Home

Des données de qualité sont « essentielles pour de bonnes politiques d'alphabétisation ».

data.png

© UNESCO
7 July 2021

Les intervenants et participants à un webinaire de l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) sur la mesure de l'alphabétisme des jeunes et des adultes ont envoyé un message clair : nous avons besoin de meilleures données pour des politiques efficaces. Seules des évaluations directes des compétences et des données de grande qualité nous permettront d'exploiter pleinement le potentiel de l'alphabétisme et de la numératie en tant que forces motrices de la prospérité économique, de l'inclusion sociale et du développement durable, ont-ils affirmé.

Le webinaire, qui a eu lieu le 28 juin 2021, a réuni plus de 100 décideurs et experts dans le domaine du développement des compétences en alphabétisme et numératie des jeunes et des adultes.

772 641 202

de jeunes et adultes sont dépourvus des compétences de base en matière d’alphabétisme, dont deux tiers de femmes.

Seuls 64

des 195 pays ont réalisé une évaluation directe des compétences des adultes  et la plupart d’entre eux ont pris part à des enquêtes internationales relatives à l’alphabétisme.

19 %

des pays qui procèdent à  une mesure directe des compétences des adultes ont mis en œuvre une enquête au niveau national.

Le webinaire a montré que, dans le monde entier, la disponibilité des données sur l'alphabétisme et la numératie reste insuffisante. Les efforts collectifs ont permis de réaliser des progrès graduels pour ce qui est de l’accroissement des taux d'alphabétisme. Cependant, des données en la matière font encore défaut dans de nombreux pays malgré l'engagement des États membres à piloter et suivre les progrès accomplis conformément à l’Indicateur de développement durable 4.6.1. Seule une petite partie de la population mondiale fait actuellement l’objet d’évaluations directes. Les intervenants ont présenté des exemples de stratégies déployées par la France, l'Irlande et la République de Corée comme base de discussion sur la manière dont l'évaluation directe des compétences peut fonctionner au niveau national.

France : Cerner les besoins des populations analphabètes

Outre l'évaluation internationale des compétences, la France mène deux enquêtes nationales : l'enquête Information et Vie Quotidienne (IVQ) pour les personnes de plus de 16 ans, et une mesure annuelle des difficultés de lecture chez les 17-18 ans. Hervé Fernandez, directeur de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme en France, a déclaré : « L'enquête nationale permet de se concentrer sur l’extrémité inférieure de la répartition des compétences. Nous avons obtenu des données plus granulaires pour réellement appréhender la population analphabète en France aujourd'hui. Cela nous a également permis de comprendre comment les fonds disponibles pourraient être utilisés le plus efficacement possible pour répondre à leurs besoins d'apprentissage spécifiques. »

Irlande : Une stratégie gouvernementale déployée sur 10 ans

Après avoir adopté pendant des décennies une approche plus qualitative pour comprendre l'alphabétisation, l'Irlande a pris part à l'Enquête internationale sur l'alphabétisation des adultes en 1997 et participe régulièrement à l'enquête PIAAC (Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes) de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Cela a résulté en une action décisive au niveau des politiques. « L'enquête internationale a révélé des statistiques préoccupantes sur le niveau des compétences et un besoin non satisfait en Irlande, ce qui a finalement conduit à une stratégie gouvernementale déployée sur 10 ans pour la littératie, la numératie et les compétences numériques des adultes », explique Colleen Dube, directrice générale de la National Adult Literacy Agency (Agence nationale pour l’alphabétisation des adultes) en Irlande. L'exemple de l'Irlande montre l'importance de données de grande qualité pour une prise de décision étayée par des éléments probants.

République de Corée : Suivre les compétences d’alphabétisme des groupes marginalisés

Comme dans le cas de la France, la République de Corée mène deux enquêtes nationales spécifiques parallèlement à la participation du pays aux enquêtes internationales sur les compétences des adultes : l'enquête sur l’alphabétisme des adultes et l'enquête sur les établissements d'alphabétisation. Ces enquêtes nationales fournissent non seulement un aperçu de la répartition générale des compétences dans le pays, mais permettent également aux décideurs politiques de cibler les efforts d'alphabétisation et d'enseignement du calcul sur les personnes les plus marginalisées.

« Nous avons pu suivre l'évolution des efforts d'alphabétisation pour des groupes cibles particuliers, notamment les femmes, grâce à nos deux enquêtes nationales. Nous avons également identifié de nouveaux groupes nécessitant un soutien, tels que les travailleurs migrants ou leurs conjoints », explique Min-Seon Park, spécialiste du programme pour les affaires internationales à l'Institut national pour l'éducation tout au long de la vie en République de Corée.

La voie à suivre

Pour garantir que tous les jeunes et une proportion substantielle d'adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter, comme le prévoit l'ODD 4.6, il convient de déployer une stratégie nationale en matière de compétences pour les jeunes et les adultes, a affirmé Iddo Gal, de l'université de Haïfa, en Israël. En outre, un suivi efficace adapté au contexte local, le renforcement des capacités dans le domaine de l'alphabétisation et de l’enseignement du calcul pour les jeunes et les adultes, ainsi qu'une stratégie et un financement à long terme sont nécessaires pour parvenir à la réalisation de l’ODD 4.6.

L'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie est prêt à soutenir les États membres de l'UNESCO dans leurs efforts pour concevoir et mettre en œuvre des enquêtes nationales d'évaluation directe des compétences des jeunes et des adultes. À cet égard, l'une des options réside dans l'instrument de l'UNESCO, qui a été conçu sur la base du précédent Programme d'évaluation et de suivi de l'alphabétisation (LAMP) de l'UNESCO. Contenant un questionnaire de base et une courte évaluation cognitive pour tester les compétences de base en lecture, écriture et calcul des jeunes et des adultes, le nouvel instrument de l'UNESCO est un outil facile à administrer et à adapter aux besoins nationaux et locaux.

 

Pour plus amples informations :

Présentations lors du webinaire :

Enregistrement du webinaire

Biographies des intervenants

Points forts du webinaire (à suivre prochainement)

Site web de l’UIL sur l’alphabétisation des jeunes et des adultes

Case studies

Related Document

Related Content