Home

République de Corée : quatrième Plan national pour la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie (2018–2022), publié en 2017

  • 20 April 2020
© CC BY-ND 2.0 David Spencer

Fondements

La loi de 2009 sur l’éducation tout au long de la vie de la République de Corée demande au ministère de l’Éducation d'élaborer tous les cinq ans un plan général pour la promotion de l’éducation tout au long de la vie à l’échelle nationale. Il s’agit de fixer des objectifs politiques à moyen et long terme et de fournir une orientation générale pour la promotion de l’éducation tout au long de la vie. Trois plans ont été promulgués depuis 2009, ils ont amélioré l’accès à l’éducation tout au long de la vie et ont permis la création de l’Institut national pour l’éducation tout au long de la vie (NILE), ainsi que de 17 institutions locales pour l’éducation tout au long de la vie. Le passage à l’ère numérique a induit de profondes transformations de la vie culturelle, sociale, économique et politique. C’est pourquoi le quatrième Plan national pour la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie (2018–2022) cherche à développer un système d’apprentissage tout au long de la vie flexible et de qualité adapté à l’innovation technologique, à la Quatrième révolution industrielle et aux changements sociétaux tels que la structure de la population (société vieillissante), l’augmentation de l’espérance de vie et la transformation de l’environnement professionnel.

Concept de LLL

Le quatrième Plan national s’appuie sur la définition de l’apprentissage tout au long de la vie qui figure dans la loi de 2009 sur l’éducation tout au long de la vie : « [l’apprentissage tout au long de la vie comprend] tous les types d’activités éducatives systématiques autres que les programmes scolaires réguliers, notamment l’enseignement complémentaire, l’alphabétisation de base pour les adultes, la formation pour l’amélioration des compétences professionnelles, l’enseignement des sciences humaines et de la culture générale, l’enseignement de l’art et de la culture et la formation à la participation citoyenne ».

Le plan précise aussi pourquoi l’apprentissage tout au long de la vie est important pour la République de Corée :

 

  1. l’apprentissage tout au long de la vie constitue l’investissement qui présente le meilleur rendement pour la croissance ;
  2. l’apprentissage tout au long de la vie constitue la politique sociale la plus efficace pour éliminer toute polarisation ;
  3. l’apprentissage tout au long de la vie garantit des droits fondamentaux à l’apprentissage et accroît la satisfaction générale de la population.

Principaux défis

La République de Corée a réalisé de nombreuses avancées importantes en matière d’apprentissage tout au long de la vie et le taux de participation n’a cessé d’augmenter, de 26,4 pour cent de la population qui participait à un programme d’apprentissage tout au long de la vie en 2008 à 35,8 pour cent en 2017. Malgré tout, le pays se situe encore en-dessous de la moyenne de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) de 40,4 pour cent. Les principaux défis auxquels le gouvernement reste confronté comprennent :

  • la disparité des taux de participation en fonction du niveau de formation et du revenu. Il reste problématique de toucher les membres de la société aux revenus moindres, analphabètes ou qui ont mis fin de manière anticipée à leur scolarité ;
  • l'actualisation des programmes, nécessaire pour tenir compte des changements sociaux, économiques et culturels et englober de nouvelles méthodes d’apprentissage en ligne ;
  • les différences importantes de financement de l’investissement en faveur de l’éducation tout au long de la vie parmi les gouvernements locaux.

 

Principaux objectifs et mesures

Le quatrième Plan national a pour but de promouvoir une société d’apprentissage tout au long de la vie durable et de favoriser la mise en œuvre des quatre P (population, participation, prospérité et partenariat) ; pour cela, il garantit :

 

l’apprentissage tout au long de la vie pour tous les citoyens :

  • assurer le droit à l’apprentissage tout au long de la vie pour les salariés et promouvoir la formation des enseignants pour adultes et des instructeurs en apprentissage tout au long de la vie ;
  • étendre les offres éducatives à tous les citoyens désireux d’accroître leurs compétences d’alphabétisme ;
  • développer les possibilités pratiques d’apprentissage tout au long de la vie pour les populations défavorisées et les personnes en situation de handicap au moyen d’un système de bons qui réduit les coûts pour les apprenants.

 

Plus d’occasions d’apprentissage pour les adultes en âge de travailler :

  • améliorer la plate-forme K-MOOC (cours en ligne ouvert et massif coréen) et le portail national d’apprentissage tout au long de la vie ;
  • étendre les offres éducatives pour adultes dans les établissements d’enseignement supérieur ;
  • mettre en place des collèges professionnels pour centraliser la formation professionnelle et l’éducation tout au long de la vie et institutionnaliser le lien entre formation professionnelle secondaire et supérieure ;
  • aider les programmes d’aide à l’emploi et à la création d’entreprises.

 

L’accès à l’apprentissage tout au long de la vie partout :

  • élargir le réseau de centres d’apprentissage tout au long de la vie en tenant compte des conditions locales et des équipements qui peuvent être réutilisés ;
  • aider l’apprentissage tout au long de la vie communautaire en renforçant les compétences civiques à l’échelle régionale ;
  • renforcer le lien entre formation tout au long de la vie et formation professionnelle ;
  • créer des cours spécialisés non-diplômants qui répondent aux besoins locaux et encouragent les talents locaux ;
  • développer plus de cours en ligne et hors ligne pour mieux faire connaître les valeurs environnementales, sensibiliser aux questions de sécurité et apprendre à réagir en cas de catastrophe.

 

Un apprentissage tout au long de la vie de qualité aux bases solides :

  • promouvoir le développement d’un système d’évaluation institutionnel et de certification ;
  • améliorer la qualité des statistiques en matière d’éducation tout au long de la vie ;
  • encourager le développement de la coopération internationale en matière d’éducation tout au long de la vie et spécialement d’enseignement des langues étrangères ;
  • élaborer des plans stratégiques et des lignes directrices pour accroître l’investissement dans la promotion de l’éducation tout au long de la vie et augmenter les ressources.

Références

Acteurs ayant contribué à élaborer ce document :

Acteurs responsables de la mise en œuvre :

Organisme émetteur 

Ministère de l’Éducation