Accueil

Une année (et quelques) de vie dangereuse

2 août 2021

Le nouveau numéro de la Revue internationale de l'éducation – Annales de l’apprentissage tout au long de la vie (IRE) examine l'apprentissage tout au long de la vie dans le contexte d'un monde qui s'attaque à la COVID-19 et remet en question certaines orthodoxies éducatives dont la crise a révélé l'injustice ou l'insuffisance.

Les six articles de ce numéro portent respectivement sur la position des établissements d'enseignement supérieur dans les classements nationaux et internationaux, l'impact du leadership éthique sur le bien-être et l'engagement affectif des enseignants, la compréhension et l'adoption du développement durable dans les universités ghanéennes, la nécessité d'adapter le programme national aux écoles primaires nomades au Nigeria, le développement du droit constitutionnel à la scolarité en Afrique et la redéfinition de la réussite scolaire du point de vue de l'étudiant individuel.

Les articles mettent en lumière de nouvelles réflexions qui, de diverses manières, remettent en cause les idées reçues sur l'évaluation des universités, la réussite universitaire et la valeur de l'enseignement supérieur, la gestion et le leadership en matière d'éducation, le développement des programmes et l'inclusion, ainsi que le rôle plus large des universités, et notamment leur contribution à la durabilité, entre autres.

L'introduction du rédacteur en chef situe les articles dans le contexte des défis actuels, notamment la pandémie, en notant l'inégalité de la réponse éducative au cours des 15 derniers mois et l'impact négatif disproportionné sur les communautés les plus pauvres et marginalisées. Pour l'essentiel, la crise a reproduit et exacerbé les inégalités existantes, mais si ces inégalités sont aujourd'hui plus visibles, réimaginer l'espace éducatif en termes de quelque chose de meilleur, de plus juste et de plus durable reste un défi.

Alors que les promesses de « l'ancien régime » semblent épuisées, l'introduction affirme qu'aucune alternative n'a émergé et qu'il n'y a aucun signe que « le nouveau réalisme de l'environnementalisme et de la durabilité » l'emporte sur « le réalisme épuisé de la consommation excessive et de la libéralisation du marché ». L'article conclut : « Quelles que soient les chances - ou les circonstances - nous devons essayer d'inventer un avenir qui soit juste, équitable et démocratique, et croire qu'en remettant en question les anciennes orthodoxies discréditées, nous posons des jalons sur la route qui y mène. »

Case studies

Related Document

Related Content