Home

Promouvoir la RVA pour l’inclusion sociale

Pour étudier les tendances et les politiques dans le domaine de la RVA pour l’inclusion sociale, l’UIL offre des moyens accessibles à tous permettant de diffuser les connaissances et d’apprendre des meilleures pratiques dans le développement des systèmes de RVA.

Activités connexes

1.‘Vers un cadre politique pour la reconnaissance et la certification de l’éducation et de l’apprentissage non formels des réfugiés syriens’

Conformément au rôle de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation pendant les situations d’urgence et les crises prolongées, l’UIL a réalisé un inventaire global intitulé « Vers un cadre politique pour la reconnaissance et la certification de l’éducation et de l’apprentissage non formels des réfugiés syriens : recenser les pratiques actuelles et le contexte social au Liban, en Jordanie, en Irak, en Égypte et en Turquie et apprendre des bonnes pratiques au niveau international ». L’objectif de cet exercice est de guider les États membres qui accueillent des réfugiés syriens vers l’élaboration de cadres nationaux pour la reconnaissance et l’accreditation  de programmes d’éducation non formelle, y compris la reconnaissance des compétences individuelles, les acquis et l’expérience acquise au travail et dans la vie. Cet exercice montre la manière dont les parties prenantes nationales et régionales pourraient être impliquées pour développer des stratégies de certification flexibles afin que les enfants, les jeunes et les jeunes adultes syriens vivant dans les pays d’accueil puissent avoir accès à un apprentissage de qualité qui soit équivalent à une éducation formelle.

2.‘La RVA dans le contexte de l’éducation et de la formation continues des adultes’

L’UIL analyse la manière dont les marchés de l’emploi et les prestataires de la formation reconnaissent et valident la participation et l’achèvement des programmes d’éducation et de formation continues des adultes, de sorte que les nouvelles compétences acquises par les adultes se traduisent par des débouchés et des emplois sur le marché du travail, par davantage d’opportunités d’apprentissage et de formations ainsi que par une autonomisation individuelle et sociale.