Home

République de Corée : Loi sur l’Éducation de 2009, promulguée en 2009

© Bucheon

Fondements de la Loi

La Loi sur l’Éducation tout au long de la vie a pour objectif de préciser les responsabilités de l’État et des gouvernements locaux pour la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie tel que prévu par la constitution de la République de Corée et par la Loi d’orientation sur l’Éducation. La Loi décrit en outre les composantes de l’éducation tout au long de la vie et son organisation. L’État et les gouvernements locaux sont responsables de la mise en place et de la promotion d’une politique d’éducation tout au long de la vie qui offre à tous les citoyens les opportunités d’y prendre part. En outre, le gouvernement national comme les gouvernements locaux ont la responsabilité d’encourager les créateurs d’organisations et d’entreprises à offrir à leurs employés des opportunités d’apprendre.

Concept d’apprentissage tout au long de la vie

Dans la loi, le terme « éducation tout au long de la vie » désigne tous les types d’activités pédagogiques systématiques, autres que les programmes scolaires, et englobe toutes les formes d’enseignement complémentaire, l’instruction élémentaire pour les adultes, la formation pour l’amélioration des compétences professionnelles, l’enseignement des sciences sociales et des arts libéraux, l’enseignement de l’art et de la culture, et la participation des citoyens à l’apprentissage.

Principales législations

  • Élaborer un plan directeur pour la promotion de l’éducation tout au long de la vie, complété par des plans d’action annuels.
  • Créer un Comité pour la promotion de l’éducation tout au long de la vie.
  • Créer un Institut national de l’éducation tout au long de la vie.
  • Homologuer les enseignants tout au long de la vie.
  • Les établissements d’enseignement tout au long de la vie :
    • Les fondateurs d’établissements d’apprentissage tout au long de la vie doivent contribuer à l’éducation tout au long de la vie pour les membres des communautés locales
    • Les écoles doivent créer et gérer des établissements d’éducation tout au long de la vie afin de mettre à disposition des étudiants, de leurs parents et des membres des communautés locales une offre culturelle et de formation continue
    • La création d’établissements d’éducation privés tout au long de la vie : les gestionnaires d’établissements scolaires qui dépassent une taille définie peuvent créer et gérer des établissements d’éducation tout au long de la vie qui proposent une offre d’éducation tout au long de la vie à leurs clients
    • La création d’établissements privés d’éducation tout au long de la vie à distance : toute personne peut proposer un enseignement tout au long de la vie et offrir un enseignement à distance ou mettre à disposition de ceux ou celles qui le souhaitent différentes informations au moyen des technologies de l’information et de la communication
    • Les organisations civiles et sociales peuvent créer et gérer des établissements d’éducation tout au long de la vie ouverts au grand public
    • Les médias peuvent créer et gérer des établissements d’éducation tout au long de la vie avec pour objectif de promouvoir la culture et de former ceux et celles qui le souhaitent
    • Les professionnels qui travaillent dans les domaines de la connaissance ou du développement des ressources humaines peuvent créer et gérer des établissements d’éducation tout au long de la vie
  • L’instruction élémentaire : faire de l’alphabétisation une compétence de base pour les adultes
  • La gestion et la reconnaissance des acquis de l’apprentissage tout au long de la vie : la reconnaissance officielle des crédits obtenus grâce à des programmes d’éducation tout au long de la vie en vertu de la présente loi ou de toute autre loi

Caractéristiques

L’article 19 de la loi prévoit la création d’un Institut national pour l’apprentissage tout au long de la vie, qui a pour objectif la promotion de l’éducation tout au long de la vie.

Documents de référence :

Lectures complémentaires et liens :

Organisme émetteur :

Ministère de l’Éducation, de la Science et de la Technologie