Accueil

Bibliothèques de proximité du centre ACKU, Afghanistan

  • Date published:
    30 janvier 2019

Informations clés du programme

Titre Bibliothèques de proximité du centre ACKU (ABLE)
Organisation chargée de la mise en œuvre ACKU (Afghanistan Centre at Kabul University)
Langue d’enseignement Farsi, pashto
Financement Agence des États-Unis pour le développement (USAID), à travers la Fondation Asia ; Fondation Dupree ; British Council ; Fondation pour la promotion d’une société ouverte ; City, Université de Londres ; l'ambassade du Royaume de Norvège et l'ambassade des États-Unis à Kaboul
Coût annuel Plus de 200 000 USD
Date de création 1996

Contexte national

L'article 43 de la Constitution afghane garantit à tout citoyen le droit à une éducation libre jusqu'à l'obtention d'un diplôme (République islamique d'Afghanistan, 2004). Le gouvernement de transition a consenti des efforts énormes pour concrétiser ce droit tout en reconstruisant le pays, malgré la guerre en cours.

En 2001, lors de la Conférence internationale sur l'Afghanistan de Bonn en Allemagne, le gouvernement de transition afghan s'est engagé à prendre les mesures nécessaires pour relancer le système éducatif du pays. En outre, au Forum mondial de l'Éducation de Dakar (2000), l'Afghanistan s'est engagé à poursuivre les six objectifs du mouvement EPT (Éducation pour tous), en lien avec les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Par la suite, objectifs de l'EPT et OMD inspireront la Stratégie nationale de développement de l'Afghanistan (ANDS), 2008-2013 – un cadre politique – ainsi que les Plans stratégiques nationaux pour l'éducation de 2017 à 2021 (MoE, 2015, p. 2).

La mise en œuvre de l'ANDS a permis d'améliorer de façon significative les indicateurs de l'éducation. En particulier, le taux d'alphabétisme des jeunes filles est passé de 29 pour cent en 2005 à 48 pour cent en 2012 et celui des hommes de 43 à 64 pour cent sur la même période (MoE, 2015, p. 10). Par ailleurs, la durée de scolarisation estimée d'un enfant a augmenté de 2,5 ans en moyenne à 8,1 ans sur la période 2001-2011, tandis que le nombre estimé d'enfants scolarisés a progressé d'un million (essentiellement des garçons) en 2001 à plus de 9 millions en 2013 (dont 39 pour cent de filles) (MoE, 2015, p. 10). Malgré ses acquis, la demande pour une meilleure éducation demeure encore forte en Afghanistan, tout comme la nécessité de renforcer la qualité et la pertinence de l'instruction ainsi que les infrastructures des institutions éducatives (MoE, 2016, p. 13).

Dans ce contexte, les bibliothèques deviennent incontournables pour promouvoir une culture de la lecture et de l'apprentissage tout au long de la vie. Toutefois, il y a un manque d'accès notoire aux bibliothèques en Afghanistan, surtout en zone rurale. Même si les 21 institutions d'enseignement supérieur, 91 collèges et six universités régionales du pays ont accompli des progrès considérables en mettant en place des bibliothèques, ces infrastructures ne sont pas généralement à la portée des populations rurales (Kaur, 2009, p. 169). De plus, les supports de lecture dans les deux langues officielles, le farsi et le pashto, sont souvent rares, voire inexistants dans ces zones. Cela restreint les possibilités pour les populations rurales d'accéder à la littérature et aux supports de lecture indispensables pour s'alphabétiser et améliorer leur niveau d'alphabétisme.

Pour résoudre ce problème, le programme Bibliothèques de proximité du centre ACKU (ABLE) conçoit des supports de lecture en farsi et en pashto, qu'il distribue aux populations rurales en s'appuyant sur les bibliothèques existantes ou à l'aide de malles-bibliothèques pour les zones dépourvues de bibliothèques.

Présentation du programme

ACKU (Afghanistan Centre at Kabul University) a initié le programme ABLE en 1996 avec pour objectif premier de rendre accessibles les supports de lecture aux Afghans néo-alphabétisés. Cette cible se compose d'individus ayant acquis un niveau d'alphabétisme de base limité, qui désapprennent avec le temps du fait de l'absence de ressources et d'opportunités permettant de développer ces compétences. Le programme ABLE collabore avec des écrivains afghans pour préparer et publier des supports de lecture simples et pertinents en langues farsi et pashto. Ces supports, ainsi que les ouvrages acquis dans les bazars locaux, sont distribués aux bibliothèques existantes, mais aussi à certaines localités dépourvues de telles infrastructures.

À ce jour, ABLE a commandé et publié plus de 385 titres écrits par des auteurs afghans en farsi et en pashto et fourni plus de 411 488 livres à plus de 260 bibliothèques communautaires et scolaires dans les 34 provinces de l'Afghanistan. Par ailleurs, chaque année, environ 500 000 individus ont accès au livre grâce aux malles-bibliothèques d'ABLE.

L'organisation chargée de la mise en œuvre (ACKU)

ACKU est une organisation non gouvernementale fondée en 1989 au Peshawar (Pakistan). Au départ, elle faisait partie du Conseil de coordination des secours à l'Afghanistan (ACBAR), avec pour mission de porter l'aide humanitaire aux Afghans réfugiés au Pakistan. En 2006, ACKU a rejoint son siège à Kaboul après avoir obtenu des locaux à l'Université de Kaboul. Aujourd'hui, l'organisation promeut le partage de résultats de recherche et d'informations, la diffusion du savoir et le développement renforcé des capacités de l'Université de Kaboul et des autres institutions privées du pays.

Buts et objectifs

Le programme ABLE a pour objectif principal d'encourager les néo-alphabètes afghans de tous âges, en particulier les femmes marginalisées, les enfants et les personnes déplacées, à développer leur niveau d'alphabétisme de base en améliorant l'accès à des supports de lecture adaptés, et de promouvoir, de ce fait, la culture de la lecture et de l'apprentissage en Afghanistan.

Il se fixe les objectifs spécifiques suivants :

  • Concevoir des supports de lecture simples et pertinents en langues maternelles farsi et pashto.
  • Distribuer les supports de lecture aux communautés à travers les bibliothèques ABLE et à l'aide de malles-bibliothèques et d'étagères en bois dans les localités dépourvues de bibliothèques.
  • Gérer et entretenir ces bibliothèques en désignant des bibliothécaires
  • Doter les communautés, les écoles et les individus de livres faciles à lire sur des sujets qui les intéressent.
  • Renforcer les niveaux de lecture et encourager la culture de la lecture tout en améliorant la connaissance dans divers domaines.

Mise en œuvre du programme

Conception de supports de lecture pertinents

En collaboration avec de jeunes auteurs locaux bien connus, un conseil de rédaction développe des supports de lecture adaptés, à distribuer via les bibliothèques ABLE. Le choix des auteurs repose sur le parcours éducatif, les connaissances littéraires, l'expérience professionnelle et la connaissance des thèmes spécifiques susceptibles d'être inclus dans le projet. Les auteurs sont tenus de présenter une première ébauche du thème proposé, qui sera ensuite examinée par le conseil de rédaction d'ABLE. Si elle est approuvée, les auteurs concluent avec ABLE un contrat avec des clauses précises. Ensuite, conseil de rédaction et auteurs travaillent ensemble à transformer cette première ébauche en une publication pertinente et adaptée pour le public cible. Celle-ci est rédigée en farsi et pashto, les langues adaptées pour les deux principaux publics cibles (enfants et adultes néo-alphabètes).

Le personnel de terrain d'ABLE joue un rôle essentiel en s'assurant que le contenu de l'ouvrage est pertinent et adapté pour le public cible. Pour ce faire, il recueille les requêtes et suggestions du public à travers un processus d'enquête auprès des lecteurs et à travers la communication avec les partenaires locaux. Ces derniers incluent leaders communautaires, autorités scolaires ou communautaires locales, organisations sociales, personnel de la société civile et représentants locaux du ministère de l'Éducation. Ces requêtes et suggestions guident le processus de création de contenus et aident le conseil de rédaction à choisir les thèmes centraux des prochaines publications. En identifiant ainsi les thèmes centraux qui intéressent le public cible, ABLE offre une plateforme aux sans-voix et met en exergue des sujets et aspects importants – parfois controversés – de la vie afghane.

Par exemple, ABLE a recueilli 20 récits inédits de femmes victimes de violence domestique et les a racontés en trois ouvrages de fiction. Les publications traitent également d'autres thèmes : compétences professionnelles (menuiserie, jardinage, couture et agriculture), santé et nutrition (santé de l'enfant, hygiène, alimentation équilibrée et mode de vie sain), principes humanitaires partagés (paix, philanthropie et unité), efforts actuels de réhabilitation du pays (méthodes de développement communautaire pour le changement social), histoire (sites historiques et culturels et art) et beaucoup d'autres thèmes (éducation, économie, médias, psychologie, femmes, littérature, affaires, médecine vétérinaire, société civile, professions libérales, technologie, emploi, sport, voyage, stupéfiants, paix, religion, science et technologies de l'information (voir Photos 1 et 2).

Photo 1 : Livres pour enfants d'ABLE

Photo 2 : Livres d'ABLE sur divers thèmes

En 2018, ABLE a organisé un concours national de conte en farsi et pashto sur le thème Une littérature avec un message positif pour la jeunesse afghane.
Il a reçu plus de 130 manuscrits et, après examen du jury, les huit meilleurs titres ont été retenus. Ils ont été mis en page, illustrés et imprimés (24 000 exemplaires au total, soit 3 000 par titre), puis distribué dans tout le pays à travers les bibliothèques d'ABLE, les clubs littéraires, les écrivains, etc. (voir Photo 3).

Photo 3 : Lancement de livres issus du concours de conte

Distribution de supports de lecture via les bibliothèques d'ABLE

Le programme ABLE distribue aux populations rurales de nouveaux supports de lecture ainsi que des livres achetés dans les bazars et marchés à travers les écoles et les centres communautaires, avec ou sans bibliothèque. Les écoles et centres communautaires pourvus de bibliothèque reçoivent jusqu'à 500 livres et une malle-bibliothèque ou un ensemble d'étagères ; ceux qui en sont dépourvus reçoivent une malle-bibliothèque ou un ensemble d'étagères (voir Photo 4) pouvant contenir environ 360 livres.

Photo 4 : Une malle-bibliothèque d'ABLE

Les écoles et centres communautaires sont généralement identifiés par le personnel de terrain d'ABLE sur la base des requêtes des communautés et avec l'aide des partenaires locaux. Divers critères entrent en jeu dans le choix des bénéficiaires, notamment la densité démographique de la zone, l'éloignement de la localité, l'accessibilité des institutions et supports éducatifs, la demande en services de bibliothèque dans la zone, les risques sécuritaires associés au district et la volonté des écoles, communautés et autorités éducatives locales à prendre part au programme.

Une fois qu'il a été choisi, l'école ou le centre communautaire noue un contrat avec ABLE. Celui-ci spécifie les clauses à respecter, les responsabilités des dépositaires des livres et la quantité de supports à distribuer pendant sa durée. Les supports de lecture sont des dons et deviennent, de ce fait, propriété des bibliothèques (voir Photo 5) – en général, il s'agit de sites fixes, et les dépositaires ne peuvent pas transférer les livres vers un autre site sans l'accord préalable d'ABLE. Le contrat est prorogé si la bibliothèque s'acquitte correctement de ses services. Si elle ne respecte pas les clauses du contrat relatives au bon usage et à l'accès aux supports, ceux-ci sont transférés vers un autre endroit.

Photo 5 : Livres dans une bibliothèque

Les bibliothèques sont ouvertes à tous, et il n'existe généralement aucun critère spécifique pour y avoir accès, même si certaines limitent l'accès aux femmes uniquement (voir Photo 6). Le bouche-à-oreille a été déterminant pour les faire connaître, et souvent les usagers invitent leurs voisins de quartier et de village à venir. Les usagers sont tenus de s'inscrire dans un registre fourni par ACKU.

Photo 6 : Lycéennes lisant dans une bibliothèque

Gestion et entretien des bibliothèques d'ABLE

Chaque année, l'équipe d'ABLE effectue une tournée d'évaluation des différents sites ou bibliothèques du projet pour vérifier la qualité du service fourni. À cette occasion, elle rencontre les bibliothécaires, consulte les registres et enquête sur l'usage effectif de la bibliothèque comme centre d'apprentissage. Un certificat de reconnaissance est décerné aux bibliothèques qui ont joué leur rôle consistant à attirer des apprenants et les servir. Ce certificat autorise également la communauté concernée à continuer de gérer la bibliothèque ABLE.

Photo 7 : Un bibliothécaire présentant un livre dans une bibliothèque ABLE

Suivi et évaluation

Auto-évaluation par les agents de terrain d'ABLE

L'équipe d'ABLE effectue une auto-évaluation annuelle pendant laquelle les agents de terrain font le tour des sites de bibliothèque des 34 provinces du pays et recueillent le feedback, les suggestions, les requêtes et témoignages des usagers. Cet exercice se fait sur la base de critères établis, dont une liste de contrôle, des formulaires d'enquête, des registres et la communication directe avec les usagers et les bénéficiaires. Les informations recueillies sont envoyées au siège d'ACKU à Kaboul et analysées pour améliorer et enrichir les centres de bibliothèques l'année suivante.

Évaluation d'impact externe

En 2013, la Fondation Asia, un partenaire d'ABLE, a commandé une évaluation externe de l'impact du programme auprès de Sage Solutions Consulting Services. Cette évaluation se limitait aux bibliothèques situées dans des écoles. Lors de cet exercice, 475 élèves et 234 enseignants de 13 provinces du pays ont répondu à des questionnaires. L'étude incluait également des groupes de discussion et des entretiens avec des informateurs clés que sont les bibliothécaires, les directeurs d'école et les parents. Elle s'est appuyée sur divers instruments conçus avec soin, tels que les questionnaires pour les élèves et les enseignants et les instructions pour les entretiens avec les informateurs clés et les groupes thématiques. L'un de ses objectifs consistait à découvrir dans quelle mesure ABLE avait contribué à améliorer le niveau d'alphabétisme de base des enfants et des adultes des zones rurales éloignées d'Afghanistan. Elle a révélé que le programme a effectivement contribué à promouvoir l'alphabétisme et la culture de la lecture chez les jeunes du pays.

Impact et défis

Conclusions de l'évaluation d'impact externe

L'évaluation externe commandée par la Fondation Asia a révélé un impact positif des bibliothèques ABLE sur les élèves, les enseignants et la société dans son ensemble.

Impact sur les élèves L'évaluation indique que les bibliothèques ont contribué à améliorer les compétences en lecture et les résultats scolaires et à promouvoir la culture de la lecture chez la jeunesse afghane. Les discussions de groupes thématiques et les entretiens avec les parents ont révélé que les enfants aiment davantage le livre, connaissent mieux les poèmes et les contes et ont fait des progrès en orthographe et en lecture. Les parents ont aussi remarqué que leurs enfants passent plus de temps à lire, savent faire leurs devoirs seuls et appliquent de plus en plus le savoir tiré des livres au contexte familial. Les enseignants ont observé une participation active accrue des élèves en classe.

Impact sur les enseignantsL'évaluation a aussi révélé un impact positif des bibliothèques sur la réussite professionnelle des enseignants. Ces derniers ont indiqué ressentir principalement trois bienfaits des bibliothèques ABLE : l'amélioration de leur méthode d'enseignement, celle de leur aptitude à lire et leur capacité à s'informer pour rester à jour. De même, ils ont évoqué trois raisons principales qui les poussent à utiliser les bibliothèques ABLE : préparer les cours, faire des recherches et s'informer.

Impact social L'évaluation a également révélé des bienfaits indirects des bibliothèques ABLE pour la société à travers leur impact sur les élèves et les enseignants – 64 pour cent des premiers et 63 pour cent des seconds déclarent vouloir partager les connaissances acquises grâce au livre. De même, élèves et enseignants indiquent que les livres d'ABLE ont influencé leurs valeurs et leur ont appris à traiter avec les autres.

Exemples de réussite

  • La production, la distribution et la consommation illégales d'opium constituent un fléau répandu en Afghanistan. Un ressortissant de Jalalabad, qui cultivait l'opium dans le passé, a profité des bibliothèques ABLE pour emprunter des livrer sur le maraîchage. Les supports de lecture étant rédigés dans sa langue locale et adaptés à son niveau, il a pu acquérir les techniques de maraîchage, augmenter ses revenus et renforcer sa fierté : il a remplacé la culture de l'opium par celle du safran.
  • En 2015, une bibliothèque ABLE a été ouverte dans le Centre de détention de filles mineures de Kaboul et dotée d'environ 500 ouvrages, dont des supports produits par ABLE, en vue de donner aux détenues la chance de poursuivre leur alphabétisation. Une visite d'un agent de terrain d'ABLE sur le site a révélé que beaucoup de filles lisaient, et que les plus âgées lisaient aux plus jeunes qui ne savaient pas lire.

Témoignages

  • 'Au début, j'empruntais des livres de notre bibliothèque ABLE et les rapportais à la maison pour approfondir ma connaissance de l'histoire de l'Afghanistan, mon sujet favori. Par la suite, mon mari m'a demandé de rapporter des livres sur le droit islamique, mais aussi des poèmes, puisqu'il enseigne la littérature au lycée depuis 10 ans. Plus tard, j'ai aussi emprunté des contes d'ABLE à lire à mes enfants au coucher.' – Frozan Razaei

    در اوایل من از کتابخانه توانا کتاب به امانت میگرفتم و آنرا در خانه میآوردم تا معلومات ام را درباره موضوع مورد علاقه ام (تاریخ افغانستان) افزایش دهم. وقتی شوهرم میدید که من کتاب میخوانم، او هم از من خواست که برایش کتاب قوانین اسلامی و ادبیات را بیاورم. شوهرم معلم مکتب است و ده سال است که ادبیات تدریس میکند. بعدها من کتابهای داستان و قصه از کتابخانه توانا به امانت میگرفتم. این قصهها را شبها برای کودکان میخواندم و آنها با شنیدن این قصهها بخواب میرفتند. – فروزان رضایی

  • 'Mon père est toujours occupé, et ma mère analphabète. Les livres d'ABLE m'ont aidé à faire mes devoirs. Je sais les faire seul, et mon professeur s'en réjouit.' – Feedback d'un lecteur ABLE du lycée Saeefi de Hérat, province de Hérat

    کتابهای توانا حل کار خانگی را برای من آسان میکند. من این کتابها را به امانت میگیرم. پدرم مصروف کار و بار خودش است و فرصت ندارد که در کارخانگی و حل تمرین درسهایم کمک کند. مادرم بیسواد است. من با خوانش این کتاب ها کار خانگی خود را حل می کنم و معلم من نیز از این مساله خوشحال است.
    - یکی از خوانندگان توانا/ABLE- لیسه سیفی- شهر هرات

  • ‘Les publications d'ABLE constituent une ressource précieuse pour les élèves et les néo-alphabètes de notre communauté. J'ai appris qu'au cours des 10 dernières années, ABLE a distribué des milliers de livres faciles à lire dans la province de Balkh. J'apprécie la mise en œuvre de ce programme inédit par ACKU – les bibliothèques ABLE enrichissent grandement les bibliothèques publiques et scolaires de la province.' – Ahmad Shah-Ansari, ingénieur, bibliothécaire à Rawza-e Sakhi, Mazar-e-Sharif

    کتابهای توانا برای تقویت سطح سواد شاگردان مکاتب و نوآموزان بزرگ سال بسیار موثر و حیاتی است. در جریان یک دهه اخیر که با برنامه توانا آشنایی پیداکردم به این نتیجه رسیدم که اهدای هزاران جلد کتاب به کتابخانه های شهر مزار شریف تاثیرات خوبی در بهبود وضعیت مطالعه داشته و سبب شده کتابخانه ها از نظر مواد مطالعاتی و تنوع موضوعات مورد نیاز غنی شود. من به شخصه از برنامه توانا و گردانندگان این برنامه سپاس گزار هستم- انجینر احمدشاه- کتابدار- کتابخانه عامه روضه سخی- مزار شریف-
    اسما متعلم صنف ششم لیسه عالی عایشه افغان - بلخ

  • ‘Un jour, notre prof d'histoire nous a donné un devoir sur le palais Darul Aman. Je ne savais pas où trouver la bonne information. Je suis allée à la bibliothèque de mon école, à la recherche d'un ouvrage contenant des informations sur l'histoire de Darul Aman. J'ai trouvé, dans la partie ABLE, un livré intitulé Valeurs artistiques et culturelles de l'architecture en Afghanistan, publié et offert par le programme ABLE d'ACKU. C'était le meilleur livre sur l'histoire afghane que j'aie lu. J'y ai trouvé beaucoup d'informations intéressantes et récentes sur le patrimoine culturel de l'Afghanistan. Je les ai partagées avec mes camarades de classe. L'histoire du palais de Darul Aman fait partie de mes sujets favoris. Le livre d'ABLE m'en a appris beaucoup plus, et je remercie le programme de l'avoir offert à notre bibliothèque scolaire.' – Asma, élève de sixième année au lycée afghan Ayesha-e, Balkh

    یک از روز استاد تاریخ کارخانگی به ما داد. موضوع آن قصر درالامان و بالاحصار کابل بود. من تا آن زمان چیزی درباره این قصر نمیدانستم و کدام کتابی نیز نداشتم که معلومات بدست بیاورم. به کتابخانه مکتب مراجعه کردم. در آن در بخش انتشارات توانا، کتابی را یافتم که عنوانش بود« ارزشهای هنری و فرهنگی عمارت های افغانستان» این کتاب از طرف برنامه توانا نشر شده بود. این کتاب یکی از کتابهای مهم تاریخی بود که درباره آبده های تاریخی و میراث فرهنگی افغانستان نوشته شده بود. من از این کتاب معلومات تازه و دقیق درباره تاریخچه قصر دارالامان یاد گرفتم. انچه را که آموختم با دیگر دوستان و همصنفی هایم شریک ساختم. من از برنامه توانا و تیم مرکز معلومات افغانستان تقدیر می کنم بخاطر اهدای کتاب به کتابخانه ی ما.

Prix et récompenses

En 2017, le programme ABLE a reçu le Prix national pour l'alphabétisation Bibi Gul pour ses réalisations en matière de renforcement de l'alphabétisme en Afghanistan. De même, ABLE a été récompensé par le ministère afghan de l'Éducation, la Fondation Asia, l'ambassade des États-Unis en Afghanistan, l'USAID et la Fondation Dupree. Par ailleurs, l'UNESCO et le vice-ministre de l'Éducation chargé de l'Alphabétisation ont trouvé que les publications d'ABLE constituent de bons supports complémentaires pour les programmes d'alphabétisation et les écoles. Parmi les organisations ayant inclus les ouvrages d'ABLE dans leurs programmes d'alphabétisation et curricula figurent le lycée privé Koshan, le bibliobus Charmaghz, le festival culturel Une nuit avec Buddha, la Fondation Hero, la GIZ (agence allemande pour le développement durable), divers centres correctionnels pour mineurs de Kaboul, le Groupe Éducation en situation d'urgence, la minorité hindoue de Shuur Bazzar et divers orphelinats de Kaboul.

Défis

  • Manque de ressources financières : ACKU n'a pas réussi à obtenir des financements auprès du ministère de l'Information et de la culture et d'autres organisations culturelles publiques du fait d'un manque de ressources.
  • Croyances traditionnelles en matière d'éducation : dans certaines zones, les conservateurs ont beaucoup d'influence et s'opposent généralement à la diffusion de contenus non religieux dans leur localité. Par exemple, dans le district de Khogyani de la province de Nangarhar, un agent de terrain d'ABLE a reçu des menaces et a été accusé d'être un missionnaire chrétien.
  • Menaces de sécurité : les écoles sont souvent la cible d'attaques de la part des insurgés. De plus, dans les zones sous contrôle taliban, tout individu travaillant pour le gouvernement actuel ou l'État de façon générale est considéré comme un ennemi. Par exemple, deux bibliothèques ABLE ont été incendiées dans la province de Logar, et trois autres touchées à Kunduz lors de la prise de la capitale provinciale. Le danger sur les routes aussi constitue un risque pour les agents de terrain, parfois pris dans les combats entre Talibans et Forces afghanes de sécurité nationale (ANSF).

Leçons apprises

Par le passé, ABLE collaborait avec un nombre limité d'auteurs et de bibliothèques. Des méthodes et styles de publication démodés étaient adoptés, et beaucoup de bibliothèques avec lesquelles il collaborait n'avaient pas de livres originaux pour enfants. Qui plus est, beaucoup de livres d'ABLE étaient en mauvais état, sans ISBN (International Standard Book Number). Mais, avec le temps, ABLE a su surmonter ces défis en tirant les leçons de son expérience et en analysant les résultats et suggestions de ses enquêtes. Cela a finalement amené le programme à élargir son concept, son contenu et son champ d'application, mais aussi à améliorer la qualité de ses publications.

Pérennité

ABLE s'attache, depuis près de 20 ans, à servir le peuple afghan et à renforcer l'accès aux supports de lecture. Le programme ambitionne d'ouvrir 10 nouvelles bibliothèques par an et envisage de s'étendre aux zones rurales les plus éloignées. Tout en élargissant sa portée, il doit tenir compte de sa pérennité à long terme. Le fonctionnement, le développement et la multiplication continus de bibliothèques et publications ABLE exigent un soutien accru de la part de divers acteurs, tels que les auteurs, les traducteurs, les éditeurs, les agents de terrain et les dépositaires de bibliothèques. En outre, l'extension de la coopération avec les partenaires locaux, mais aussi le renforcement continu des partenariats existants, sont essentiels pour garantir la distribution des livres et le suivi des bibliothèques. À cet effet, ABLE continue de consolider ses relations avec les collectivités locales et les leaders communautaires, à qui ses agents de terrain rendent visite lors des tournées de suivi des bibliothèques.

Par ailleurs, il est indispensable de diversifier le portefeuille de financement du programme pour en assurer la viabilité financière. ABLE a entrepris de créer un portail en ligne pour commercialiser ses livres localement et à l'international. Ce portail soutiendra le programme sur le plan financier et toutes les recettes seront réinvesties dans le projet ABLE. En outre, ABLE envisage de collaborer avec les libraires locaux pour vendre ses publications dans leurs librairies.

Sources

Contact

ACKU (Afghanistan Centre at Kabul University)

E-mail: info@acku.edu.af
Téléphone: +93 (0)700 281 415
Site Web: www.acku.edu.af
Facebook:www.facebook.com/acku.edu.af
Base de données en ligne :www.afghandata.org

For citation please use

Dolma, Chung. Last update: 25 novembre 2019. Bibliothèques de proximité du centre ACKU, Afghanistan. UNESCO Institute for Lifelong Learning. (Accessed on: 27 October 2020, 02:11 CET)

PDF in Arabic

Related Documents