Accueil

De la radio à l'intelligence artificielle : Alphabétisation et éducation novatrices pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées

Au niveau mondial, près de 70,8 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur foyer à la mi-2019 (HCR, 2019). Parmi elles, 41,3 millions sont des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays (PDI) et 25,9 millions sont des réfugiés, et plus de la moitié ont moins de 18 ans[1]. Selon l'Observatoire des déplacements internes (IDMC), ces chiffres sont en constante augmentation.

Les réfugiés, les migrants et les PDI sont confrontés à de nombreux défis ; parmi ceux-ci figure l'accès à des opportunités significatives pour l'acquisition de compétences en matière d'alphabétisation et d'autres connaissances, aptitudes et compétences, ce qui est vital pour leur survie, leur intégration sociale, leur autonomisation économique et leur bien-être personnel. Les filles et les femmes déplacées, en particulier, risquent davantage de rater ces opportunités en raison de préoccupations liées à la sécurité et aux normes sociales[2]. Les technologies numériques contribueront-elles à résoudre ce problème ? Comment les solutions de basse et de haute technologie peuvent-elles répondre aux besoins de ces groupes vulnérables afin qu'ils puissent poursuivre leur apprentissage ?

Soutenus par l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA), le siège de l'UNESCO et l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) lanceront en avril 2020 une étude sur le paysage mondial, intitulée « De la radio à l'intelligence artificielle : Apprentissage et éducation novateurs en matière d'alphabétisation pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays» . L'objectif de cette étude est d'explorer et de documenter les politiques, mesures et pratiques efficaces d'utilisation des technologies pour soutenir l'alphabétisation et le développement des compétences des réfugiés, des migrants et des personnes déplacées. Elle examinera des cas prometteurs dans le monde entier au niveau des systèmes, des institutions et des programmes et formulera des recommandations politiques fondées sur des données probantes à l'intention de ceux qui prévoient de concevoir une intervention éducative globale pour ces populations vulnérables. Avec l'appel à cas lancé en mai 2020, le rapport d'étude devrait être publié au début de 2021.

Appel à études de cas : Alphabétisation et éducation novatrices pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays (date limite : 19 juin 2020)



[1] UNHCR (United Nations Refugee Agency). 2018. Figure at a glance: Forcibly displaced people worldwide [dedicated webpage]. Available at: https://www.unhcr.org/figures-at-a-glance.html [Accessed 13 March 2020].

[2] UNESCO. 2019. Global Education Monitoring Report: Gender Report – Building bridges for gender gaps. Paris, UNESCO. Available at: https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000368753/PDF/368753eng.pdf.multi [Accessed 22 April 2020]