgée avec qui participer à l’apprentissage intergénérationnel.
      • Il était difficile d’assurer la continuité de l’apprentissage entre grands-parents et petits-enfants après les vacances.
      • Il était difficile d’élaborer un programme d’apprentissage standard dans la mesure où beaucoup d’apprenants âgés ont des niveaux d’aptitudes et d’alphabétisme différents.
      • Il était difficile de suivre les activités d’apprentissage pendant les vacances.
      • La préparation du curriculum devrait être informée par une connaissance scientifique des besoins et préférences d’apprentissage des personnes âgées et des enfants de différents âges.
      • Le programme nécessitait que les enseignants y investissent beaucoup de temps libre et d’énergie. Sans subsides ni rétributions, il n’a pas été facile d’amener encore plus d’enseignants à participer au projet.

      Leçons apprises

      Points forts:

      • Différentes façons de motiver et de suivre les apprenants : Trois facteurs ont contribué à assurer la planification et la mise en œuvre harmonieuses des activités du programme : le « Contrat d’apprentissage intergénérationnel » liant personnes âgées et écoliers ; les expositions et évaluations au sein des classes et des écoles ; et le « Contrat d’apprentissage intergénérationnel et de visite mutuelle » liant les deux écoles partenaires.
      • Appui fort des autorités scolaires et de l’équipe d’experts: Les autorités scolaires ont profité des événements importants, comme le « Festival académique », l’« Atelier de projets » et la « Sélection des excellents projets scolaires », pour faire connaître le programme.

        En outre, les conseils et l’encadrement techniques constants du groupe d’experts, dirigé par SMILE, ont largement contribué à la réussite du programme. Le fait de réaliser et de publier les supports de base a donné aux membres de l’équipe l’assurance et la force nécessaires pour poursuivre le programme.

      • L’influence positive des « familles du groupe de démarrage »: Particulièrement motivées et engagées, les « familles du groupe de démarrage » ont joué un rôle essentiel dans la mise en œuvre et la promotion du programme. Leur engagement actif a influencé et amené beaucoup d’autres familles à participer aux activités du programme.

      Expériences:

      • Pour identifier les besoins des familles, il convient de préparer un questionnaire détaillé sur leur situation en cours avant le lancement du programme.
      • Il est important de motiver les « familles du groupe de démarrage » et de reconnaître le rôle important qu’elles ont joué. Elles ont été déterminantes dans la mise en œuvre des activités et la promotion du programme auprès d’autres enfants et personnes âgées.
      • Il est essentiel de prêter une attention soutenue aux apprenants âgés et de multiplier les formes d’encouragement à leur endroit pour les garder motivés et activement engagés à poursuivre l’apprentissage.

      Pérennité

      Des activités d’apprentissage plus variées seront conçues et mises en œuvre pour répondre aux besoins spéciaux des apprenants. Par exemple, en raison des problèmes d’alphabétisme de nombreux apprenants âgés, l’école organisera des activités de lecture et d’écriture entre personnes âgées et enfants. Avec l’aide des parents, les enfants et leurs grands-parents peuvent apprendre ensemble. Ainsi, les personnes âgées acquerront l’assurance nécessaire pour participer aux activités du programme.

      Le programme subira des améliorations basées sur quatre principes fondamentaux :

      • Combiner apprentissage centralisé et décentralisé : les écoles préparent un plan général et organisent un apprentissage centralisé pendant les vacances, et des activités d’évaluation au début du semestre. En cours de semestre, chaque classe élabore son propre plan et organise ses propres activités d’apprentissage intergénérationnel.
      • Combiner vacances et semestre: l’apprentissage intergénérationnel familial ou à domicile est mis en œuvre pendant les vacances, et les activités d’apprentissage intergénérationnel scolaire pendant le semestre.
      • Combiner le modèle principal à ses variantes: le modèle principal renvoie à l’apprentissage intergénérationnel entre grands-parents et petits-enfants au sein d’une famille, tandis que le modèle variant renvoie à l’apprentissage entre les écoliers et d’autres personnes âgées.
      • Combiner activités générales et personnalisées et sous-activités: les activités générales sont planifiées et organisées par l’école, tandis que les activités personnalisées sont conçues et mises en œuvre pour répondre aux besoins spécifiques des familles participantes.

      Références

      Cheng, H., Ding, X. and Li J. 2020. How can "cross-domain" learning promote the development of primary school students? Based on the case studies of Longhutang and Hehai. Shanghai Municipal Institute for Lifelong Education. Research on Lifelong Education in China (2), pp. 70-86. Shanghai: Shanghai Jiaotong University Press.

      Cheng, H., Ding, X., Li, J. and Lyu, K. 2020. Intergenerational learning realizes intergenerational learning between the older adults and children: A Case Study Based on Longhutang and Hehai. Shanghai Municipal Institute for Lifelong Education: Research on Lifelong Education in China (2), pp. 86-107. Shanghai: Jiaotong University Press.

      Ding, X. 2019. A new pattern of intergenerational Education with intergenerational learning. The Horizon of Education,5(7), pp. 33-35.

      Li, J. and Chen, J. 2013. Banzhuren and Classrooming: Democracy in the Chinese classroom. International Journal of Progressive Education, 3(9), pp. 91–106.

      Li J. 2019. Practice Type and Development Trend of Intergenerational Education: on Intergenerational Learning in the Construction of Learning Society. The Horizon of Education, 5(7), pp. 31-32.

      Lyu, K., Xu, Y., Cheng, H. et al. 2020. The implementation and effectiveness of intergenerational learning during the COVID-19 pandemic: Evidence from China. Hambourg, UIL. [pdf] Disponible sur : https://link.springer.com/content/pdf/10.1007/s11159-020-09877-4.pdf [ Consulté le 26 juin 2021].

      Bureau de la statistique de la République populaire de Chine. 2000. Données du cinquième recensement. [En ligne] Disponible sur : http://www.stats.gov.cn/tjsj/ndsj/renkoupucha/2000pucha/pucha.htm[ Consulté le 26 août 2020].

      Conseil d'État de la statistique de la République populaire de Chine. 2000. Décision relative au renforcement des actions en faveur des personnes âgées. [En ligne] Disponible sur :https://www.pkulaw.com/chl/2144c2be01b0ccb1bdfb.html?keyword [Consulté le 26 août 2020].

      World Health Organiza Organisation mondiale de la Santé. 2016. Rapport d’évaluation national sur le vieillissement et la santé en Chine. [En ligne] Disponible sur : https://www.who.int/ageing/publications/china-country-assessment/zh/ [ Consulté le 11 août 2020].

      Wu, X. 2007. Advantages and disadvantages of intergenerational Education and its countermeasures. Journal of Chongqing University of Arts and Sciences (Social Science Edition), 26(4), pp. 111-112.

      Zhao, Y., Strauss, J., Yang, G., Giles, J., Hu, P., Hu, Y., Lei, X., Liu, M., Park, A., Smith, J.P., & Wang, Y. 2013. China health and retirement longitudinal study (CHARLS): 2011–2012 National baseline users' guide. [pdf] Disponible sur : http://charls.pku.edu.cn/Public/ashelf/public/uploads/document/2011-charls-wave1/application/CHARLS_nationalbaseline_users_guide.pdf [ Consulté le 26 juillet 2021].

      Zeng, Z., & Xie, Y. 2014. The effects of grandparents on children's schooling: Evidence from rural China. Demography. 51(2), pp. 599–617.

      Contacts

      Ms. Xiaoming Ding
      Vice-Principal of Longhutang Experimental Primary School, Xinbei District, Changzhou City, Jiangsu Province, People’s Republic of China
      No.1, Longhu Road, Xinbei District, Changzhou City, Jiangsu Province, People’s Republic of China
      Email:

      mailto:751525848@qq.com

      Mr. Jiacheng Li
      Executive Vice President of Shanghai Municipal Institute for Lifelong Education of East China Normal University in Shanghai, China
      3663 Zhongshan North Road, Shanghai, People’s Republic of China
      Email:

      mailto:

      mailto:jiacheng73@163.comMr. Mingxin Yin
      Headmaster of Hehai Senior School, Xinbei District, Changzhou City, Jiangsu Province, People’s Republic of China
      2nd floor, Hehai home care service center, Sanjing street, Xinbei District, Changzhou City, Jiangsu Province, People’s Republic of China
      WeChat: wxid_op9lis1xc59e22


      1. À l’image de Twitter et Facebook, Tencent QQ (couramment appelé QQ) fait partie des réseaux sociaux les plus populaires en Chine. On peut l’utiliser pour discuter avec des amis, passer des appels, partager des moments et organiser des discussions de groupe et des communautés..


      2. Meipian est un réseau social chinois qui permet aux auteurs et éditeurs de créer des images et des posts. Ils peuvent inclure des mots, des images, des vidéos, de la musique et même des onglets pour des pages secondaires. Avec Meipian, tout le monde peut facilement importer des images d’un ordinateur, modifier des images et du texte et déplacer des objets à l’aide de la souris. C’est un outil idéal pour les longues créations graphiques, qui rend le montage plus efficace. (Voir https://www.crunchbase.com/organization/meipian


      Pour plus d’informations, veuillez visiter le site https://book.yunzhan365.com/logzv/hove/mobile/index.html?from=groupmessage&isappinstalled=0.


      4. Les ODD sont : 1. pas de pauvreté ; 2. faim « zéro » ; 3. bonne santé et bien-être ; 4. éducation de qualité ; 5. égalité entre les sexes ; 6. eau potable et assainissement ; 7. énergie propre et d’un coût abordable ; 8. travail décent et croissance économique ; 9. industrie, innovation et infrastructure ; 10. inégalités réduites ; 11. villes et communautés durables ; 12. consommation et production responsables ; 13. mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques ;14. vie aquatique ; 15. vie terrestre ; 16. paix, justice et institutions efficaces ; 17. partenariats pour la réalisation des objectifs.


      5. Écoliers, parents et autres personnes âgées ont donné l’autorisation de citer leur vrai nom.

For citation please use

Last update: 14 juillet 2022. Apprentissage intergénérationnel entre personnes âgées et écoliers . Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie. (Accessed on: 27 January 2023, 23:06 CET)

PDF in Arabic

Related Documents