Accueil

Les villes apprenantes de l’UNESCO répondent au COVID-19 : Résultats du webinaire du 23 avril

13 mai 2020

Dans le cadre de sa série de webinaires actuellement en cours et destinée aux membres du Réseau mondial des villes apprenantes de l’UNESCO (GNLC) et aux villes non-membres intéressées, l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) a organisé le 23 avril 2020 un webinaire sur les réponses des villes apprenantes francophones au COVID-19. Le directeur de l'UIL, David Atchoarena, a donné un aperçu des domaines prioritaires au niveau mondial, suivi de présentations d’initiatives par des représentants des villes d'Évry-Courcouronnes (France), Chefchaouen (Maroc) et Mayo-Baléo (Cameroun), et de l'Association internationale des maires francophones (AIMF), réseau de maires de villes francophones, dont le but est de promouvoir les échanges et la coopération. Plus de 70 membres du GNLC de l'UNESCO, représentants de villes et acteurs de l'éducation du monde entier y ont participé.

Dans son allocution de bienvenue, M. Atchoarena a rappelé l'objectif du webinaire, à savoir montrer comment les villes, qui ont été le plus durement touchées par la crise du COVID-19, ont mobilisé leurs services sociaux locaux pour aider les personnes dans le besoin et ont cherché des solutions pour assurer la continuité de l'apprentissage, y compris pour les groupes vulnérables. Il a expliqué que la série de webinaires a été, entre autres, conçue en tant que plate-forme d'échange et de discussion afin de mieux connaître les réalités locales et les actions entreprises, et de recueillir des exemples de bonnes pratiques susceptibles d’être partagées à travers le réseau. En organisant un webinaire en français, le réseau a fait tomber les barrières linguistiques et promu la coopération et la solidarité au sein de la communauté francophone.

Enfin, le directeur de l'UIL a appelé les villes apprenantes à continuer de jouer leur rôle dans la promotion de l'apprentissage tout au long de la vie pour tous, afin de renforcer la résilience et de contribuer au développement durable. La participation, la citoyenneté et la démocratie peuvent se consolider au niveau local, et les villes apprenantes devraient coopérer pour trouver des solutions durables et les promouvoir à l'échelle internationale par le biais de réseaux tels que le GNLC de l'UNESCO et l'AIMF.

France : Évry-Courcouronnes, ville apprenante UNESCO GNLC

Mme Danielle Valéro, première adjointe au maire d'Évry, a exposé les stratégies déployées par sa ville pour assurer la continuité de l'apprentissage pendant la pandémie, à savoir la garde d'enfants gratuite pour le personnel infirmier, le suivi des familles les plus vulnérables en collaboration avec les écoles et le personnel municipal, et faire en sorte que les responsables municipaux des politiques éducatives et sociales puissent continuer à travailler à domicile.

Des stratégies et des mesures concrètes ont été mises en œuvre pour les populations n'ayant ni ordinateur, ni accès à Internet, notamment le prêt d’appareils à près de 60 familles ; en outre, des fournitures scolaires et des devoirs imprimés ont été distribués gratuitement aux familles dans le besoin. Mme Valéro a fait remarquer que le personnel municipal reste en contact étroit avec les administrateurs scolaires pour faciliter la communication avec certaines familles et effectuer des visites à domicile si nécessaire.

Afin d’entretenir la motivation des apprenants pendant cette longue période d'apprentissage à distance, la ville et les écoles communiquent régulièrement avec les élèves et leurs familles. Une plateforme numérique a également été développée, à laquelle les utilisateurs peuvent accéder gratuitement. Les partenaires culturels des villes ont également mis gratuitement à disposition leurs catalogues et leurs ressources en ligne.

Pour les élèves qui doivent apprendre seuls et dont les parents ont un niveau de scolarité limité ou faible, Évry-Courcouronnes a mis en place un certain nombre d'initiatives axées sur la protection sociale, à savoir une liste de travailleurs sociaux et d'organisations humanitaires qui agissent  sur place pour résoudre les problèmes sociaux, l'ouverture d'une banque alimentaire, la livraison de repas et de médicaments aux groupes vulnérables et le traitement accéléré des demandes de logements sociaux.

Pour conclure, Mme Valéro a fait remarquer que la clé pour répondre à cette crise est la solidarité. Évry-Courcouronnes constate que les échanges avec d'autres villes confrontées aux mêmes défis sont enrichissants et sources d'inspiration. Selon Mme Valéro, c’est en temps de crise que le paradigme de la « ville apprenante » atteint le maximum de ses potentialités, car il reconnaît les compétences et les aptitudes individuelles mises au service du bien collectif.

Maroc : Chefchaouen, future ville apprenante UNESCO GNLC

M. Mohamed Sefiani, maire de Chefchaouen, a présenté les mesures mises en œuvre au niveau national en réponse au COVID-19 ; toutes ces mesures sont appliquées au niveau local, a-t-il dit, notamment : création d'un fonds public spécial pour les questions liées au COVID-19 ; suspension des liaisons aériennes et maritimes internationales ; fermeture des écoles, des collèges et des universités ; port obligatoire de masques de protection ; et mobilisation de médecins militaires pour agir  avec leurs collègues civils.

Pour garantir la poursuite de l'apprentissage par les groupes vulnérables sans accès à Internet ou aux appareils informatiques, le pays a décidé de diffuser des cours à la télévision et les examens scolaires ont été annulés jusqu'à la réouverture des écoles. La société civile et les acteurs locaux s'efforcent d'identifier les groupes de personnes vulnérables ou démunies afin de garantir leur sécurité alimentaire ainsi que d'autres besoins fondamentaux, y compris l'éducation.

Cameroun : Mayo-Baléo, ville apprenante UNESCO GNLC

M. Emmanual Fecwa, coordinateur de la ville apprenante de Mayo-Baléo, a expliqué que la situation est compliquée en raison du manque d'accès à Internet et au téléphone. Mayo-Baléo a donc organisé des campagnes d'information qui consistent à envoyer des représentants de la municipalité de village en village pour expliquer la situation actuelle et recommander des mesures sanitaires. La plupart des bénévoles qui effectuent ce travail sont issus de la jeunesse locale. Dans le domaine de l’enseignement, les écoles ont suspendu toutes leurs activités jusqu'au 1er juin. L'enseignement est dispensé par le biais d'émissions de radio pour les élèves du primaire et du secondaire. Toutes les mesures prises par Mayo-Baléo sont préventives, aucun cas de coronavirus n'ayant été signalé à ce jour dans la ville.

Association internationale des Maires francophones (AIMF)

M. Pierre Baillet, secrétaire permanent de l'AIMF, a expliqué que l’objectif du réseau présidé par la maire de Paris est de promouvoir la bonne gouvernance des villes francophones. Dans le cadre de sa stratégie face au COVID-19, l'AIMF a créé un bulletin hebdomadaire qui publie des informations clés, des méthodes de lutte contre la propagation du virus et des moyens d'aider les communautés.

De manière plus générale, l'AIMF publie des rapports sur la bonne gouvernance et la gestion des communes de son réseau, mais aussi sur d’autres sujets tels que la création de « villes intelligentes » et le développement urbain.

Deux grands thèmes ont fait l’objet des récents travaux de l'AIMF : la résilience (comment une ville peut être résiliente) et la numérisation (numérisation de la gouvernance). Ces deux thèmes sont étroitement liés à l'approche de l'AIMF qui vise à favoriser le dialogue et à créer des liens solides entre les villes francophones en temps de crise, aujourd’hui ou de manière plus générale.

Débat

La modératrice, Mme Marie Macauley (UIL) a ouvert le débat en interrogeant les participants sur la disponibilité de masques de protection dans les différentes villes.

Mme Valéro a expliqué qu'Évry a commandé des masques pour les agents de santé et collabore avec la société civile et les habitants pour produire des masques cousus main. La priorité sera accordée aux groupes vulnérables, à savoir les séniors et les personnes handicapées. La ville attend les conseils des autorités nationales pour savoir si les enfants doivent également porter des masques. Elle a aussi mentionné le fait que les parents sont réticents à renvoyer leurs enfants à l'école, ce qui, en particulier pendant les mois d'été lorsque les écoles sont fermées, pose un problème pour de nombreux enfants qui n’ont nulle part où aller, ou ne reviennent pas à la rentrée des classes.

M. Sefiani, de Chefchaouen, a déclaré que le Maroc produit de grandes quantités de masques très bon marché pour les habitants, et qu'il envisage d'exporter des masques à l'étranger. À Mayo-Baléo, on fabrique des masques artisanaux.

M. David Atchoarena a clôturé le webinaire en rappelant aux villes leurs engagements prioritaires pendant la crise actuelle : encourager la collaboration entre la société civile et les gouvernements locaux pour freiner la propagation du virus ; assurer un accès égal aux opportunités d'apprentissage pour tous ; et, enfin, protéger les groupes vulnérables à l’aide d’activités communautaires, prévenir la violence et fournir de la nourriture à ceux qui en ont besoin. Le COVID-19 a créé un climat d'incertitude ; le renforcement de la résilience et la promotion de la solidarité aideront les villes à se préparer aux prochaines étapes.

Webinaires du GNLC

Cet événement en ligne faisait partie de la série de webinaires du GNLC intitulée « Les villes apprenantes de l'UNESCO répondent au COVID-19 ». Conçus comme une opportunité, pour les membres du Réseau mondial des villes apprenantes de l'UNESCO (GNLC), de partager des initiatives locales réussies pendant la pandémie, les webinaires attirent régulièrement des centaines de représentants de villes et d'autres parties prenantes. Des villes de différentes régions du monde font des présentations et les participants prennent part à des débats stimulants sur la meilleure façon de faire face à la situation actuelle,  à savoir, comment atténuer ses pires effets et d'une certaine manière, saisir des opportunités inattendues. Cliquez sur les liens ci-dessous pour lire les résumés des sept précédents webinaires.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : mesures déployées par les villes pour les migrants et réfugiés dans le contexte de la pandémie du COVID-19. Résultats du webinaire du 22 avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19 : soutien des établissements d’enseignement supérieur aux communautés locales. Résultats du webinaire du 15 avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID-19. Les cas de Mexico (Mexico), Bogotá (Colombie), Lima (Pérou). Résultats du webinaire du 9 avril. 

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19 : apprentissage familial et soutien de la communauté. Les cas de Gdynia (Pologne) et Cork (Irlande), ainsi que contributions par des experts d’Allemagne et du Pakistan. Résultats du webinaire du 8 avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19: équité et inclusion. Les cas de Espoo (Finlande), Chengdu (République populaire de Chine), Swansea (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord). Résultats du webinaire du 1er avril.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19. Les cas de Osan (République de Corée), Wuhan (République populaire de Chine), Turin (Italie), São Paulo (Brésil). Résultats du webinaire du 24 mars.

Réponses des villes apprenantes de l’UNESCO au COVID 19. Les cas de Shanghai et Pékin  (République populaire de Chine), Fermo (Italie), Kashan (République islamique d’Iran ). Résultats du webinaire du 19 mars.

Ne manquez pas l’occasion de participer à nos prochains webinaires. Pour plus de détails, consultez le site  https://uil.unesco.org/fr/apprendre-au-long-vie/villes-apprenantes/villes-apprenantes-lunesco-repondent-au-covid-19

Regardez nos entretiens vidéo avec les maires et d’autres représentants des villes apprenantes de l’UNESCO sur les réponses au COVID-19 sous https://www.youtube.com/playlist?list=PLivu_GCiL2mjYQOp64hcvzGNsC75QKSLw

Case studies

Related Document

Related Content